Zoom sur l’EuroVelo 5 : le canal de Roubaix à vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Itinéraires cyclables EuroVelo

Partager

Zoom sur l’EuroVelo 5 : le canal de Roubaix à vélo

Dans sa longue descente vers l’Italie par la Via Romea Francigena, l’EuroVelo 5 fait un petit crochet dans le nord de la France avant de filer en Belgique. Rendez-vous dans cette ancienne terre de corons pour parcourir les derniers kilomètres français de cette véloroute le long du canal de Roubaix à vélo.

Une balade entre friches et verdure

Construit en 1876 pour acheminer les matières de première nécessité à Roubaix, Wattrelos et Leers, le canal de Roubaix est aujourd’hui transformé en une voie verte permettant de découvrir le riche patrimoine industriel du Nord de Lille. Partie intégrante de l’EuroVelo 5, il offre une belle balade au fil de l’eau entre écluses, bâtiments en briques typiques du nord, usines désaffectées aux grandes cheminées et nature sauvage.

Carte de l'itinéraire du Canal de Roubaix à vélo
© Jean-Baptiste Lasserre – Citycle.com

Le parcours est long de 42,5 km sur la Voie Verte aménagée sur l’ancien chemin de halage qui longe le canal entre la Deûle et l’Escaut. Vous pédalerez parfois le long de la Marque urbaine, parfois sur le canal de Roubaix à vélo pour aboutir au canal de l’Espierre qui mène en Belgique. Comptez 4 heures de balade sur un revêtement stabilisé bien roulant.

Une douce balade au rythme du canal et des péniches
© Les Espaces Naturels de la MEL

La Marque urbaine et canalisée

Le Canal de Roubaix à vélo sur l'EuroVelo 5 à Marcq-en-Barœul
© Pierre André Leclercq – Wikimedia Commons

Pour débuter cette balade, rendez-vous à Marquette-lez-Lilles, au nord de Lille au croisement entre la Deûle et la Marque canalisée. Vous suivrez d’abord le chemin de halage ombragé qui serpente jusqu’à Marcq-en-Barœul. Au niveau du Parc Monplaisir, vous emprunterez une passerelle pour traverser une première fois le canal et rejoindre sa rive droite. Le parcours continue tranquillement sous les arbres et longe quelques usines et des quartiers aux maisons typiques en briques rouges. Vous franchirez également quelques écluses. Arrivés à Wasquehal, il faudra de nouveau traverser le canal par une passerelle pour prendre l’embranchement qui va vers le nord, et laisser La Marque continuer son chemin sur votre droite.

Le Canal de Roubaix à vélo

Paysage industriel de l'ancienne brasserie Terken Quai d'Anvers au bord du Canal de Roubaix à vélo
© Friedrich Tellberg – Wikimedia Commons

Vous arrivez alors sur le canal de Roubaix, une longue ligne droite ponctuée d’écluses qui s’étend jusqu’à un échangeur routier tout près de Croix. À ce niveau, vous traverserez de nouveau le canal pour regagner la rive gauche. Sur des petites routes fréquentées uniquement par les riverains puis de nouveau sur un chemin au bord du canal, vous atteindrez l’embranchement du Canal de Tourcoing. Un petit pont vous permet de le traverser et de continuer votre chemin.

Au niveau de l’écluse suivante, il vous faudra traverser la rue de Tourcoing. Profitez-en pour faire un petit détour au Relais Nature du Canal de la Deûle à l’Escaut à quelques coups de pédales de là. L’itinéraire continue en contournant Roubaix par le nord. Dans un paysage industriel, vous pourrez apercevoir les nombreuses fresques de street art qui ornent les bords du canal. Après le cimetière de Roubaix, une nouvelle passerelle vous invite à rejoindre la rive droite du canal.

Direction la Belgique

Pont de Grimonpont
© Pierre André – Wikimedia Commons

Vous arriverez à Wattrelos où vous pourrez apercevoir l’Espierre canalisé qui démarre sur votre gauche, de l’autre côté du canal. Une longue ligne droite dans une nature plus sauvage vous mènera ensuite vers Leers. Juste avant le Pont de Grimonpont, l’Espierre file sur la gauche, tandis que vous parcourrez les derniers kilomètres qui relient la frontière avec la Belgique et Leers-Nord côté belge.

Par où commencer ?

Panneau sur la Voie verte du Canal de Roubaix à Wattrelos
© Havang(nl) – Wikimedia Commons

Le départ de la voie verte se situe à un petit kilomètre de la gare de Marquette, où s’arrête le TER en provenance de Lille Flandres. Vous pouvez également rejoindre la véloroute depuis la gare de Roubaix, située elle aussi à environ un kilomètre de l’itinéraire. Du côté de la frontière belge en revanche, l’accès est plus compliqué. Il existe toutefois des lignes de bus entre Leers et Roubaix ou Tourcoing. Quoi qu’il en soit, Lille est, de par sa position centrale en Europe et ses deux gares, facilement accessible depuis de nombreuses grandes villes européennes comme Paris ou Bruxelles.

>> A LIRE AUSSI : transporter son vélo en train

Où se loger ?

Entre nature et péniches
© Canal de Roubaix – Marque urbaine

Que ce soit à Lille, Tourcoing ou Roubaix, la métropole lilloise ne manque pas de solutions d’hébergement. Le camping le plus proche situé à Bondues est assez éloigné de l’itinéraire,. Vous trouverez néanmoins de nombreux hôtels, gîtes et chambres d’hôtes sur la première partie du canal jusqu’à Roubaix. Les hébergements se feront toutefois plus rares dans la deuxième partie du parcours entre Roubaix et la frontière belge, malgré la présence d’un gîte à Wattrelos.

Comment s’équiper ?

L’ensemble du parcours est en voie verte ou en voie partagée dans une région assez urbanisée. Il est donc possible de croiser des promeneurs ou des joggeurs. Pensez à vous équiper d‘accessoires de signalisation comme une sonnette pour vous faire entendre des autres usagers. Prévoyez aussi des vêtements de pluie, il n’est pas rare que le ciel se couvre et laisse apparaitre quelques gouttes. Pour allier confort et sécurité, vous pouvez en profiter pour vous munir de gilets et vestes fluo haute visibilité..

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Kryptonite_201908
banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air