Couchsurfing et cyclisme : quand le voyage à vélo rencontre l’hospitalité

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité cyclotourisme, Cyclotourisme

Partager

Couchsurfing et cyclisme : quand le voyage à vélo rencontre l’hospitalité

Voyager à vélo, c’est opter pour une autre forme de tourisme. Un voyage plus lent, incontestablement lié à son moyen de déplacement : la bicyclette. Le cyclovoyage favorise en effet un retour à la « slow -life » c’est-à-dire au ralentissement et à l’adoucissement de notre rythme de vie. De fait, il encourage les rencontres, le partage et un retour à une hospitalité qui n’a pas encore disparu. Aujourd’hui, grâce à la magie d’Internet, le couchsurfing permet aux cyclistes voyageurs de trouver des hébergements et de faire de belles rencontres !

Le couchsurfing, qu’est-ce c’est ?

Le couchsurfing est né au début des années 2000 en réponse à une volonté de revenir à un mode de voyage plus lent et plus convivial. La pratique du couchsurfing a pu s’étendre à travers le monde grâce aux applications et plateformes en ligne permettant de mettre en relation des personnes désirant partager leurs logements gratuitement et des voyageurs.

Annonce de couchsurfing à Salt Lake City
© D.I. von Briesen – Flickr

Le nom, littéralement « surf de canapé » en anglais, est assez explicite. Il s’agit effectivement de surfer de canapé en canapé. Et de voyager tout en étant hébergé gratuitement, sur un bout de canapé ou un matelas posé dans le salon par exemple, par les membres de la communauté des surfeurs de canapés.

Il existe une communauté de couchsurfing spécifique aux voyageurs à vélo : le warmshower. Le principe reste le même, profiter d’une douche chaude et d’un endroit où dormir après plusieurs dizaines de kilomètres à vélo. Mais aussi et surtout, partager son aventure avec d’autres passionnés de cyclovoyage. Une plateforme dédiée permet de mettre en relation les possesseurs de douches chaudes et les aventuriers de la pédale.

Une aventure à la rencontre de l’hospitalité

Planifier ou se laisser porter, à chacun sa méthode

Voyager à vélo en utilisant uniquement les réseaux de couchsurfing ou warmshowers pour se loger est une véritable aventure.

Un canapé dans la rue
© meigooni – Flickr

Une aventure humaine déjà, qui favorise les rencontres et les échanges, souvent riches. C’est la possibilité de partager avec des personnes qui ont des expériences similaires. Et qui peuvent vous faire découvrir des traditions et des lieux dans lesquels vous n’auriez peut-être pas eu l’idée de vous aventurer.

Mais c’est aussi une grande part de préparation et d’incertitude. Sur ce point, chacun s’organise en fonction de ce qu’il recherche. Planifier à l’avance tous ses hébergements et déterminer des étapes de son voyage selon ses opportunités. Ou se laisser glisser au fil des rencontres et les découvertes. Dans les deux cas, utiliser le couchsurfing marquera à coup sûr votre voyage.

Nombre de cyclovoyageurs ont déjà opté pour le couchsurfing. Ponctuellement, pour seulement quelques nuits, ou pour tout un voyage…

Un Tour de France à vélo en Couchsurfing

le défi de cyclotourisme à vélo

Ce fut le cas de Fabien par exemple, qui a réalisé un Tour de France à vélo. Cinq semaines passées à sillonner les routes de l’Hexagone. La particularité de son voyage ? Se reposer sur la générosité des locaux pour trouver chaque soir un toit pour la nuit. Car en plus d’avoir comme objectif de boucler ses 2 685 km en un mois, il s’était fixé un autre challenge : celui de n’utiliser que le réseau d’hébergement Couchsurfing pour se loger au cours de son périple à vélo.

« Une expérience très enrichissante. À chaque fois, je suis tombé sur des gens très ouverts et très accueillants. » Et c’est en fonction des opportunités qui lui étaient offertes, que Fabien a défini son parcours. « Je voulais aussi revoir certains amis, et absolument grimper quelques cols mythiques des Pyrénées et des Alpes. J’ai donc construit mes étapes à partir de toutes ces données. »

Les équipements du cycliste couchsurfeur

Au-delà du porte bagages vélo et de sacoches de cyclotourisme, voyager à vélo nécessite un équipement vélo bien spécifique. Un casque vélo léger, une veste luminescente et un rétroviseur vélo pour la sécurité. Une tige de selle suspendue, une selle en gel pour le confort. Et pour le côté pratique, un support bouteille afin de toujours avoir à portée de main votre bouteille d’eau ou votre bidon ainsi qu’une fixation universelle pour téléphone et GPS afin d’avoir toujours un œil sur votre itinéraire et garder le contact avec l’extérieur.

En utilisant le couchsurfing pour votre voyage à vélo, vous économiserez toutefois les équipements de campings.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air