Baromètre des villes cyclables : état des lieux sur le développement du vélo en France

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Economie

Partager

Baromètre des villes cyclables : état des lieux sur le développement du vélo en France

La France sera-t-elle bientôt une référence en terme de politique cyclable ? Le temps semble être à la transition et à l’éveil des consciences vers une mobilité plus durable. Les résultats du Baromètre des villes cyclables ont été dévoilés lors du dernier congrès de la FUB le 16 mars 2018. Et ils nous offrent des pistes pour évaluer le développement du vélo en France. Ainsi que du chemin qu’il reste à parcourir !

Un succès populaire pour le Baromètre des villes cyclables

Réunie lors d’un congrès à Lyon, la FUB a dévoilé officiellement les chiffres du vélo en France. Lancée à l’automne 2017, l’enquête nationale du Baromètre des villes cyclables a recueilli l’avis de 113 000 Français sur leur pratique du vélo au quotidien. Une première dans l’hexagone pour une étude de cette ampleur, qui est également une des plus abouties jamais menées. En effet, cette enquête en ligne proposait de mesurer l’avis des citoyens en s’appuyant sur des données objectives. Chaque participant était amené à donner une note sur 6 à 27 affirmations concernant le climat cyclable de sa ville. Plus de 300 communes françaises ont répondu à l’appel, permettant de dresser un état des lieux relativement fiable et significatif sur le développement du vélo en France.

Podium des villes pour le développement du vélo

Et les résultats révèlent un diagnostic plutôt positif. Strasbourg, la « ville vélo » référence en France, obtient la meilleure note dans la catégorie des agglomérations de plus de 200 000 habitants. Le baromètre permet également de mettre en lumière quelques belles progressions. Dijon est certainement le plus bel exemple. En 2000, elle reçoit le prix du « clou rouillé » de la FUB, qui sanctionne les pires aménagements cyclables. 18 ans après, la ville décroche la deuxième place des communes de 100 000 à 200 000 habitants. Signe d’une excellente politique cyclable ses deux dernières décennies. Toutefois, malgré cet exemple encourageant, les politiques cyclables françaises paraissent encore bien loin du compte.

>> A LIRE : Le baromètre des villes cyclables : premiers résultats officiels !

De nombreux freins ralentissent encore le développement du vélo en France

Malgré des données positives du baromètre, la France est encore largement à la traîne en terme de développement vélo. Sur les 316 villes ayant eu suffisamment de réponses pour être comptabilisées, seulement 21 ont obtenu la moyenne. De plus, seulement trois villes françaises obtiennent un avis favorable sur leur climat vélo.

carte de résultat du Baromètre des villes cyclables

Mais le baromètre est également une excellente base de données. Il permet de cerner certains freins au développement du vélo dans les régions et d’entrevoir des solutions. À la grande majorité, 79% des citoyens interrogés réclament un réseau cyclable complet et sans coupure, et des itinéraires rapides et directs (52%). ce qui est encore loin d’être le cas dans la plupart des villes françaises. Le manque de stationnements adaptés et sécurisés est aussi un frein majeur pour 31% des répondants. D’autres pistes sont aussi à explorer pour favoriser le développement du vélo en France, comme la limitation du trafic motorisé ou la mise en place de systèmes de locations de vélos en libre-service ou longue durée.

Vers une prise de conscience des pouvoirs politiques ?

Le poids de cette enquête et la mobilisation qu’elle a suscité pourrait influencer les dirigeants politiques à prendre de vraies décisions et prouve une nouvelle fois que le vélo est un sujet sérieux. De son côté, la FUB attend un plan vélo sincère et financé de la part du gouvernement. Les décideurs doivent maintenant bien prendre en compte la mesure des enjeux que cela implique. Effectivement, un plan vélo  à l’échelle nationale pourrait bien être moteur pour les collectivités et les régions.

Une volonté qui semble avoir été entendue. Lors de l’ouverture de la journée d’étude du congrès le 16 mars, Elisabeth Borne, la ministre des transports, a annoncé le lancement d’un plan vélo « sincère, structuré et financé » pour 2018. Il permettrait de multiplier par 3 la part modale du vélo dans 10 ans, en s’attaquant à la lutte contre le vol ou à la construction de nouveaux itinéraires sécurisés cyclables. Ces deux points étant les principaux obstacles qui ressortent de l’enquête.

Ce Baromètre des villes cyclables révèle la perception qu’ont les citoyens de leur territoire. Et de ce fait, il permet de comprendre certains freins au développement du vélo et comment ils peuvent être dépassés. Mais en pleine tempête de la reforme ferroviaire, quelle est la place du vélo dans le débat médiatique et politique ?

Sources :

Partager

comparateur Antivol velo

1 comment

  1. Bordeaux est une des villes les plus dynamiques sur l’aménagement des pistes pour nous cyclistes. Mais aujourd’hui le plus important est de sensibiliser les automobilistes. Reste aussi a trouver un bon atelier de réparation vélo bordeaux pour pomponner nos bicyclettes comme il se doit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo