Des conseils pour des vacances en famille à vélo !

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Conseils, Conseils pratiques
Partager
Des conseils pour des vacances en famille à vélo !

Depuis plusieurs années, nous partons fréquemment en vacances à vélo. Que ce soit pour quelques jours ou pendant plusieurs semaines. En 5 ans, nous avons déjà découvert et traversé une douzaine de pays en pédalant sur plus de 7000 km.

Pourquoi des vacances à vélo ?

Le vélo : un moyen de transport lent mais pas trop… Avec 60 à 70 km en moyenne quotidienne et en 10 jours, on aura parcouru au moins 600 km (facile le calcul ;-). Soit la distance Paris – Bordeaux ou Lyon-Rouen (par autoroute) ! Ce qui n’est pas négligeable ! Mais le but n’est pas de se rendre d’un point à un autre au plus vite, car effectivement pour cela, c’est bien plus rapide en voiture. Au contraire, notre objectif est de pouvoir profiter tranquillement des paysages, de découvrir des régions peu connues et même d’autres pays, loin des grands flux touristiques.

Avec une moyenne de 17km/h (sans forcer), 70-80km quotidiens sont parcourus en 4 à 5 heures environ, ce qui laisse du temps pour les pauses, la sieste, les visites… sans se presser. Nous adaptons la longueur des étapes en fonction des envies, de la forme, des difficultés… A chacun de trouver son rythme selon sa forme physique et ses envies.

Un autre intérêt du vélo est de pouvoir se rendre directement en centre-ville et de s’y arrêter, au pied des monuments à visiter, sans avoir à se poser la question d’où garer la voiture (ni de devoir payer un stationnement). Aussi la visite d’une grande ville à vélo d’une ville est bien agréable : pas besoin de prendre le métro pour se déplacer d’un point à un autre. On profite de la ville « en plein air ». L’arrivée dans une grande ville n’est pas trop difficile même si les pistes cyclables sont parfois rares. La direction du « centre-ville » est toujours bien indiquée. C’est le départ ensuite qui est parfois plus difficile, pour trouver la bonne direction tout en évitant les grands axes. Cela nous est arrivé à Anvers où nous nous sommes retrouvés au point de départ une heure après, ou à Belgrade notamment… mais avec une boussole, un GPS ou les indications des habitants, on arrive toujours à s’en sortir.

Quelques inconvénients du vélo…

Ce moyen de transport a évidemment quelques inconvénients. A commencer par le poids. Il faut réduire au strict minimum les affaires à emporter… et l’on s’en rend compte directement dès la première montée ! Etant équipés d’une remorque pour un enfant (de plus en plus lourd d’année en année), nous parcourons principalement les pistes cyclables ou voies vertes plates, le long de fleuves ou canaux, dans des régions peu vallonnées, dans le « Plat Pays ».

Passerelle-3-pays

A vitesse constante et à plat, le poids transporté ne joue pas sur l’effort à fournir pour avancer.

Le vent est aussi notre autre grand ennemi… quand il souffle de face. En voiture, on ne s’en rend pas vraiment compte alors qu’à vélo, cela peut parfois devenir un cauchemar, ou tout au moins nous faire regretter d’aller dans cette direction. Mais quand Eole nous souffle dans le dos, là on se croirait pousser des ailes, ou plutôt un moteur.

Quel type de parcours ?

Généralement nous nous fixons un objectif, plus ou moins ambitieux. Par exemple, « on va à la mer » à vélo en partant de la maison. De Lyon, nous sommes déjà allés jusqu’à la Mer Noire (en 2 parties, soit 40 jours au total), ainsi qu’à la Méditerranée en 5 jours… c’est moins loin ! En tout cas, un objectif est toujours motivant. Le retour se faisant par le train. Mais prendre le train avec sa bicyclette est parfois casse-tête (et coûteux) pour transporter vélos, remorque et bagages. C’est faisable, mais parfois on se dit que cela aurait été plus facile de rentrer en pédalant.

Une autre possibilité est de faire une boucle. L’intérêt de ce type de circuit est de pouvoir revenir au point de départ où nous avons généralement laissé la voiture. Il est aussi possible de raccourcir ou d’allonger la boucle en fonction des envies, de la météo…

Le vélo pour garder la forme

Lorsque l’on démarre nos vacances cyclistes, les premières journées sont toujours difficiles. L’entraînement que nous avons pendant l’année est quasi négligeable, il faut que le corps s’adapte et que les muscles se fassent. Et la reprise de la selle les premiers jours ne se fait pas sans quelques douleurs au postérieur.

Mais après plusieurs jours de pédalage tout va bien, et à la fin des vacances nous sommes en pleine forme…  Dommage, c’est déjà l’heure de s’arrêter et reprendre la direction du bureau !

Retrouvez les aventures de Vincent LAUGA et sa petite famille sur le blog Trans Europe Expe

Vous aussi vous voulez partager votre expérience et vos balades ? Pour cela, envoyez-nous vos histoires ainsi que vos plus belles photos à contact@citycle.com et vous serez peut être diffusé sur notre blog. Vous pouvez aussi réagir en citant @lecyclo sur Twitter !

Partager

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Des conseils pour des vacances en famille à vélo !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sain Pur Sain Vélo
Invité

oui !

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air