Profiter de Londres à vélo : idées de balade dans la capitale anglaise

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, En Europe, Le vélo en pratique

Partager

Profiter de Londres à vélo : idées de balade dans la capitale anglaise

Londres est une des premières destinations touristiques au monde. Nombreux sont les voyageurs du monde entier qui choisissent cette ville pour y passer quelques jours de vacances. Et si c’était l’occasion d’en profiter pour visiter Londres à vélo ? Pour profiter du soleil mais surtout éviter la chaleur et la proximité du métro et des transports en commun et le trafic dense de la circulation. D’autant que ses dernières années, la capitale britannique s’est grandement préoccupée de ses cyclistes. À tel point que le vélo est devenu une bonne alternative, malgré la pollution.

Londres et le vélo : une capitale adaptée pour les cyclistes

Un solide réseau de pistes cyclables

Vélo sur cycle superhighway
© Sludge G – Flickr

Depuis une dizaine d’années, les efforts d’amélioration du réseau cyclable londonien sont considérables. Les routes de la capitale ont vu apparaître différents types de pistes cyclables, comme les voies bleues des Cycle Superhighways. Ces « autoroutes vélos » directes et rapides sont idéales pour les vélotaffeurs londoniens et hommes d’affaires pressés. Elles relient la périphérie et le centre de Londres. Pour les cyclistes qui préfèrent flâner à un rythme plus doux et plus tranquille, les Quietways sont moins fréquentées et permettent une promenade tout en douceur.

Attention toutefois, à Londres la circulation des vélos se fait à gauche, comme les voitures ! De plus, le port du casque n’est pas obligatoire mais il est tout de même fortement recommandé.

La ville de Londres met à disposition VLS et ressources web

Vélos en libre service à Londres : sanatander cycles
© Oast House Archive – DR

Autre point majeur qui facilite la pratique du vélo : les possibilités de louer une bicyclette. La forte présence de vélos en libre-service, les fameux Santander Cycles permet de louer un vélo pour quelques heures. Pour une location d’une plus longue durée, vous trouverez de nombreuses agences de location de vélo. De plus, le site web des transports londoniens est une mine de ressources pour les cyclistes. Il propose notamment un planificateur d’itinéraires pour préparer ses balades.

>> A LIRE : Le plan colossal de la ville de Londres pour le vélo

La possibilité de transporter son vélo dans les transports en commun

Les vélos pliants sont autorisés sur toutes les lignes de métro, trains locaux, navettes fluviales sur la Tamise et Tramlink, le tramway qui dessert le sud de la capitale. Et même dans le bus si le conducteur le permet. Les vélos classiques et VAE quant à eux sont autorisés en fonction des horaires, ou en fonction des compagnies sur les lignes de trains nationales. Même si le métro en heure de pointe n’est pas toujours très pratique, la possibilité d’amener sa monture dans les transports en commun facilite d’autant plus la pratique du vélo.

Vélo à Londres sur cycle-superhighway dans chinatown
© Cmglee – Wikimedia Commons

Londres à vélo : itinéraires à vélo et balade dans la capitale britannique

Visites guidés et City Tour à vélo

Première possibilité pour visiter Londres à vélo : la visite guidée. De nombreuses formules existent pour découvrir les principaux sites touristiques ou pour s’aventurer en dehors des sentiers battus. Comptez entre 20 et 40 euros pour une balade de 2 à 4h avec un guide.

L’itinéraire le plus culturel : balade le long de la Tamise

Les longues rives de la Tamise sont quasiment dépourvues de trafic. Les pistes cyclables aménagées tout le long du célèbre fleuve qui traverse la capitale ont en effet la particularité de faire partie du Thames Path National Trail, uniquement autorisé aux vélos et aux randonneurs. L’itinéraire d’une trentaine de kilomètres – 17 miles – est riche de l’histoire fluviale et maritime de la ville.

Piste cyclable dans Londres à vélo
© Alain Rouiller – Flickr

En arrivant dans le centre-ville, il est possible de poursuivre la visite. En longeant la Tamise d’ouest en est, vous apercevrez d’abord le Lambeth Palace sur la rive sud. De l’autre côté de la rivière, vous découvrirez les maisons traditionnelles en brique rouge du quartier de Westminster, mais surtout l’Abbaye puis le Palais de Westminster et sa célèbre horloge Big Ben, qui domine la rive nord de la rivière. En traversant de nouveau de la Tamise, vous arriverez sous le London Eye. Il suffira de continuer au sud de la rivière pour croiser le Royal Festival Hall et le National Theatre. Encore un peu plus à l’est, vous pourrez vous arrêter prendre quelques photos devant l’avant-gardiste City Hall qui fait face au mythique Tower Bridge.

L’itinéraire le plus royal : les voies vertes des parcs royaux

La plupart des parcs royaux de Londres, à l’exception de Primrose Hill, sont aménagés pour les cyclistes. Bushy Park, Green Park, Greenwich Park, Hyde Park, Kensington Gardens, Regent’s Park, Richmond Park, Saint-James Park. Ces noms vous évoquent peut-être des desseins royaux et des rêves de princesses. Et bien vous trouverez dans ces parcs de superbes voies vertes cyclables agréables et rafraîchissantes. Pour pédaler comme si vous faisiez partie de la famille royale. La plupart de ces aménagements sont d’ailleurs reliés au réseau de pistes cyclables du centre-ville.

L’itinéraire le plus nature : la route des canaux

Londres est traversée par de nombreux canaux et cours d’eaux. Vous y trouverez de nombreux chemins de halage, bien aménagés et relativement plats pour vous promener à vélo au fil de l’eau. Un site dédié à ses aménagements (en anglais) vous donnera des informations détaillées sur tous les canaux et les balades possibles.

Itinéraire vélo à Londres
© Alain Rouiller – Flickr

L’itinéraire le plus aventurier : les pistes de Lee Valley

Le Parc de Lee Valley au nord-est de la capitale britannique voit passer plusieurs kilomètres de pistes cyclables – 27 miles au total. Ce parc naturel propose de nombreux jardins mais aussi un camping et de nombreuses installations sportives et de loisir. Si vous en avez marre de pédaler, ce sera en effet l’occasion de vous initier à la pêche, au canoé et au kayak – sur le site des JO 2012 – à l’équitation ou à de multiples sports nautiques.

L’itinéraire le plus bucolique : le Wandle Trail

Enfin, au sud-ouest de Londres, le Wandle Trail est une piste cyclable d’une vingtaine de kilomètres aménagées le long de la rivière Wandle. Autrefois très industrialisée, les rives sont désormais fermées à la circulation et sont idéales pour une balade à vélo. Dans les quartiers de Sutton et Croydon les plus au sud, vous traverserez des parcs et des espaces verts où vous découvrirez une faune et une flore plus sauvage. En se rapprochant de la Tamise et du centre-ville, par Merton puis Wandsworth vous verrez apparaître quelques cafés, restaurants et pubs pour une pause bien méritée !

Pédaler à travers Londres est une façon efficace et agréable de découvrir la ville. De Notting Hill à Hyde Park, en passant Chinatown et Westminster, le vélo est sûrement un des meilleurs moyens d’explorer l’immense capitale anglaise.

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air