Circuler à contresens : moins dangereux pour les cyclistes

Publié par 
Sara Galvez,
le 
Code de la route, Conseils pratiques, Conseils vélo, Cyclisme urbain, Sécurité

Partager

Circuler à contresens : moins dangereux pour les cyclistes

La circulation à contresens des vélos est une pratique très courante dans les pays du Nord de l’Europe. Depuis une dizaine d’années, elle se généralise aussi dans les agglomérations françaises. Rouler à contresens à vélo présente de nombreux avantages et s’avère parfois être moins dangereux que d’avancer dans le sens de la chaussée, contrairement à certaines idées reçues. 

La mise en place du contresens à vélo en France

Rouler à contresens en vélo est possible depuis l’instauration du double sens cyclable dans les villes. Le double sens cyclable ou “sens unique limité” en Belgique, est rendu obligatoire en France depuis Juillet 2008 dans les zones 30 et les zones de rencontre. Il permet de rouler dans le sens inverse de la circulation des automobiles. Puis l’article est modifié en 2015 étendant cette obligation aux rues limitées à 30km/h. Le double sens peut aussi être possible sur des rues allant jusqu’à 50 km/h, quand les conditions le permettent. Seules certaines exceptions permettent de déroger à la règle comme une mauvaise visibilité ou une chaussée trop étroite.

vélo en contre sens
piste cyclable en contre sens

Comprendre la signalisation des contresens cyclable  

Les voies cyclables en contre sens ne sont pas forcément délimitées avec des marquages au sol. On peut alors facilement s’y perdre. Nous expliquons ici comment savoir si vous êtes autorisé ou non à rouler en contre sens. 

Les vélos ont-ils le droit de prendre des sens interdits ? 

Les vélos ont le droit de prendre les sens interdits lorsque ceux-ci comportent la mention “ sauf vélos” sur le panneau du dessous. Ce petit panneau rectangulaire, le M9v2, est ainsi obligatoire pour toutes les rues où est autorisé le contre sens à vélo.

panneau sens interdit sauf vélo
Panneau M9v2

Quelle autre signalisation pour indiquer un contresens cyclable ?

Le marquage au sol n’est pas obligatoire mais recommandé. Il consiste en un pictogramme de vélo avec une flèche indiquant le sens de circulation pour les vélos. Une bande cyclable peut également permettre de délimiter la voie cycliste, si la largeur de la chaussée le permet. Pour les automobilistes, un panneau bleu indiquant le double sens cycliste est recommandé.

panneau double sens cycliste
Panneau double sens cycliste

Peut-on prendre une piste cyclable en sens inverse ? 

Non. Prendre une piste cyclable en sens inverse est dangereux, vous risquez un choc frontal avec un cycliste venant d’en face et vous dérangez la fluidité du trafic. Pour la sécurité de tous, veillez à respecter le sens de circulation indiqué par la signalisation. 

>>> A LIRE AUSSI : Infractions à vélo : qu’est-ce que je risque ?

En quoi le contresens à vélo est-il plus sécuritaire ?

En vélo, la sécurité est un sujet prioritaire. L’autorisation du contre sens à vélo n’est pas faite au hasard, elle permet de réduire le taux d’accidents. Contrairement à ce que l‘on pourrait craindre, les chocs frontaux sont très rares. En se retrouvant face à face, l’automobiliste et le vélo se voient arriver de loin et ont le temps de bien respecter les distances de sécurité lors du croisement. Cette pratique du sens inverse permet également au cycliste d’emprunter des itinéraires plus sûrs et plus courts, évitant les routes à fort trafic automobile et les longs détours. Le réseau cyclable en ville est ainsi nettement amélioré. Pour assurer parfaitement votre sécurité à vélo, équipez-vous des accessoires de sécurité pour cycliste

Le contresens cyclable : un bilan positif pour la sécurité des cyclistes

Une étude complète réalisée par le l’IBSR et Bruxelles Mobilité en 2014 démontre que le contre sens cyclable a un impact positif sur la sécurité. En effet, sur 992 accidents de cyclistes à Bruxelles, 12,7 % ont lieu dans une piste à double sens (ou sur une route débouchant sur une telle piste) et seulement 4,7 % concernent les cyclistes circulant à contre sens. Sachant que 25 % des pistes à Bruxelles sont en double sens, le bilan est donc positif. Du côté français, le ministère de l’intérieur indique en 2019 dans le journal officiel du Sénat que “les doubles sens cyclables n’augmentent pas l’accidentalité cycliste et contribuent au contraire à la sécurité des cyclistes, notamment du fait que la vitesse moyenne des véhicules tend à diminuer en présence d’un double sens cyclable.” Une conclusion tirée à partir de 10 ans d’expérience du double sens cyclable en France.

cycliste en ville
Cycliste urbain © Martin-Magnemyr_Unsplash

>>> A LIRE AUSSI : Quelle est ma responsabilité en tant que cycliste sur la voie publique ? 

[Article publié le 9 juillet 2013 et mis à jour le 10 septembre 2021]

Partager

4 comments

  1. je préfère également avoir la sensation de choisir le moment où je me suicide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air