La dynamo et les éclairages vélo : explications et montage !

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Conseils, Conseils techniques
Partager
La dynamo et les éclairages vélo : explications et montage !

Si la pratique sportive ou de loisir du vélo tend à reléguer les éclairages vélo au rang d’accessoires encombrants, une utilisation régulière comme moyen de locomotion le rend indispensable. Même si de nuit les rues sont souvent bien éclairées, il est utile pour être vu par les autres usagers de la route. L’éclairage par dynamo est la solution la plus écologique. Il y a également moins de risque de vol. Contrairement aux idées reçues, une dynamo de qualité ne freine que très peu le vélo ! Dans le cas d’une dynamo-moyeu, la résistance serait de l’ordre de 1% de l’effort de pédalage.

Les atouts d’une dynamo moyeu

Dynamo moyeu pour les éclairages véloUne dynamo classique propose un système qui produit de l’électricité en faisant tourner un galet par frottement sur le pneu de la roue de votre vélo. Préférez une qui est intégrée dans le moyeu de la roue avant. Elle tourne sans problème, même sous la pluie. C’est ainsi le système le plus performant. La dynamo-moyeu se situe dans l’axe central de la roue de votre vélo. Elle remplace un moyeu ordinaire de roue. C’est la rotation de la roue qui produit l’électricité nécessaire à l’éclairage de votre vélo. Ce système, bien que légèrement plus onéreux qu’une dynamo classique, présente de nombreux avantages :

  • Excellent rendement. Souvent supérieur à 80% alors que la classique n’a un rendement que de 30 à 40%.

  • Grande fiabilité. Fonctionne quel que soit le temps.

  • Grande longévité. Elle n’est pas soumise à l’usure de frottement contre le pneu.

  • Plus légère qu’une classique

En revanche, elle n’est pas débrayable. Ceci implique l’installation d’un interrupteur pour couper l’alimentation du système d’éclairage du vélo. Cela dit, pour votre sécurité, il est important d’éclairer votre route de jour comme de nuit afin de rester visible auprès des automobilistes !

Les éclairages vélo à brancher sur la dynamo

Pour rester visible à l’arrêt, on trouve des éclairages vélo en branchement sur dynamo-moyeu. En effet, ils ont une fonction feu de position et restent allumés après l’arrêt. L’éclairage TopLight Line Plus permet d’éclairer 4 minutes après l’arrêt du vélo ou se désactive manuellement.

La dynamo-moyeu est un générateur de courant qui produit une tension de 6 volts sous une puissance disponible de 3 Watts. Si on ne connecte pas une charge adaptée, la tension peut monter jusqu’à plus de 30 V à vide. En éclairage standard sous 6 V, l’ampoule avant est de 2,4 W et l’arrière de 0,6 W. La durée de vie de l’ampoule avant peut être fortement diminuée. S’il n’y a pas d’éclairage arrière connecté ou s’il est à LED car il consomme moins que 0,6 W). Ou si vous roulez souvent à plus de 20-25 km/h (dépend de la qualité des moyeux).

Pour pallier à ce problème, on peut mettre un éclairage avant de 6 V – 3 W. Une dynamo moyeu devrait être couplée avec des éclairages vélo avant/arrière à LED pour dynamo-moyeu. Ils sont régulés et protégés contre la surtension. Pour coupler votre dynamo-moyeu à votre éclairage avant, il suffit de vous procurer le connecteur et de procéder à l’assemblage très simple et rapide. Autre astuce pour relier deux câbles électrique facilement : un raccord pour câble électrique de vélo est la solution idéale. Avec un simple briquet vos deux fils sont soudés et parfaitement étanches.

Par ailleurs, pour relier l’alimentation de votre feu arrière à votre feu avant, vous pouvez vous procurer un câble électrique. Le feu avant est alimenté par la dynamo et le feu arrière lui est relié en série au feu avant et alimenté par celui-ci !

>> À LIRE : Au top de l’éclairage pour vélo, Busch & Müller

Le montage de votre éclairage

Ce qu’il vous faut :

  • Une roue à dynamo moyeu
  • des lampes compatibles
  • des cosses
  • deux câbles double
  • deux gaines de câble

C’est la méthode simple que nous vous proposons ici avec l’utilisation de câble à fil double. Cette technique permet de contourner la problématique un peu complexe de la mise à la masse via le cadre vélo.

Ce qu’il faut faire :

Montez votre roue à dynamo moyeu comme une roue classique. Enfilez les câbles dans les gaines de câble et montez les cosses en vous aidant d’une pince. Vous pouvez recouvrir les cosses de tubes en plastique pour les protéger. Puis, via les fils, reliez les connecteurs du phare avant et du feu arrière à ceux de la dynamo. Veillez en garder une marge de longueur de fils pour éviter que ceux ne se tendent lorsque le guidon tourne. Et voilà, votre éclairage est prêt à être utilisé !

>> À LIRE : Les éclairages sur roue velo pour allier style et la sécurité

Parution de l’article : 24/12/2009, mis à jour le 10/11/2017

Partager

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "La dynamo et les éclairages vélo : explications et montage !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Les conseils pour vérifier son vélo avant de prendre la route ! Les pneus de vélo : caractéristiques et compatibilités ! La dynamo et les éclairages : explications et montage ! […]

trackback

[…] article en relation […]

jungk
Invité

Bonjour, j’aurais voulu savoir si la dynamo moyeux est en continu ou alternatif (diode de redressement) Merci

Virginie de Citycle
Admin

Bonjour,
La dynamo moyeu de vélo produit un courant alternatif.
Bien cordialement.

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air