Pour l’achat de vélos électriques, l’Etat offre une subvention de 200€

Publié par 
Dera Victory,
le 
Accueil, Actualité, Economie, Vélo électrique, Vélos de ville

Partager

Pour l’achat de vélos électriques, l’Etat offre une subvention de 200€

Nous sommes nombreux à avoir déjà pensé à acquérir un vélo électrique. Cependant, face à leur prix assez élevé, beaucoup ont renoncé. Aujourd’hui, on peut désormais repenser à l’acquisition d’un tel vélo. Pour l’achat de vélos électriques, l’Etat nous offre une subvention de 200 euros. La mesure est parue le 18 févier dernier et est valable jusqu’au 31 janvier 2018.

Pour encourager à l’adoption d’un mode de déplacement non polluant

Les vélos électriques, un mode de déplacement à favoriserLe gouvernement cherche actuellement à favoriser les modes de déplacement doux. Suite aux alertes pollutions survenues récemment dans de nombreuses villes de France, il s’agit en effet d’une priorité. Cela est également primordial dans le cadre de la lutte pour le climat. Pour ce faire, des subventions ont déjà été octroyées aux acheteurs de voitures électriques et deux-roues motorisés. Aujourd’hui, l’Etat a également décidé de faciliter l’achat d’un vélo électrique. Une nouvelle mesure a été prise. Elle été publiée le 18 février 2017 au Journal officiel. Grâce à elle, les intéressés peuvent dorénavant jouir d’une subvention de 200 euros pour l’achat de leur futur VAE.

>>A LIRE: De nouveaux aménagements vélos prévus prochainement sur Paris

Les conditions requises pour profiter de la subvention

Pensez à acquérir un vélo à assistance électriqueGrâce à cette nouvelle mesure, tout acquéreur de vélos électriques peut demander un remboursement de 200 euros, offert par l’Etat. Attention toutefois car il s’agit d’une offre limitée dans le temps. Elle n’est valable qu’une fois pour chaque acheteur, jusqu’au 31 janvier 2018. Celle-ci est également soumise à certaines conditions. Pour en profiter, il faut être une personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ou une personne morale justifiant d’un établissement dans l’hexagone. Par ailleurs, l’aide est uniquement offerte sur présentation d’une facture auprès de l’Agence des services et des paiements. Il faut aussi savoir que ces 200 euros sont un maximum. La subvention est fixée à 20% du coût d’acquisition d’un vélo électrique, sans être supérieur à 200 euros, et sans compter les options. Enfin, cette nouvelle aide ne peut être cumulée avec les subventions déjà accordées par une collectivité ayant le même objet.

>>A LIRE: Faites vous aider par votre commune pour acheter un VAE

Une subvention uniquement pour certains types de vélos électriques

Une subvention pour les différents types de VAEEn outre, il est à noter que la subvention n’est valable que pour l’achat d’un VAE aux caractéristiques spécifiques. Le vélo doit tout d’abord être neuf et ne pas dépasser une puissance de 3 kilowatts. Sa batterie ne doit pas être au plomb. La mesure peut, dans ces conditions, s’appliquer au vélo électrique, qu’il s’agisse d’un bi-porteur, d’un triporteur, d’un quadricycle, d’une trottinette électrique, ou encore d’un gyropode. Au final, cette aide réclamée depuis plusieurs mois par les associations d’usagers du vélo est considérée comme un bon début. Ces associations espèrent, grâce à elle, un report plus important des trajets réalisés en voiture vers le vélo.

« Elle marque une étape importante pour la reconnaissance du vélo en tant que mode de déplacement à part entière, et comme solution de mobilité durable » explique notamment la FUB.

Dommage toutefois que la mesure comporte des faiblesses. Elle pourrait être plus efficace en supprimant notamment sa limite dans le temps. La somme proposée pourrait aussi être augmentée, comme c’est le cas à Lyon (250 euros) ou à Paris (400 euros).

Pour sa part, le Club des villes et territoires cyclables estime que la mise en place de la mesure est « un signal fort et un accélérateur du changement efficace ! »

L’organisme envisage déjà de se mobiliser pour améliorer la mesure. Dès la préparation des discussions budgétaires dans le cadre de la nouvelle législature, tout sera mis en oeuvre avec les parlementaires pour le vélo. Ceci afin d’assurer la reconduction de la mesure dès 2018 et être sûr de bénéficier de ses nombreux impacts. Impacts qui ne se déploieront pas sur les seuls 10 mois à venir explique-t-on.

Sources:

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air