Le gouvernement déploie son plan vélo

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
Le gouvernement déploie son plan vélo

Ce mercredi, le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, a dévoilé le plan vélo proposé par le gouvernement. Au programme, 25 mesures créées pour favoriser la pratique du vélo notamment sur les trajets domicile-travail. Quels sont donc ces mesures ?

La France compte 3 millions de cyclistes quotidien (17 millions au moins une fois par semaine) et compte bien augmenter ce chiffre grâce à un plan vélo construit autour de 25 mesures cyclables.

Le plan vélo a été construit sur 6 axes principales d’après le site du gouvernement :

  • Encourager et développer l’intermodalité transports collectifs et modes actifs
  • Partager l’espace public et sécuriser les modes actifs
  • Valoriser les enjeux économiques du vélo
  • Prendre en compte les politiques de mobilité active dans l’urbanisme, le logement et le logement social
  • Développer le cyclotourisme et les itinéraires de loisir
  • Communiquer sur les bénéfices de la marche et de la pratique du vélo

L’indemnité kilométrique vélo

La mesure phare et tant attendue par la communauté cyclable est bien entendu l’indemnisation kilométrique pour les trajets domicile-travail. Le ministère souhaite ainsi encourager la pratique du vélo au quotidien avec l’accord des entreprises.

Dans les faits, le cycliste percevra donc 25 centimes d’euro par kilomètre parcouru, financés par son entreprise qui, en compensation, obtiendra un abattement de charges ; celui-ci devrait représenter un manque à gagner de 110 millions d’euro par an pour l’État français. Mais ce coût sera d’après le gouvernement compensé par les bénéfices de l’augmentation du vélo particulièrement au niveau de la santé et de l’assiduité au travail.

L’indemnité devrait être prochainement expérimentée auprès d’entreprises volontaires dans le but de vérifier son effet incitatif et l’impact qu’une telle mesure aurait.

Cette mesure pourrait, toujours d’après le gouvernement, multiplier par 10 le nombre de trajets domicile-travail.

Un code de la route mieux adapté et un espace urbain transformé

Être cycliste en ville n’est pas toujours chose aisé ; la cohabitation avec les automobilistes ne se fait pas toujours naturellement et c’est sur ce point précis que le gouvernement souhaite travailler en adaptant le code de la route au nouvelle mobilité.

Concrètement, qu’est qui va changer ?

  • Certaines infractions seront désormais tolérées pour les automobilistes, dépasser une ligne blanche dans le but de dépasser un cycliste par exemple sera autorisé.
  • Les cyclistes auront le droit de se déporter sur la gauche de la chaussée en cas de danger comme une ouverture de portière ou une voiture mal garée (bizarrement ce n’était pas le cas !).
  • Les feux rouges se transformeront en cédez-le-passage pour les cyclistes pour éviter l’arrêt inutile.
  • Se garer sur une piste cyclable entrainera une amende de 135€ au lieu des 35€ en cours actuellement.
  • Les automobilistes n’auront plus le droit de se garer à 5 mètres en amont d’un passage piétons hors des places aménagées
  • Les double-sens cyclables seront généralisés dans les zones 30.
  • Les collectivités pourront mettre en place, plus simplement qu’à l’heure actuelle, des zones de circulation apaisée à vitesse réduite.

Plus de places de parking pour le vélo

Le manque de places de parking destinées aux vélos fait également partie des points que le plan vélo  souhaite améliorer. Des espaces de stationnement sécurisés devraient donc être installés dans chaque grandes gares d’ici 2020. Du côté des entreprises et sociétés, un arrêté devrait être publié prochainement pour rendre obligatoire à partir de 2015 la mise en place de parkings vélo dans les bureaux disposant de places de stationnement pour voiture.

Une intermodalité poussée

Les gares devront donc se doter de stationnements sécurisés mais ce n’est pas tout, afin de pousser l’utilisation du vélo en complément des transports en communs tel que le train, une des mesures vise à développer les services de la SNCF vers cette direction en proposant un service de réservations en ligne de places pour les cyclistes et leur vélo dans tous les trains à réservations obligatoires acceptant les vélo.

Au moins 2 trains par sens et par jours devront permettre de monter avec son vélo sur toutes les destinations TER. Et pour le reste des trains, le cycliste pourra toujours voyageravec une valise prévue spécialement pour son vélo.

Le développement de l’apprentissage du vélo

Apprendre dès le plus jeune âge le vélo et sa pratique en ville permettrait d’encourager les jeunes à prendre leur vélo pour se déplacer et de leur apprendre le respect à avoir envers les cyclistes même si l’on est automobiliste.

Dans cet objectif là, la deuxième semaine du vélo à l’école et au collège aura lieu du 2 au 6 juin prochain.

Un tourisme à vélo développé

Le plan vélo souhaite également favoriser le cyclotourisme et le vélo de plaisance, ainsi, les itinéraires de loisir devraient être développé pour passer la part des séjours à vélo de 3 à 6% en 2020.

Cette augmentation aurait des effets bénéfiques pour le secteur du tourisme avec environ 12000 emplois créés et 2 milliards de chiffre d’affaires supplémentaires d’après Frédéric Cuvillier.

Voilà pour les mesures principales et attendues du plan vélo, pour retrouver tous les détails du plan vélo, vous pouvez vous rendre sur le site developpement-durable.gouv.fr.

Alors que pensez vous de ce plan ? Pensez vous que cela suffira à donner sa place au vélo ?

 

Partager
comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Le gouvernement déploie son plan vélo"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Joc
Invité
« Certaines infractions seront désormais tolérées pour les automobilistes, dépasser une ligne blanche dans le but de dépasser un cycliste par exemple sera autorisé. » je pense qu’au contraire ça mets le cycliste encore plus en danger. l’automobiliste franchi la ligne blanche pour doubler (souvent dans un virage/tunnel sans aucune visibilité) et si quelqu’un arrive en face c’est pas grave, il suffit alors d’écraser le vélo. ou comment faire prendre le risque aux cyclistes pour gagner 3s en voiture. les autres mesures me paraîsent être le strict minimum. même si je n’ai jamais vu de voiture garée sur une piste cyclable prendre… Read more »
Raphaël PLÉ
Invité

J’ai vraiment hâte qu’ils soit mis en place !

trackback

[…] circulation alternée en région parisienne. Il a également dévoilé, il y a quelques jours, le plan vélo  qui a pour but développer la pratique du vélo notamment sur les trajets […]

Gérard
Invité

L’indemnité kilométrique est une bonne idée. Mais pourquoi l’état ne montre-t-il pas l’exemple avec ses propres personnels ?
Pourquoi aussi ne pas mettre en place une prime à la casse pour l’achat d’un vélo ?
Par ailleurs il faudrait communiquer davantage sur les risques inhérents à certains comportements (des automobilistes mais aussi des cyclistes). Par exemple il est fréquent de voir des automobilistes venir sur les bandes cyclables pour faciliter le dépassement des motos.

MARTZ Raphael
Invité

Se garer sur une piste cyclable entrainera une amende de 135€ au lieu des 35€ en cours actuellement.
135 ou 35 euros, faudrait déjà commencer par verbaliser les gens qui se garent sur les pistes / bandes cyclables : je fais quotidiennement 20 km de Vélotaf à Paris et je n’ai jamais vu un agent des forces de l’ordre verbaliser quelqu’un garé sur une piste cyclable (i.e. Porte de Versailles) ou dans les sas à vélo devant les feus rouges ! Alors pour les automobilistes parisiens , c’est vraiment devenu une habitude !

Mathieu
Invité

@MARTZ Raphael. Je suis tout à fait d’accord avec toi, la piste cyclable qui se trouve porte de versailles est excessivement dangereuse!!! Je n’y passe une fois par semaine en rentrant de mes entraînements de vélo, et ça ne rate jamais : pleins de voitures garées sur la piste cyclable (quasiment à chaque fois des 4×4 bien larges qui prennent toute la place), on se fait couper la route par ceux qui entrent et sortent des parkings et de la station service… Au final on est plus en sécurité sur la route… Faites attention, danger!

association 4Light
Invité

C’est bien mais je ne vois aucune mesure pour encourager la sécurité pour les vélos. Voir et Être vu c’est le seul moyen de faire baisser le nombre d’accidents où des vélos sont « impliqués ». Pour mon projet, je n’ai eu droit à aucune aide et je trouve ça « renversant »!

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo