Une hausse constante du marché du vélo en France en 2017

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Economie

Partager

Une hausse constante du marché du vélo en France en 2017

L’Union Sport & Cycle a dévoilé les chiffres du marché du vélo en France en 2017. Et après une année 2016 qui a battu des records, le marché du cycle continue sur sa lancée. Le grand gagnant de l’année : le vélo à assistance électrique, dont le potentiel de vente laisse envisager le meilleur pour l’avenir.

Le marché du vélo en France en pleine croissance

Le marché du cycle se porte bien. C’est en tout cas ce qui ressort des chiffres du vélo annoncés par l’Union Sport & Cycle sur le marché français en 2017. Véritable potentiel économique, le vélo ne cesse de progresser depuis plusieurs années. Les tendances de l’année 2017 confirment encore cet engouement pour la bicyclette : 2,782 millions de vélos ont été vendus l’année dernière. Légèrement plus qu’en 2016. Dans le même temps, le marché du cycle a gagné quasiment 10% de chiffre d’affaire par rapport à l’année précédente.

CA du marché du vélo en France en 2017

Un véritable engouement pour le VAE

Le principal responsable de ces chiffres positifs : le VAE, le vélo à assistance électrique. L’année passée, 255 000 VAE ont été vendus, c’est presque deux fois plus qu’en 2016. Le bonus VAE, aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique, y est sûrement pour quelque chose…

« La croissance des ventes de vélos à assistance électrique (VAE) s’est accélérée en 2017. Le bonus VAE a créé un effet de levier très important pour le marché du vélo en 2017, beaucoup plus en termes de médiatisation qu’en termes financiers : tout à coup, l’intérêt du vélo à assistance électrique a été porté à la connaissance des Français. »
Jérôme Valentin, co-président de l’Union Sport & Cycle

Les ventes de VAE ne concernent pas seulement le secteur urbain, puisque le marché du VAE loisir et sportif progresse également. En 2017, les VTT-AE représentent 14% des VAE vendus – à peu près 35 000 vélos.

>> A LIRE : Succès pour Lille et sa subvention vélo !

Une évolution des modes de consommation

Les chiffres du marché du cycle attestent également d’un changement des pratiques de consommation. En effet, les consommateurs semblent se désintéresser des grandes surfaces pour effectuer leurs achats cyclables, et se tournent vers les enseignes spécialisées et les enseignes multisport. Elles réalisent à elles deux 83% des ventes de vélos en 2017. Les consommateurs, et notamment ceux qui passent au vélo électrique, cherchent de plus en plus des professionnels capables de les conseiller et d’assurer un suivi de qualité. Chez les détaillants spécialisés, la part de marché de la vente de VAE atteint 59%. Les enseignes multisport quant à elles réalisent 24% des ventes de VAE.

Le prix moyen des vélos en légère hausse

Le prix d’un vélo en France est d’en moyenne 459 euros. Un prix moyen qui a augmenté de 9% par rapport à 2016. Toutefois, cette hausse est à relativiser car il faut prendre en compte l’augmentation des ventes de VAE. Effectivement, un VAE est en moyenne plus cher qu’un vélo classique : comptez 1564 euros contre 339 euros pour un vélo de ville.

C’est avant tout le prix des VAE qui augmente. Une hausse du prix moyen de 97% par rapport à 2016 justifiée par de gros apports technologiques : meilleure autonomie et miniaturisation des batteries, légèreté du vélo… En revanche de son côté, le prix moyen pour acquérir un vélo de ville chute de 9%.

Prix moyen par type de vélo

Les chiffres du marché du vélo en 2017 traduisent indéniablement des nouvelles pratiques de la part des français. Les consommateurs semblent prendre l’importance de leur mode de déplacement de plus en plus en compte. L’engouement pour le VAE serait-il la marque d’une révolution culturelle dans la vie quotidienne des français ? Ces chiffres attestent l’attachement des français pour le vélo, comme équipement sportif d’une part mais également de plus en plus comme solution de mobilité à part entière. Et laissent entrevoir un retour du vélo en France comme le mode de transport du quotidien.

Le potentiel de progression du marché du VAE, coordonné au plan vélo annoncé par Elisabeth Borne pourrait nous permettre de rattraper notre retard vélo sur l’Allemagne, la Belgique ou les Pays-Bas d’ici quelques années. Toutefois, le durcissement des conditions d’obtention de la prime VAE pourrait freiner le marché du cycle pour l’année à venir.

Sources et crédit photo : Union Sport & Cycle

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air