Le vélo a eu la cote en 2015

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Economie

Partager

Le vélo a eu la cote en 2015

Bien que la Grande Bretagne ou l’Allemagne restent les premières toutes catégories confondues, pour la France, la machine est également en route. Des progrès sont réalisés et le fort potentiel de l’Hexagone n’est plus à démontrer. C’est du moins de ce que nous montrent les chiffres du vélo en France en 2015.

Les 5 événements marquants autour du vélo en 2015

1. Velo-city à Nantes

En juin 2015, le congrès mondial du vélo s’est déroulé à Nantes. Une manifestation qui n’avait pas eu lieu en France depuis l’édition 2003 à Paris. La transition cyclable a été au cœur des discussions, et le vélo a été considéré comme un véritable moyen de transport par de nombreux responsables politiques.

Nantes 2ème ville cyclable de France

2. L’épisode de l’indemnité kilométrique vélo

Très attendue des cyclistes, l’IKV fut promise dans le cadre du Plan d’action pour les mobilités actives (PAMA). Destinée à récompenser les salariés se rendant au travail à vélo, l’indemnité kilométrique vélo, inscrite dans la loi de transition énergétique d’août 2015, a d’abord été fixée à 25 centimes avant d’être annoncée facultative. Au grand regret de certains, la déduction fiscale, à laquelle l’IKV doit donner droit, a ensuite été plafonnée à 200€ par an. Une somme jugée quelque peu dérisoire par beaucoup. Pour détendre l’atmosphère, un autre événement a marqué cet épisode : la naissance d’un collectif reprenant le sigle IKV pour InterKoalitionVélo. Il réclame la mise en place d’une véritable politique cyclable.

3. L’arrivée des militants d’Alternatiba à Paris à vélo

Leur message était clair : « Il faut changer le système, pas le climat ». Après 5 637 km parcourus à vélo et un Tour de 187 étapes, les militants d’Alternatiba ont fait leur arrivée en grande pompe dans Paris. Partis de Bayonne le 5 juin, ils ont achevé leur périple le 26 septembre dans la capitale après avoir traversé notamment la Belgique ou l’Allemagne avec à chaque fois des centaines de cyclistes présents autour de stands et vélorutions.

4. Un moyen de transport reconnu par l’Union Européenne

Le 7 octobre a vu la signature de la Déclaration de Luxembourg par les 28 États membres de l’Union Européenne. Elle reconnaît le vélo comme « moyen de transport le plus efficient de tous en terme de gaz à effet de serre ».

5. Paris en retard pour son plan vélo

Voté par le Conseil de Paris en avril 2015, le « plan vélo » parisien tarde à se concrétiser. Avec un budget colossal de 150 millions d’euros, le projet n’est pourtant toujours pas véritablement exécuté 8 mois après son adoption. Seulement quelques rues ont été aménagées pour les deux-roues. Mais même si la pratique n’est toujours pas facilitée, cela n’empêche les parisiens motivés à pédaler plus nombreux dans la capitale.

961,6 millions d’euros pour le vélo en 2015

Le constat est des plus encourageants. Le vélo ne s’est jamais aussi bien vendu en France. L’Observatoire du cycle, réalisé par Univelo, a en effet récemment conclu à des chiffres impressionnants pour l’année 2015. 2 996 000, c’est le nombre de vélos qui s’est vendu l’année dernière en France. Presque 3 millions de bicyclettes vendues pour un chiffre d’affaires exceptionnel de 961,6 millions d’euros. C’est le meilleur résultat enregistré depuis que l’Observatoire du cycle a commencé la compilation des résultats, avec une hausse de plus 4.5% depuis 1999 ! Un record.

Le marché français du vélo se porte donc plus que bien. C’est d’ailleurs le même constat en ce qui concerne les accessoires et équipements vélo avec 728,9 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la seule année 2015. Soit une hausse de 4,5 % par rapport à 2014 qui était déjà une année record (avec 697,3 millions €).

Détaillants, grandes surfaces du sport, hypermarchés et sites de vente en ligne… c’est tout l’ensemble des réseaux de distribution qui ont profité de cette expansion sans précédent du marché. Les détaillants cycle marquent la croissance la plus importante et ont vu leurs ventes augmenter de 4,1 %. Les Grandes Surfaces Multisports restent quant à elles le premier acteur économique du marché, notamment en termes de volume (53 % soit une progression de 2,2%).

En tout, le marché du vélo a généré 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2015. Des résultats qui témoignent une fois encore de la dynamique que connait actuellement le secteur et sa perpétuelle évolution. Des chiffres en belle progression… De quoi enthousiasmer et réjouir les professionnels du secteur, les passionnés de la petite reine et tous ceux qui œuvrent à développer son usage.

L’explosion du marché de l’électrique

Le vélo à assistance électrique (VAE) a le vent en poupe. De plus en plus prisé, le VAE a en effet dépassé le nombre symbolique des 100 000 unités vendues en 2015. C’est 30 000 de plus qu’en 2014 malgré un prix moyen autour de 900€. Il semblerait ainsi que les cyclistes soient de plus enclin à investir dans l’électrique, un vélo qui propose aujourd’hui toujours plus d’innovations. De quoi se lancer toujours plus aisément à la conquête des voies cyclables qui, pour rappel, sont elles aussi passées de 8000 km en 2010 à 14000 en 2014 !

365 initiatives pour améliorer le monde

Pour la 4ème année consécutive, Efficycle a dévoilé sa sélection des 365 initiatives qui ont le plus marqué l’année par leurs actions concrètes et positives. Fondée en 2012 par Fabien Baceiredo, l’entreprise toulousaine est à l’origine d’EffiNews, un e-magazine de veille en développement durable. Alors que la France a accueilli la COP21 en 2015, l’idée est de revenir sur des initiatives pertinentes parues dans les médias francophones, cette année, autour de la préservation de relations solidaires entre les citoyens mais aussi sur les actions limitant l’impact sur l’environnement.

Fabien Baceiredo, dirigeant-fondateur d’Efficycle, explique que ces initiatives « représentent de réelles solutions impactantes dans un monde en transition ». Il poursuit : « Que vous les preniez en mains, ou qu’elles aiguisent simplement votre curiosité, ces initiatives seront a minima une source d’inspiration pour votre vie quotidienne, et, qui sait, vous donneront peut-être soif d’aller plus loin dans votre rôle de citoyen de la Terre ! ».

Le vélo mis en avant dans la presse

En 2015, les médias ont été très réceptifs aux solutions permettant de réduire la consommation énergétique. Et plus globalement de limiter les effets négatifs de nos actions sur les changements climatiques. Les innovations pour le développement durable ont été sous le feu des projecteurs, et particulièrement celles liées au vélo.

>> A LIRE : Faites-vous livrer à manger à vélo avec Take Eat Easy

Un vélo pour alimenter les foyers en électricité

Une invention pour le moins pratique puisque ce deux-roues hybride permet d’alimenter en électricité une maison pendant 24h en pédalant juste une heure ! Un projet du milliardaire Manoj Bhargava dans le cadre « Billions in Change » qui a pour but, à terme, de fournir de l’électricité à 10 000 foyers en Inde.

La Recyclette de Thomas Chenut

Dans une logique de développement durable, le jeune homme parcourt très régulièrement les rues de Toulouse à vélo électrique pour collecter les huiles alimentaires usagées des professionnels et particuliers.

Transformer sa bicyclette en vélo électrique

C’est la promesse du boîtier Go-e ONwheel. À fixer facilement sur la roue arrière d’un vélo classique, il permet de le transformer en vélo électrique.

Une application pour louer son vélo

Spinlister est une application mobile qui permet à chacun de louer son propre cycle et surtout de trouver preneur. Vous inscrivez la description du vélo, la durée de location souhaitée, la localisation et le prix afin que les personnes potentiellement intéressées vous contactent. De quoi révolutionner le déplacement en ville !

Les chiffres de Strava sur la pratique du vélo en France pour 2015

Le réseau social des sportifs Strava a aussi publié son analyse de données 2015. L’application permet aux joggeurs et aux cyclistes d’explorer des parcours déjà testés et approuvés par d’autres personnes de la communauté. Mais aussi d’enregistrer leurs performances lors de chaque sortie. Cela permet d’en savoir plus sur les comportements des millions de coureurs et cyclistes qui utilisent cette application au quotidien.

Des statistiques précieuses sur la pratique du vélo en France

En France, les activités cyclistes continuent encore et toujours de croître en 2015. Les cyclistes français ont réalisé 3 875 279 sorties vélo et parcouru 190 101 039 de kilomètres, que ce soit en balade ou pour se rendre au travail. La France offrant d’ailleurs certainement les plus belles et mythiques routes au monde, ils ont grimpé 2 379 857 655 de dénivelé positif. On y apprend aussi que les femmes enregistrent une moyenne de 44 km par sortie à une allure moyenne de 20,4 km/h. Tandis que les hommes comptent une moyenne de 55km à une vitesse moyenne de 24.2 km/h. Le temps moyen passé sur le vélo représente toutefois une différence marginale puisque les femmes passent 2h13min par sortie pour 2h16min chez les hommes.

Pour Grégory Vermersch, Country Manager France chez Strava : « L’historique des activités en France offre une opportunité sans précédent pour analyser et interpréter un large spectre de données permettant de mieux comprendre les comportements et les habitudes des sportifs sur le territoire. Cela permet également d’avoir un retour direct sur la manière dont les routes et chemins sont utilisés, tant pour l’exercice que pour les déplacements domicile-travail ».

2015, l’équivalent d’un aller simple pour Neptune à vélo

Au niveau des endroits visités, le Pays de la Loire ressort comme la région où la vitesse moyenne est la plus élevée avec 25 km/h. C’est en Languedoc-Roussillon que la sortie moyenne est la plus longue avec 55 km. Strava dévoile également que la région Rhône-Alpes est la plus active avec 649 059 sorties à vélo enregistrées. Suivie de près par la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Île-de-France. La montée de l’Alpe d’Huez a été le segment le plus populaire en France en 2015 en enregistrant plus de 14 550 tentatives !

Des chiffres assez conséquents qui deviennent impressionnants à l’échelle mondiale. En comparaison, à travers le monde, les cyclistes ont enregistré sur la plateforme un total de 115 788 472 sorties à vélo en 2015. Soit 4 145 814 539 de kilomètres… assez pour faire un aller-simple pour Neptune ! Récemment, l’application a lancé son dernier projet : Strava Insights. Il s’agit d’une plateforme constituée des données analysées sur les habitudes et comportements de ses utilisateurs. Il est ainsi possible de voir et comparer les pratiques des cyclistes et coureurs dans 12 grandes villes du monde. Paris, Amsterdam ou  Londres font partie du programme.

Bien que nous soyons encore bien loin derrière l’Allemagne, les Pays-Bas ou de la Grande Bretagne, la France a fait de beaux progrès en matière de vélo. Des efforts à poursuivre afin d’arriver au niveau de nos amis Européens où l’usage du vélo est déjà démocratisé.

Partager

comparateur Antivol velo

44 comments

  1. Beaucoup de vol aussi donc on rachète

    1. Eh oui… plus c’est tendance, plus c’est prisé. Mais ne nous décourageons pas pour autant 🙂

    2. Pourtant il ya désormais de solides anti vol …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Kryptonite_201908
banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air