Faire du vélo pour améliorer sa santé et faire reculer le cancer

Publié par
Dera Victory,
le 
Non classé
Partager
Faire du vélo pour améliorer sa santé et faire reculer le cancer

D’après les résultats d’une étude britannique, il serait possible de faire reculer le cancer. Comment ? Tout simplement en pédalant ! Selon les chercheurs de l’université de Glasgow,  pédaler permettrait effectivement de réduire le risque de cancer de plus de 40 %. Niveau santé, faire du vélo serait en outre un excellent moyen de minimiser les risques de troubles cardiovasculaires.

Pour réduire le risque de cancer: pensez désormais à pédaler!

Pédaler est bon pour la santé et permet de réduire le risque de cancerOn vous le dit et redit encore : le vélo est bon pour la santé ! De nombreuses études l’ont déjà prouvé. Aujourd’hui, les résultats de l’étude menée par l’Institut des sciences cardiovasculaires et médicales de Glasgow viennent une fois de plus le confirmer. Les chercheurs de cet institut ont en effet démontré que pédaler pouvait réduire le risque de cancer. Pour arriver à cette conclusion, cette étude britannique a été réalisée sur plus de 250.000 volontaires. Les analyses des scientifiques se sont portées sur des données récoltées pendant près de cinq ans. Pour l’étude, il a notamment été demandé aux sujets de préciser leur moyen de transport pour aller travailler. Durant l’étude, les cas de crise cardiaque, cancers et décès ont alors été associés au type de transport mentionné. Les résultats ont été sans appel !

Pédaler régulièrement est bénéfique à la santé
Photo: Steve Morgan

Sur les plus de 250.000 personnes étudiées, 2.430 sont malheureusement décédées. 3.748 ont développé un cancer. 1.110 ont eu des troubles cardiovasculaires. Toutefois, la comparaison entre les sujets ayant utilisé un mode déplacement actif et ceux ayant un utilisé un mode passif a pu permettre de constater un fait. Les risques de mourir de crise cardiaque ou de cancers avaient chuté de 41% chez les personnes pratiquant régulièrement une activité physique comme le vélo. L’étude a ainsi démontré que plus les sujets pédalaient, plus les résultats sur leur santé étaient bons. D’ailleurs, dans ce domaine, il semblerait que le vélo soit bien plus efficace que la marche. Les marcheurs n’ont pu profiter que d’une réduction de 27 % et 36%, rétrospectivement pour les des risques de développer une maladie vasculaire ou de mourir d’un AVC ou d’un infarctus.

>> A LIRE: Pourquoi le vélotaf est la bonne résolution de 2017

Santé, de quoi encourager à la pratique du vélo

Aux vues de ces résultats, les auteurs l’étude réaffirment tout l’intérêt de favoriser de bonnes politiques vélos. Que ce soit la location de vélos, la création de nouvelles pistes cyclables, ou  les subventions à l’achat … tous présentent des grands intérêts pour la santé publique. C’est ce qu’explique notamment le Dr Jason Gill, auteur principal de l’étude. Il convient de ce fait de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin de favoriser et développer ces politiques en faveur du vélo. Les conséquences d’une augmentation de la pratique ne pourront être que positives, que ce soit pour la santé ou dans d’autres domaines.

>> A LIRE: Politiques cyclables et services vélo en 2016 : peut-on dire qu’il y a du mieux ?

Sources:

  • Ouest-france.fr
  • Santemagazine.fr
  • Slate.fr
Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz

Catégories

Qualité de l'air