Paris, future « capitale du vélo » ?

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités cyclisme, Le vélo, un sujet de société

Partager

Paris, future « capitale du vélo » ?

Après les récents épisodes de pollution aux particules qui ont touché Paris, la mairie a dévoilé sa solution : le Plan Vélo 2015-2020. A travers ce grand projet à 150 millions d’euros, les responsables espèrent parvenir à améliorer, non seulement la qualité de l’air mais aussi le confort et la sécurité des quelques 225 000 cyclistes réguliers de capitale. Objectif : « faire de Paris la capitale mondiale du vélo ».

Le « Plan Vélo 2015-2020 », la réponse de Paris après les récents pics de pollution

D’ici 2020, les déplacements réalisés à vélo dans la capitale pourraient donc tripler. Paris pourrait même devenir «la capitale mondiale du vélo». C’est du moins ce que tout le monde espère. Pour se faire, il faudra donc améliorer et revoir de nombreuses choses. L’une des priorités reste cependant la multiplication des voies cyclables qui devraient d’ailleurs voir leur nombre doubler, passant ainsi de 700 km à 1 400 km, après 5 ans.

Etendre le réseau de pistes cyclables et encourager la pratique du vélo.

Pour réduire la pollution, le vélo est la solution. Les élus l’ont compris. Mais si cette solution paraissait être des plus évidentes, encourager les gens à se mettre au vélo était une toute autre affaire. A Paris, pourtant, selon Christophe Najdoviski (Maire-Adjoint de Paris chargé des transports, des déplacements et de l’espace public), de nombreuses personnes seraient prêtes à faire le pas pour troquer leur voiture contre un vélo. Malheureusement, face au sentiment d’insécurité toujours aussi persistant, ces mêmes personnes finissaient par renoncer.

La mairie a décidé d’agir.

Afin de connaître les attentes des usagers et de répondre autant que possible à leurs besoins, une grande consultation fut donc lancée, de décembre à janvier auprès de 7 000 personnes, et a pu mettre en exergues les priorités ainsi que les différents points à améliorer, surtout au niveau des aménagements déjà existants et futurs.

« L’aspect sécuritaire est souvent revenu», précise toujours Christophe Najdovski. Le projet a donc pris en compte ce facteur (ainsi que d’autres) afin de mettre en place les solutions les plus appropriées et les plus efficaces. Il a ainsi par exemple été décidé que le «Réseau express» allait traverser Paris d’est en ouest, du nord au sud, tout en longeant la Seine et ce, à travers des axes protégés de la circulation.

plan_velo_paris_2015

Une solution contre la pollution

Toujours selon le Maire-adjoint, en encourageant la pratique du vélo et en offrant aux cyclistes toutes les conditions favorables et nécessaires à leur déplacement, le projet, s’inscrivant ainsi  dans le cadre de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et des polluants, pourrait entraîner une diminution effective de la pollution due à l’utilisation des voitures et autres véhicules motorisés.

Avant de pouvoir agir cependant, il faudra encore que le projet soit adopté puis examiné par le Conseil de Paris le 13 avril, afin de pouvoir bénéficier de l’enveloppe de 150 millions, destinée sa réalisation.

Pour pouvoir atteindre les objectifs fixés :

  • Soixante-trois millions d’euros seront dédiés à l’aménagement des pistes cyclables.

  • Quarante millions d’euros seront consacrés à d’autres aménagements cyclables dans le cadre des projets de transport en commun et de réaménagement des grands axes.

  • Trente millions d’euros seront accordés à la mise à double sens cyclable de l’ensemble des rues limitées à 30km/h.

  • Dix millions d’euros seront attribués aux aides à l’acquisition de vélos et cyclomoteurs électriques.

  • et sept millions d’euros seront consacrés à la création de stationnement (plus de 10 000 places)

Ces objectifs pourraient sembler difficiles à atteindre mais, d’après Christophe Najdoviski, Paris a du potentiel. Malgré le retard flagrant de la capitale française, par rapport à Amsterdam ou à Copenhague, on reste donc positif et comme le souligne le maire adjoint : « Nous avons beaucoup de travail […] mais nous avons bon espoir»

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Paris, future « capitale du vélo » ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Linda Arnault
Invité

Bon courage et très bonne initiative,Paris « en vélo » meme pas en reve!!!

Linda Arnault
Invité

Bon courage et très bonne initiative,Paris « en vélo » meme pas en reve!!!

paris emiliue
Invité

faire du vélo dans un environnement pollué est catastrophique pour les voies respiratoires

JCB
Invité
On nous indique que ce sont les personnes de banlieues qui doivent se mettre au vélo pour atteindre leurs lieux de travail sur Paris, mais que fait la ville de Paris pour permettre aux vélocistes et aux associations Vélos du 93 de motiver ces habitants à un transport plus doux. Dernièrement pour « Madame le maire, j’ai une idée », les associations de banlieues ont été exclues du projet. C’est dommage, ils influent sur les attitudes de transports de leurs habitants et voisins. Donc rien de spécial, ils financent les associations Vélo de Paris intra-muros, en rejetant l’idée d’un grand Paris qui… Read more »
trackback

[…] Original article, originally published in French, here. […]

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo