Le vélo-bus pour préparer les enfants à se rendre à l’école à vélo

Publié par
Dera Victory,
le 
Partager
Le vélo-bus pour préparer les enfants à se rendre à l’école à vélo

Aux Pays-Bas, les enfants sont nombreux à aller à l’école à vélo. Pour les plus petits, il y a également les vélo-bus. L’usage de ces bus scolaires à pédale y est très fréquent. Aujourd’hui, grâce à la société S’Cool Bus, des écoliers de Louviers ont la chance de tester ce nouveau genre de transport scolaire. Un nouveau moyen d’apprendre à pédaler pour se rendre à l’école, sur sa propre monture.

Le vélo-bus pour enfants: une première en France

A Louviers, au sud de Rouen, une trentaine d’élèves de l’école Anatole France pédalent désormais pour aller en classe. Cependant, ils ne vont pas à l’ école à vélo. C’est plutôt à bord d’un véhicule assez singulier qu’ils effectuent leur trajet. Leur moyen de transport s’appelle le S’Cool Bus. Il s’agit d’un quadricycle, permettant à 9 enfants de pédaler tous ensemble. Ce cyclo-bus est proposé par la société S’Cool Bus. C’est grâce au pédalage de ces petits passagers, aidés par une assistance électrique et surveillés par un accompagnateur bénévole, que l’engin avance. En France, c’est une première. C’est également une expérience des plus agréables pour les enfants et les parents.

Une excellente façon d’apprendre à aller à l’ école à vélo

Un mode de transport idéal pour apprendre aux enfants à aller à l'école à véloComme l’explique Vincent Guezou, gérant-chauffeur de S’Cool Bus, ce nouveau genre de bus scolaire comporte de nombreux avantages. L’engin n’est pas polluant. Il permet aux enfants d’apprendre à se déplacer en ville, à faire du sport, tout en développant leur esprit d’équipe. André Neveu, directeur de l’école Anatole France, soutient ainsi le projet. Pour lui,

« Les enfants sont récupérés en bas de chez eux ; ils vont à l’école ensemble, tout le monde pédale, ils ont le sourire en arrivant ».

Le vélo-bus, c’est un « moyen pédagogique de sensibiliser les plus jeunes sur l’impact des modes de transport classiques sur l’environnement », ajoute-t-il. Pour leur part, les parents sont ravis. Le vélo-bus permet de préparer leurs enfants à aller tout seul à l’ école à vélo. C’est un moyen sécuritaire de les initier  à la pratique. A bord, on les habitue également au port du casque.

Un projet à promouvoir

Pour promouvoir au maximum l'usage des vélo-busAujourd’hui, Louviers est la première en France à financer ces cyclo-bus scolaires. La ville de Rouen n’a malheureusement pas encore adhéré au projet, pourtant très prometteur. Pour l’heure, seule la Communauté d’agglomérations Seine-Eure (CASE) a été séduite par ce nouveau mode de ramassage scolaire. Elle a passé un contrat de deux ans avec S’Cool Bus pour la ville de Louviers. Pour l’association, lancée en 2014 et actuellement devenue une entreprise, il s’agit d’un bon début. Il faut toutefois continuer à promouvoir le projet. S’Cool Bus espère notamment que l’expérience s’étende à d’autres villes. Elle souhaite surtout que de plus en plus d’entre elles adhèrent au projet. On déplore que l’Education nationale ne soit pas plus engagée.

Source: Lefigaro.fr

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Archives