De Chambod à Chambord : « l’enjeu des 500 bornes » à vélo contre l’échec scolaire

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil

Partager

De Chambod à Chambord : « l’enjeu des 500 bornes » à vélo contre l’échec scolaire

Deux professeurs du collège de l’Albarine de Saint-Rambert-en-Buguey ont eu l’idée originale d’organiser un jeu-voyage. A la fois ludique et motivant, De Chambod à Chambord : l’enjeu des 500 bornes cherche à mobiliser les élèves et lutter ainsi contre l’échec scolaire grâce au sport et notamment le vélo…

500 bornes entre Chambod et Chambord

C’est un jeu-voyage inspiré du Mille bornes et adapté au cadre scolaire. « De Chambod à Chambord : l’enjeu des 500 bornes » a pour but de lutter contre l’échec scolaire grâce au sport. Ce projet original permet ainsi à 24 élèves ayant de bons résultats à l’école de voyager à vélo. Le défi sportif a été mis en place par Olivier Léon et Grégory Maye. Adeptes de VTT, tous les deux sont professeurs d’EPS et animent l’association sportive du collège de l’Albarine de Saint-Rambert-en-Buguey.

Entourés d’une équipe pédagogique très motivée, les deux hommes ont alors lancé ce challenge à la rentrée 2015. Le projet s’étend sur deux années scolaires et permet de relier 500 bornes, la distance entre les deux villes de Chambod et Chambord. Le premier séjour a duré 4 jours à Chambod dans l’Ain. Il se poursuivra cette année en direction de Chambord.

Première étape du défi des 500 bornes

>> A LIRE : Le forum du voyage à vélo Vél’osons de retour

Objectif « réussite globale » au collège

Les élèves voyagent à vélo jusqu'à Chambod dans l'Ain« L’idée était de prendre nos marques la première année avant de partir plus loin pour ‘découvrir’ les châteaux de la Loire et ‘révéler’ des élèves curieux, ambitieux et autonomes », nous explique Grégory Maye. « Nous sommes dans un petit collège, classé Réseau d’Education Prioritaire, isolé à la campagne, avec des élèves qui ont tendance à ne pas trop s’éloigner du secteur ». L’utilisation du vélo s’est rapidement imposée. C’est en effet un moyen de déplacement « suffisamment rapide pour découvrir de nouveaux horizons mais pas trop non plus pour favoriser les échanges et l’entraide ».

Comme dans le célèbre jeu de société Mille Bornes, chaque collégien doit alors avancer au maximum. Pour cela, il est possible d’aller plus ou moins vite en gagnant, sur les deux ans, des bons points en fonction de ses résultats scolaires, de son attitude au collège ou encore de son investissement dans le projet. « Aucun axe n’est mis en avant. Les élèves ne peuvent pas en laisser un de côté sous peine de se retrouver à l’arrière du peloton. Pour gagner le droit de partir en voyage à vélo, ils doivent s’épanouir au collège pour être en réussite globale ». Afin de garder les scores tout en s’amusant, un plateau de jeu a donc été créé. A la fin, Grégory Maye et Olivier Léon apposent des tampons et des autocollants pour marquer l’avancement des participants.

L'enjeu des 500 bornes

>> A LIRE : Accueil vélo, un vrai label de qualité pour bien voyager

Un projet ambitieux d’itinérance à vélo

Remorques construites pour "De Chambod à Chambord"Pour acheminer les affaires au cours du séjour, il a par ailleurs fallu penser à des remorques vélos. Un prototype a été établi avec l’aide de professionnels, de la prof de techno et des soudeurs des ateliers solidaires de la ville. Au final, 12 remorques vélo ont été construites « à partir d’une caisse en plastique de 30 L bon marché ». Le prix ? 70€ par unité, une belle opération !

Ce défi original a aussi permis aux élèves de développer des compétences en matière de communication et de recherches de financement. « De Chambod à Chambord : l’enjeu des 500 bornes » est estimé globalement à 20 000€. Les collégiens ont ainsi pu s’impliquer en vendant des brioches et des gâteaux. Certains ont créé un clip promotionnel tandis que d’autres ont sollicité des collectivités locales pour trouver des subventions. A noter que le challenge est également inscrit au concours Prix Initiatives Education et Citoyenneté 2017. Il est possible de soutenir les élèves en votant pour le projet (Les votes sont ouverts jusqu’au 15 mars).

 

Plus de photos :
Les remorques vélos construites pour le voyage De Chambod à Chambord

 

Le voyage à vélo du collège de l'Albarine

 

Les collégiens voyagent à vélo à Chambod

 

Les remorques construites pour le défi De Chambod à Chambord, l'enjeu des 500 bornes

 

Traversée d'un ruisseau pour les collégiens de l'Albarine

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo