À vélo sur la Manche : l’Avenue Verte Londres Paris

Publié par 
Charles-Henri Avenel,
le 
Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

À vélo sur la Manche : l’Avenue Verte Londres Paris

Pourquoi prendre l’Eurostar pour aller à Londres quand on peut le faire à vélo sur l’Avenue Verte Londres Paris ? Créé en 2012, l’itinéraire cyclable qui permet de relier les deux capitales utilise le ferry pour traverser la Manche. Deux pays de chaque côté de la mer, deux ambiances, deux cultures pour une seule et même route fascinante à la richesse naturelle et culturelle inoubliable. 

Avenue Verte Londres Paris : relier les deux grandes capitales à vélo

Une véloroute Paris Londres accessible à tous 

Avec ses 470 km de routes totalement aménagées et balisées, l’Avenue Verte Londres Paris peut aussi bien se faire en solitaire qu’en famille. Comptez pour cela 5 jours pour les plus sportifs et une petite quinzaine de jours pour un tour en famille avec de jeunes enfants.

Les routes présentent peu de dangers, avec 53% sur voies cyclables et 47% de petites routes à faible trafic. Une fois sur l’itinéraire, si vous avez peur de vous égarer, rassurez-vous : l’ensemble du parcours est balisé et identifiable grâce au logo de l’Avenue Verte Paris-Londres présent sur les panneaux de signalisation.

signalisation avenue verte londres paris
© velo-territoires.org

L’itinéraire a également l’avantage de n’imposer que peu de dénivelé. En effet, mis à part quelques petites difficultés dans le Vexin normand ou dans l’Eure, les routes sont globalement plates et accessibles à tous. Vous n’aurez aucune excuse pour ne pas faire l’Avenue Verte en famille !

Dans quel sens faire la route ? Si elle peut s’emprunter dans les deux sens, il paraît que les vents dominants vont du sud au nord entre la France et l’Angleterre. Il est donc plutôt conseillé de la faire entre Paris et Londres pour augmenter ses chances d’avoir le vent dans le dos.

La route croise d’autres itinéraires célèbres, à l’image de la fameuse Scandibérique (EuroVélo 3) au niveau de Paris, puis aux alentours de Senlis. Le début de la route longeant la Seine partage également quelques kilomètres avec la route de la Seine à Vélo. Enfin, la route croise le chemin de la Vélomaritime (EuroVélo 4) au niveau de Dieppe.

Deux variantes d’itinéraire complémentaires

L’Avenue Verte Paris-Londres a la particularité intéressante de proposer deux variantes d’itinéraire au début du parcours français. La version Oise et la version Normande. Un choix difficile tant les deux routes ont leurs intérêts propres.

carte de l'avenue verte Londres paris

La première possibilité est de prendre la version Normande. Cette variante plus courte totalise 406 km. Elle débute à Cergy, au point de séparation des deux variantes, puis nous fait traverser le parc naturel régional du Vexin français jusqu’à Chaussy avant de nous emmener suivre la vallée de l’Epte en passant par Gisors. L’itinéraire rejoint alors l’autre variante à St-Germer-de-Fly. 

La deuxième variante possible est la “version Oise”. Pour aller au bout de ses 472 km, il faudra compter une bonne journée de plus que sur la version Normande. Après Cergy, l’itinéraire fait cap direction nord-est pour suivre la vallée de l’Oise jusqu’à Pont-Ste-Maxence en passant par Auvers sur Oise, Chantilly et Senlis. La route bifurque alors vers l’ouest pour rejoindre la variante Normande en croisant Clermont et Beauvais.

Prendre le ferry entre Dieppe et Newhaven

Ce qui rend cet itinéraire si spécial, c’est qu’il nous fait traverser la Manche. Rien de plus simple ! La route nous porte jusqu’au port de Dieppe, où l’on pourra trouver sans difficultés une liaison ferry Transmanche jusqu’à Newhaven. 

La compagnie DFDS assure des liaisons quotidiennes entre Dieppe et Newhaven sur lesquelles il est tout à fait possible d’embarquer un vélo. Sur les 4h de trajet, les passagers peuvent se restaurer au bar, faire le tour des boutiques ou tout simplement se reposer et reprendre des forces pour la suite du périple !

Les liaisons qui partent tous les jours à horaires réguliers proposent des prix assez avantageux pour les cyclistes. Ainsi, une traversée pour un passager et son vélo coûtera entre 35 et 40 €. Pour ceux qui font l’itinéraire de Londres à Paris, la compagnie propose les mêmes trajets de Newhaven à Dieppe sur des horaires similaires.

Un itinéraire cyclable Paris Londres entre nature et patrimoine

Un patrimoine culturel immense sur l’Avenue Verte Londres Paris

itinéraire cyclable avenue verte
© J.Damase France Vélo Tourisme

Tant en France qu’en Angleterre, l’itinéraire jalonne une succession de pépites culturelles. Tout commence avec la Street Art Avenue le long du canal Saint Martin aux portes de Paris. L’itinéraire longe ensuite la Seine jusqu’à Maison-Laffitte, ce serait dommage de passer à côté de l’Île des Impressionnistes à Chatou, puis d’aller voir la maison de Claude Monet à Giverny. 

Pour les amateurs de vieilles églises, c’est la variante Oise qu’il faudra emprunter. Vous pourrez y admirer les Abbayes de Royaumont et de Moncel ainsi que l’Abbatiale Bénédictine de St-Germer-de-Fly et la mythique cathédrale de Beauvais.

Ensuite, ne ratez pas la ville de Dieppe, qui fut également un grand lieu d’inspiration pour les impressionnistes, avec son fameux château médiéval perché en haut des falaises. Viendra ensuite l’Angleterre, ses villages charmants et bucoliques et son South County qui fut chanté par les poètes anglais.

Entre terre et mer, une nature riche et variée

Les paysages traversés par l’Avenue Verte Londres Paris n’ont pas inspiré les impressionnistes pour rien ! Fleuves, forêts, parcs nationaux, falaises, cottage, rien ne manque. Le parc naturel régional du Vexin offre aux cyclistes une nature préservée, sauvage et légèrement vallonnée. La route qui longe la vallée de l’Oise, de son côté, traverse de superbes massifs forestiers.

Des deux côtés de la Manche, les falaises tiennent le haut du pavé. Qu’elles soient à Dieppe ou sur les alentours de Newhaven, elles proposent un spectacle saisissant et ultra-photogénique. Ensuite arrive tout le charme du cottage anglais ainsi que la fameuse Forest Way, aménagée sur une ancienne voie ferrée. Un chemin exceptionnel au cœur d’un environnement préservé et boisé.

Hébergement, équipement, quelques conseils pratiques pour la route

Où dormir sur l’Avenue verte entre Paris et Londres

S’il est bien évidemment possible de trouver un coin discret pour bivouaquer sur le chemin, les hébergements sur l’itinéraire ne sont pas en reste. En effet, la route française propose une large liste de chambres d’hôtes, gîtes, hôtels et refuges labellisés “Accueil Vélo” à proximité. Une cinquantaine d’hébergements est en effet cataloguée à moins de 5 kilomètres de l’itinéraire.

Du côté anglais, ne ratez pas l’occasion de dormir dans un B&B local. Par ailleurs, si le camping sauvage y est totalement interdit, le bivouac y est toléré dans certaines régions. Veillez juste à rester discret, à repartir au lever du soleil et ne pas laisser de détritus derrière vous… et tout devrait bien se passer !

Avec quel équipement affronter la route ?

Le trajet Paris Londres à vélo suit un itinéraire très accessible qui impose peu de contraintes. En revanche, il n’en reste pas moins un périple d’une à deux semaines. Il faudra donc penser à s’équiper en conséquence.

Ne pas sous-estimer l’humidité du climat normand et anglais, même en été. En effet, qui dit climat océanique dit températures douces, et surtout des pluies fréquentes. En moyenne, il pleut un jour sur trois à Dieppe en été ! Il sera donc plus que judicieux de prévoir des bonnes sacoches imperméables pour stocker le matériel nécessaire. 

Deux sacoches étanches arrière seront suffisantes pour transporter vêtements, outils pour vélo, pièces de rechange et éventuel matériel de camping. Par ailleurs, une sacoche de guidon étanche pourra remplir son rôle de sacoche d’appoint pour y ranger cartes routières, téléphone, appareil photo, snacks… Un porte-bagages arrière sera aussi indispensable pour accrocher les sacoches. Aussi, pour anticiper sur un éventuel mauvais temps, une veste imperméable coupe-vent ne sera jamais de trop.

La route étant constamment ponctuée de villes et villages, vous ne serez jamais seul au monde et les réparateurs seront légion. Il n’est donc pas nécessaire d’emporter tout le matériel de réparation possible. Un simple kit de réparation anti-crevaison avec une mini-pompe à vélo et un peu de lubrifiant pour chaîne seront largement suffisants.

Paris Londres à vélo
© J.Damase France Vélo Tourisme

Partager

3 comments

  1. Sorry my French is not good enough to explain. We did this trip a few years ago starting in London. It was very well organised and we did it in three days – one day London to Newhaven, late ferry to Dieppe and then on to Paris. The French sections (and drivers) were wonderful. However, the route from London to Newhaven was very busy and not helped by the weather. Riding in heavy rain through deep puddles on a road busy with heavy trucks (which pass unsafely) and no provision for cycles was dangerous. I would only recommend it for experienced adult cyclists. Otherwise, a quiet route should be found. We had a time limit to fit work schedules – hence the hurry to get to Newhaven. Breaking London to Newhaven into two days and using a quieter less-direct route is recommended. We had a « sag wagon » hired van which returned the bikes to London and we took Eurostar

    1. Bonjour et merci pour ce partage d’informations qui peut servir à de nombreux lecteurs.
      Cependant ce témoignage date de 2015, peut-être que certains aménagements ont été effectués depuis. Il serait bien d’avoir un avis plus récent sur la question.

      Merci et bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air