CyclotransEurope demande une nouvelle étude de l’itinéraire vélo TransEuropéenne-Eurovélo3

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités, Cyclotourisme
Partager
CyclotransEurope demande une nouvelle étude de l’itinéraire vélo TransEuropéenne-Eurovélo3

En octobre 2013, la réactualisation du Schéma régional des véloroutes et des voies vertes, effectuée par le Conseil régional d’Aquitaine a entrainé des modifications au niveau du parcours de l’EV3. Un important détour par le canal de la Garonne fait donc passer la longueur du parcours de 120 à 280 km. CyclotransEurope demande donc une nouvelle mise à jour de ce parcours.

Déjà jugé trop long, passant par Bordeaux avec une distance de 85 km en passant de Créon à Langon, la logique voudrait que le tracé soit plus direct en allant vers le sud. Il passerait donc par Bazas et Mont-de-Marsan ou encore Labouheyre. En évitant de passer par Bordeaux, la distance passerait déjà de 85 à 35 km.

Le détour actuel associé au parcours est jugé comme étant incohérent par CyclotransEurope. En effet, selon ces derniers, il ne répond à aucun caractère fonctionnel. Il ne passe aucunement par des zones touristiques et n’offre guère de paysages exceptionnels à admirer. De plus, les critères premiers d’une véloroute, étant de relier facilement et de façon la plus directe possible les pays, les régions ou les villes, la mise en place de ce détour ne fait donc qu’aller à l’encontre des avantages attendus d’une infrastructure de transport efficace et pratique.

Tous ces paramètres considérés rendent donc l’existence d’un tel détour inutile voir irrationnelle. Cet avis est partagé par les associations cyclistes de l’Aquitaine et par l’AF3V. Quoi que ces derniers reconnaissent l’utilité de la mise en valeur des berges du canal de la Garonne, ils jugent cependant plus astucieux de séparer la véloroute des Deux mers à vélo des parcours de l’EV3.

A l’occasion de sa randonnée annuelle partant de Bordeaux à l’Espagne à vélo, CyclotransEurope adresse donc une demande au comité régional d’Aquitaine et aux collectivités locales afin de procéder à une nouvelle étude d’itinéraire de la TransEuropéenne-Eurovélo3. Rappelons que la distance entre Bordeaux et Mont-de-Marsan, en passant par la Brède, Hostens et St-Symphorien, avant la mise en place du détour, était de 120 km, CyclotransEurope espère donc obtenir une réactualisation répondant aux principales qualités attendues d’une véloroute.

Ces derniers ont d’ores et déjà fait de nombreuses propositions et se tiennent maintenant à la disposition des collectivités pour travailler sur cette nouvelle réactualisation du parcours.

Source :

Partager

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "CyclotransEurope demande une nouvelle étude de l’itinéraire vélo TransEuropéenne-Eurovélo3"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air