La question qui divise : le port du casque obligatoire !

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Actualité, Politique vélo

Partager

La question qui divise : le port du casque obligatoire !

Je vous propose de parcourir le cœur d’un sujet qui divise les clubs, manifestations sportives, cyclistes amateurs et professionnels ainsi que les utilisateurs de « vélopartage » : le port obligatoire du casque à vélo !

Dans le cas des déplacements urbains, le port du casque n’est pas obligatoire en France mais seulement « fortement recommandé » par le Ministère de l’Équipement. Il apparaît que moins d’un cycliste français sur dix porterait un casque. En revanche, il est obligatoire lors de compétitions cyclistes.
Les enfants sont dès lors bien plus exposés que les adultes. De ce fait, la Commission de Sécurité des Consommateurs (CSC) réclame aux pouvoirs publics de rendre le casque enfant obligatoire. Quand à Michèle Merli, Déléguée Interministérielle à la Sécurité et à la Circulation Routière, elle échauffe à nouveau les esprits en tentant d’imposer dès ce mois-ci l’accessoire crânien pour les moins de 16 ans ! Si vous souhaitez réagir, vous trouverez son adresse ici.

Cette absence de liberté que l’on veut soumettre aux cyclistes pose une réelle problématique au sein de nombreuses associations de cyclistes urbains qui s’y opposent en mettant en avant que cette obligation freinerait le développement du cyclisme en tant que mode de déplacement utilitaire.
De plus, elles mettent en évidence les statistiques de la sécurité qui soulignent la fréquence moindre de traumatisme crânien pour les accidentés cyclistes que pour les automobilistes ou les piétons. La FUBicy, quand à elle, est résolument opposée à toute loi qui interdirait de circuler à vélo sans casque, « dénonce des amalgames injustifiés qui devraient logiquement conduire à des conclusions aussi aberrantes que rendre le casque obligatoire pour les piétons et les automobilistes de plus de 60 ans… ».

En comparant 8 pays (7 en Europe + USA) on constate que la fréquence des accidents mortels n’est pas corrélée au port du casque, mais plutôt à la part du vélo dans les déplacements. En effet, lorsque sa pratique augmente, ils diminuent! Selon les données de la mairie de Paris, après l’essor de Vélib’, le nombre de déplacement à vélo a augmenté de 70% ; pendant le même temps, la fréquence des accidents corporels rapportée au nombre de cyclistes a baissé de 30%, et ce alors que la proportion de cyclistes casqués a diminué d’un facteur 2 par rapport à 2005.

accident à vélo sans casque

Bien que la démarche de l' »obligation » soit très contestable, il n’en reste que l’efficacité du port du casque pour les utilisateurs de deux roues n’est pas discutable. Le casque nous protège !
Obliger les cyclistes à utiliser un casque ne date pas d’aujourd’hui. Les pays qui ont imposés une loi sur l’obligation du port du casque comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne, les USA ou le Canada, disent constater une réelle baisse du nombre de blessures à la tête. Ainsi, en Australie le port du casque est obligatoire depuis 1991. Le nombre de cyclistes tués ou blessés a baissé de 48% la première année et de 71% la deuxième année ! Une étude réalisée aux États-Unis par ailleurs montre que le casque permet d’éviter 85% des traumatismes crâniens et 88% des blessures cérébrales.
En France, on dénombre environ 250 décès et 8000 accidents à vélo par an. La principale cause de décès (66 %) restant le traumatisme crânien sévère lié à l’impact, le débat sur le port du casque obligatoire à vélo est donc épisodiquement remis au goût du jour !

Voici un commentaire en faveur du port du casque posté par Jean Michel sur la toile : « Adepte de la liberté, je me fous bien de ce que les autre portent un casque ou non; mais que l’on puisse écrire « ainsi que les cyclistes visiblement expérimentés et non casqués, mais en ont ils besoin ». Me laisse pantois. Qui n’en n’a pas besoin? que l’on me présente le cycliste expérimenté qui est a l’abri d’un pneu qui éclate, ou d’une fourche qui casse. je ne souhaite ceci a personne, mais tachez de savoir quand cela vous arrivera, et portez un casque ce jour là».

Le casque n’est plus cet accessoire inélégant, lourd et gênant tel qu’il l’était autrefois alors profitons-en ! L’acceptabilité du port du casque s’est accrue avec les progrès techniques réalisés ces dernières années. Le poids des casques pour cyclistes s’est réduit, il est maintenant couramment autour de 200 grammes et en outre la ventilation a été l’objet d’une attention particulière, permettant de l’utiliser par temps chaud sans que cela soit une contrainte réduisant le plaisir de faire du vélo.

Aussi, pour bénéficier au maximum de son utilité, veillez à ce qu’il soit parfaitement ajusté à votre tête et inséré de sorte qu’il vous couvre le front. De plus, pensez à ajuster les sangles correctement ! Le casque de vélo doit être changé tous les 5 ans car il perd sa résistance aux chocs au fil des années ou lorsqu’il a été impliqué dans un accident.

Sources :

Sécurité-routière.org
Fubicy

Partager

comparateur Antivol velo

6 comments

  1. Pingback:L’écarteur de danger pour le vélo ! - Citycle

  2. Oui au port du casque obligatoire pour les piétons, (qui on plus de traumatisme crâniens que les cyclistes) !!!

    Après on verra pour les vélos

  3. Assez d’accord avec le principe qui veut que plus on a de cycliste, moins il y aura d’accident. Dans les zones 30, je suppose que les accidents ne sont pas nombreux et moins angeureux !
    Je porte un casque tout le temps, et suis plutôt contre l’interdiction, cela dépend en fait du trajet. Hors ville, cela me semble indispensable. En ville, en plein centre ville, bcp moins.
    Quant au choix des casque, il en existe des sympas pour la ville, hiver comme été (sans citer de marque, par exemple les casques cityE+ avec visière). En plus d’être protégé, ils ont la classe ! Et l’hiver, un bonnet léger dessous suffit largement si on fait un petit trajet.

  4. Je pense que le casque tout comme la ceinture de sécurité devrait être obligatoire. Le choix individuel ne devrait pas être laissé car il s’agit ensuite d’une solidarité nationale en cas d’accident. Pensez au nombre de troma qui peuvent être évités. Je sais les détracteurs diront tout et n’importe quoi …
    Pour ma part je porte un casque en fait j’en ai deux dont un plus grand qui permet de porter un bonnet en fourrure polaire dessous pour l’hiver … très confortable.
    Jack

  5. laissez nous encore un peu de liberté
    le vélo est un espace de plaisir & de liberté devenus trop rares

  6. le casque protège, & bien ventilé pour l’été, mais il faudrait un pour l’hiver; car il fait très froid a la tète, il faudrait des casques d’hiver, car c’est très mauvais
    Jm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air