Circuler à contresens : moins dangereux pour les cyclistes

Publié par 
Sara Galvez,
le 
Code de la route, Conseils pratiques, Conseils vélo, Cyclisme urbain, Sécurité

Partager

Circuler à contresens : moins dangereux pour les cyclistes

La circulation des vélos à contresens est une pratique très courante dans les pays du Nord de l’Europe. Depuis une dizaine d’années, elle se généralise aussi dans les agglomérations françaises. Rouler à contresens à vélo présente de nombreux avantages et s’avère parfois être moins dangereux que d’avancer dans le sens de la chaussée, contrairement à certaines idées reçues. 

La mise en place du double-sens à vélo en France

Rouler à contresens en vélo est possible depuis l’instauration du double sens cyclable dans les villes. Le double sens cyclable ou “sens unique limité” en Belgique, est rendu obligatoire en France depuis Juillet 2008 dans les zones 30 et les zones de rencontre. Il permet de rouler dans le sens inverse de la circulation des automobiles. Puis l’article est modifié en 2015 étendant cette obligation aux rues limitées à 30km/h. Le double sens peut aussi être possible sur des rues allant jusqu’à 50 km/h, quand les conditions le permettent. Seules certaines exceptions permettent de déroger à la règle comme une mauvaise visibilité ou une chaussée trop étroite.

vélo en contre sens
piste cyclable en contre sens

Comprendre la signalisation des double-sens cyclables

Les voies cyclables en contre sens ne sont pas forcément délimitées avec des marquages au sol. On peut alors facilement s’y perdre. Nous expliquons ici comment savoir si vous êtes autorisé ou non à rouler en contre sens. 


Les vélos ont-ils le droit de prendre des sens interdits ? 

Les vélos ont le droit de prendre les sens interdits lorsque ceux-ci comportent la mention “ sauf vélos” sur le panneau du dessous. Ce petit panneau rectangulaire, le M9v2, est ainsi obligatoire pour toutes les rues où est autorisé le double-sens à vélo.

panneau sens interdit sauf vélo
Panneau M9v2

Quelle autre signalisation pour indiquer un double-sens cyclable ?

Le marquage au sol n’est pas obligatoire mais recommandé. Il consiste en un pictogramme de vélo avec une flèche indiquant le sens de circulation pour les vélos. Une bande cyclable peut également permettre de délimiter la voie cycliste, si la largeur de la chaussée le permet. Pour les automobilistes, un panneau bleu indiquant le double sens cycliste est recommandé.

panneau double sens cycliste
Panneau double sens cycliste

Peut-on prendre une piste cyclable en sens inverse ? 

Non. Prendre une piste cyclable en sens inverse est dangereux, vous risquez un choc frontal avec un cycliste venant d’en face et vous dérangez la fluidité du trafic. Pour la sécurité de tous, veillez à respecter le sens de circulation indiqué par la signalisation. 

>>> A LIRE AUSSI : Infractions à vélo : qu’est-ce que je risque ?

En quoi le double-sens cyclable est-il plus sécuritaire ?

En vélo, la sécurité est un sujet prioritaire. L’autorisation du double-sens à vélo n’est pas faite au hasard, elle permet de réduire le taux d’accidents. Contrairement à ce que l‘on pourrait craindre, les chocs frontaux sont très rares. En se retrouvant face à face, l’automobiliste et le vélo se voient arriver de loin et ont le temps de bien respecter les distances de sécurité lors du croisement. Cette pratique du sens inverse permet également au cycliste d’emprunter des itinéraires plus sûrs et plus courts, évitant les routes à fort trafic automobile et les longs détours. Le réseau cyclable en ville est ainsi nettement amélioré. Pour assurer parfaitement votre sécurité à vélo, équipez-vous des accessoires de sécurité pour cycliste

>>> A LIRE AUSSI : Encore plus de sécurité avec le rétroviseur vélo

Le contresens cyclable : un bilan positif pour la sécurité des cyclistes

Une étude complète réalisée par le l’IBSR et Bruxelles Mobilité en 2014 démontre que le double-sens cyclable a un impact positif sur la sécurité. En effet, sur 992 accidents de cyclistes à Bruxelles, 12,7 % ont lieu dans une piste à double sens (ou sur une route débouchant sur une telle piste) et seulement 4,7 % concernent les cyclistes circulant à contre sens. Sachant que 25 % des pistes à Bruxelles sont en double sens, le bilan est donc positif. Du côté français, le ministère de l’intérieur indique en 2019 dans le journal officiel du Sénat que “les doubles sens cyclables n’augmentent pas l’accidentalité cycliste et contribuent au contraire à la sécurité des cyclistes, notamment du fait que la vitesse moyenne des véhicules tend à diminuer en présence d’un double sens cyclable.” Une conclusion tirée à partir de 10 ans d’expérience du double sens cyclable en France.

cycliste en ville
Cycliste urbain © Martin-Magnemyr_Unsplash

>>> A LIRE AUSSI : Quelle est ma responsabilité en tant que cycliste sur la voie publique ? 

[Article publié le 9 juillet 2013 et mis à jour le 10 septembre 2021]

Partager

21 comments

  1. Bonjour, je suis conducteur de bus en région parisienne. Sur ma ligne je rencontre très souvent des vélos en contre sens, dont une seule voie de circulation.
    Qui à la priorité sur l’autre?

    1. Bonjour, le code de la route s’applique de la même manière à tous les usagers. Si des cyclistes sont en contresens sur une voie sans que cette dernière n’ait été signalée comme étant autorisées aux cyclistes alors ils sont en tord et ne devraient pas avoir la priorité.

    2. Bonjour,

      Merci pour votre message.

      En dehors des rues munies d’une signalisation permettant aux cycles la circulation en contre-sens et en avertissant les autres usagers, la circulation en contresens n’est pas permise. Le cycliste fautif devra laisser passer les autres usagers. Ces itinéraires ne sont pas toujours matérialisés au sol, bien que les marquages soient recommandés pour une bonne lisibilité de l’espace public.

      Si la rencontre avec un cycliste en contresens a lieu dans une rue en aggloméraion où la circulation a contre-sens est permise pour les cycles (signalés par des panneaux et panonceaux aux abords de cette rue) et que la voirie est insuffisante au croisement, alors les conducteurs de tous véhicules, dont cycles, doivent s’arrêter afin de faciliter le passage des véhicules de transport en commun.

  2. Bonjour, votre article indique à tort que « le M9v2, est ainsi obligatoire pour toutes les rues où est autorisé le double-sens à vélo »

  3. Bonjour,

    Pratiquant le vélo dans une ville de taille moyenne depuis plusieurs années, je ne peux qu’être d’accord sur l’intérêt des chaussées à double sens cyclable.

    Cela permet de voir le danger arrivé, d’établir un contact visuel avec le conducteur et de réduire la durée du croisement.

  4. Bonjour
    Dans une rue à sens unique, lorsqu’un vélo arrive en face d’un véhicule, le reflex de l’automobiliste est de se rabattre sur sa droite, avec les conséquences que l’on devine si un cycliste roule dans le même sens que la voiture.
    Je fais à peu près 5000 kms par an en ville et jamais je ne m’aventurerais à contre sens dans une rue
    Par contre, dans une rue à sens unique ,il faut toujours rouler à gauche, ce qui force les cyclistes qui remontent la rue à stopper car en principe , ce genre de néo cycliste n’est pas toujours très à l’aise sur certaines manoeuvres
    Cordialement

    1. Bonjour,

      Faire 5000 kms par an ne veut pas dire que vous ayez les bonnes pratiques… Ce genre de double sens, car il s’agit bien de rues à double sens cyclable et non de rue à « sens unique » comme vous aimez à les appeler, est prévu pour que les cyclistes aient plus de liberté en ville et puissent s’aventurer sur des voies moins encombrées par les automobilistes.
      Par ailleurs, rouler à gauche dans une voie à sens unique obligerait les véhicules motorisés à vous doubler par la droite, ce qui est interdit, donc une très mauvaise pratique à éviter ! De plus, pourquoi stigmatiser ces « néo cyclistes » avec dédain ? N’avez-vous jamais été néo cycliste vous-même ?

  5. Bonjour, j’ai sur mon trajet quotidien une courte rue en sens interdit (en zone 30) mais qui ne possède pas le panneau M9v2 « sauf vélo ».
    Puis-je tout de même l’emprunter en contre-sens puisque je suis en zone 30 ? Ou cela signifie-t-il que le double sens cyclable n’y est spécifiquement pas autorisé ?

    Je vous remercie 🙂

    1. Bonjour,
      Effectivement, d’après l’article R110-2 du Code de la Route, toutes les voies en sens unique limitées à 30 km/h sont considérées à double sens pour les cyclistes, même sans présence d’un panneau M9v2. Les autorités peuvent en revanche prendre des dispositions interdisant ce double-sens avec une signalisation adéquate le cas échéant.
      Vous trouverez trace de cette mention dans le paragraphe « zone 30 » en bas d’article.

  6. Pour compléter mon message précédent, l’utilisation du mot CONTRESENS est compris par certains (et ils sont nombreux) comme une circulation ne respectant pas les normes du code de la route. D’où des commentaires comme on pourrait aussi « autoriser le franchissement des feux tricolores. »
    Contresens renvoie aussi vers les contresens autoroutiers dont le caractère dangereux est avéré. Donc dans l’esprit d’un grand nombre CONTRESENS = DANGER.
    Dommage !

    1. Bonjour et merci de vos remarques !

      Vous avez effectivement raison sur l’utilisation du terme « contresens », le « double sens cyclable » serait bien plus approprié et rassurant du point de vue de l’usage du cycliste !

  7. Votre titre est erroné. Il ne s’agit pas de rouler à CONTRESENS mais bien d’utiliser la voie opposée à celle utilisée par les véhicules motorisés et cette voie n’est ouverte qu’aux cyclistes.
    Rouler à contresens signifie rouler dans la même voie et en sens inverse des autres véhicules.
    Le terme plus juste est chaussée à double-sens cyclable.
    Soit chaussée à deux sens de circulation pour les vélos et sens unique pour les voitures.
    Bien à vous.

  8. Bonjour,
    Je suis conducteur de bus et cycliste a Paris et cela tous les jours…
    Le contre sens pour les cyclistes est une bonne chose en soit mais dans des rues étroites comme rue Dauphine cela ne devrait pas être autorisé.
    Une petite question :
    Je suis à vélo et j’emprunte une voie en contre sens de la circulation des automobilistes, j’arrive à un croisement, ai-je la priorité à droite ?

    1. Bonjour,

      La priorité s’applique normalement dans ce cas. ces rues, qui étaient auparavant à sens unique, sont maintenant à double sens depuis l’instauration de ce type de pistes cyclables. Donc, aux carrefours, la priorté à droite s’applique aux vélos.

  9. Merci pour cet article informatif que tous les automobilistes devraient lire, même s’ils sont illettrés 😉

  10. Bonjour et merci pour cet article dont j’approuve la quasi-totalité des aspects (je ne suis pas sûr de trouver dangereux le fait de se croiser sur une piste cyclable mais bon… pour avoir un avis éclairé, il faudrait déjà que j’ai des pistes cyclables dans ma ville!!).

    Je suis tombé sur votre article car je suis désespérément à la recherche de l’article de Légifrance -s’il existe!- qui dit que le panonceau m9v2 est bel et bien obligatoire dans les zones 30, où l’arrêté municipal précise que la rue est à double sens pour les cycles. Pourriez-vous me l’indiquer, s’il vous plait? J’ai trouvé une source « officielle » dans les questions à l’Assemblée National mais les services techniques de ma ville ne jurent (et ils ont sans doute raison) que par Légifrance et l’arrêté qui le stipulerait.

    Bien cordialement,

    Arnaud

  11. Cette Sara Galvez serait elle « idiote » ou illettrée au point de se contredire elle même dans son edito ?
    Au début de l’article elle écrit qu’il est plus SÉCURITAIRE pour des cyclistes de rouler à contre sens… pour ensuite écrire qu’il est DANGEREUX de le faire…

    1. Bonjour pour commencer me semble être une bonne entrée en matière !

      Ensuite, avant d’insulter quelqu’un d’illétré, il serait déjà bien de lire l’article et de saisir les subtilités de celui-ci.
      Car, si effectivement il est dit que rouler à contre-sens d’une route est plus sécuritaire pour un vélo, l’article précise que prendre une piste cyclable à l’inverse du sens indiqué est dangereux.
      Contresens cyclable = piste cyclable à contre sens d’une rue ≠ prendre une piste cyclable à contre-sens.

      Subtil certes mais cela ne mérite certainement pas tant de véhémence !

  12. C’est clair ..un cycliste en contresens c’est trés sécurisant ..la cerise sur le gateau? serais les autoriser le franchissement des feux tricolores.
    Bon vent a vous!

    1. Bonjour,

      C’est avant tout une question de perception et d’habitude mais rouler à contre sens permet de voir l’autre arriver, à la fois pour le cycliste et l’automobiliste. Pourquoi serait-il acceptable de croiser une autre voiture sur une route à double sens mais pas un vélo ?

      Merci

  13. je préfère également avoir la sensation de choisir le moment où je me suicide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

📬 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité
 

Catégories

Qualité de l'air