Le marché du vélo électrique en plein essor

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Vélo électrique, Vélos de ville

Partager

Le marché du vélo électrique en plein essor

Ces dernières années, le vélo électrique ne cesse de voir son nombre d’utilisateurs augmenter.

Pratique et écologique

vaeIl séduit de plus en plus ! Il est vrai que le vélo à assistance électrique (VAE) a de nombreux atouts. Comme le vélo classique, il est d’abord écologique. Avec lui, aucun rejet de gaz dans l’atmosphère. C’est aussi un bon moyen de gagner du temps et de l’argent. Contrairement à un véhicule où il faut payer l’essence et parfois le parking, le vélo électrique, lui, ne coûte rien – hormis on vous l’accorde, son prix d’achat assez élevé (comptez minimum 1200€) – et vous rapportera même de l’argent si vous profitez de l’indemnité kilométrique vélo.

Puis pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas trop forcer physiquement, c’est un outil incroyable. Il aide le cycliste à pédaler plus facilement et peut atteindre plus de 20km/h grâce à sa batterie.  Idéal pour circuler en ville en un rien de temps ! Au quotidien, le vélo électrique vous évite donc bien des tracas, notamment les embouteillages avant d’aller travailler. Sans compter que la batterie est souvent amovible, ce qui permet d’utiliser le vélo de façon traditionnelle pour vous déplacer si l’envie vous prend ou si votre batterie ne fonctionne plus.

Plus de 100 000 vélos électriques vendus

01-cycling-adv-electricAutant d’atouts qui font qu’aujourd’hui, le vélo à assistance électrique compte de nombreux fans en France. Notre pays est d’ailleurs le troisième pays européen qui en vend le plus, juste après l’Allemagne et le Royaume-Uni. Selon David Olivier, le responsable de Union Nationale de l’Industrie du Vélo, ce seraient d’ailleurs plus de 100 000 vélos électriques qui auraient été vendus dans l’Hexagone entre janvier et novembre 2015. Un chiffre en nette hausse en comparaison de 2014 où près de 77 500 vélos électriques avaient été achetés.

A noter également qu’une trentaine de villes françaises, à l’instar de Paris, proposent à ses habitants des subventions. Pour l’achat d’un vélo électrique, les municipalités prennent à leur charge une partie du prix. De quoi motiver les citoyens à s’équiper pour avancer tranquillement mais sûrement vers la transition énergétique.

Source : La Croix

Partager

comparateur Antivol velo

33 comments

  1. Pingback:Le vélo électrique pour tous - Citycle

  2. Le vélo à assistance électrique ne produit certes aucun rejet primaire de dioxyde de carbone, mais l’énergie électrique qu’il consomme n’est pas forcément si propre. Avec un abonnement électrique standard, à peu près les trois quart de cette énergie proviennent de réacteurs nucléaire, un peu moins d’un dixième de la combustion de matières fossiles (pétrole, gaz et charbon), le reste provenant de sources renouvelables, principalement des turbines hydroélectriques.

    Pour rouler propre avec un VAE, on peut prendre un abonnement électrique provenant de source renouvelables (comme toute l’électricité est mélangée sur le réseau de distribution, cela signifie en pratique que pour chaque kilowatt-heure consommé, le fournisseur d’électricité achète un kilowatt-heure d’électricité provenant de sources renouvelables). Évidemment, c’est un peu plus cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo