Rouler sous la pluie ou dans l’obscurité à vélo

Publié par
,
le 
Non classé
Partager
Rouler sous la pluie ou dans l’obscurité à vélo

Le vélo est comme tous les deux-roues, motorisés ou non : il est rapide, il ne prends pas beaucoup de place mais il demande un savoir-faire pour une utilisation par temps pluvieux ou tout simplement la nuit. Voici quelques conseils qui vous aideront à améliorer votre  conduite en toute circonstance.

La nuit à vélo

Même si la route est éclairée par des lampadaires, le cycliste se doit d’équiper son vélo de lumières. Ce n’est pas parce que vous voyez que l’on vous voit.  Il faut donc s’équiper de lampes LED à l’avant et surtout à l’arrière pour attirer l’attention des automobilistes qui vous suivent. Sur des voies ou chemins particulièrement sombres,  un éclairage continu puissant (pour illuminer une bonne distance – 5 à 10 mètres) peut être envisageable.

D’un point de vue purement législatif, vous devez obligatoirement équiper votre vélo de phares et de réflecteurs, blanc à l’avant et rouge à l’arrière. Le Code de la route vous impose également un dispositif réfléchissant visible latéralement, et des réflecteurs de pédale (pour en savoir plus : Lumière sur la législation de l’éclairage à vélo). Si vous roulez quotidiennement sur un trajet noir (interurbain, route de campagne), il est impératif de toujours prévoir un éclairage de secours.

Ne vous faîtes pas avoir : le premier trajet de nuit de l’année (pour les vélotafeurs en tout cas) commence le jour du changement d’heure ; la nuit se décale d’une heure, pensez-y !

le réglage de la lumière à vélo

Il faut bien régler la hauteur du phare avant :

  • avec un phare puissant : de manière à éclairer la route et les obstacles,

  • avec un phare moins puissant : de manière à être vu de face (face à un mur, le halo doit rester à hauteur égale en déplaçant le vélo d’avant en arrière).

Contrôler aussi le bon fonctionnement des deux phares, en demandant à quelqu’un d’autre par exemple. N’oubliez-pas de prévoir des ampoules et des piles de rechange, voir même une petite lampe de poche, pour être paré en cas d’une panne éventuelle.

le réglages des réflecteurs

Les réflecteurs, pour être utiles, doivent être propres et visibles. On peut également disposer des bandes adhésives réfléchissantes sur le garde-boue, le cadre, ou encore le casque. Le réflecteur arrière doit être assez grand et bien positionné (ni vers le haut, ni vers le bas mais bien vertical). Cependant, ces dispositifs ne remplacent en aucun cas des lumières ; les piétons venant d’en face et les automobiliste arrivant de côté ne les verront pas.

le gilet de sécurité pour cycliste

Le gilet réfléchissant, souvent jaune ou orange fluo, se met par-dessus les vêtements et est équipé de bandes réfléchissant la lumière des phares des voitures. Il est souvent plus visible, pour l’automobiliste, qu’un petit lumignon rouge à l’arrière de la bicyclette. Même de jour, c’est un élément de sécurité important, probablement au moins autant que le casque. Son port est obligatoire hors agglomération, de nuit ou par faible visibilité.

La pluie à vélo

faire du vélo par temps humide

L’équipement du cycliste

Le cycliste, pour rouler à vélo par temps humide, doit s’équiper en conséquence. La cape de pluie est l’accessoire le plus conseillé, elle peut s’attacher au guidon du vélo pour faire un auvent qui couvrira les jambes, par contre celle-ci augmentera la prise au vent. On peut également opter pour une capuche ou encore un poncho mais la capuche limite le champ de vision et le poncho peut se prendre dans les roues.

Pour les jambes, le cycliste peut se munir de guêtres qui recouvrent totalement les chaussures et le bas des jambes.

Le freinage du vélo sous la pluie

Par temps de pluie, le freinage d’un vélo est modifié ; les patins adhérent moins à la jante, notamment si celle-ci est en acier. La distance de freinage est considérablement augmentée. Il faut donc assécher les jantes en actionnant les freins légèrement plusieurs fois de suite. Les jantes en aluminium n’ont pas ce défaut. Un autre système de freinage (dans moyeu, à disque) pourra également améliorer la qualité du freinage.

Faîtes attention aux surfaces à risques

Le cycliste doit faire attention où il roule. Par exemple, les surfaces métalliques (plaques de chantier, d’égouts et encore les rails de tramway) sont particulièrement dangereuses et glissantes, elles doivent être évitées dans la mesure du possible.

Prenez garde également aux surfaces peintes (bandes blanches, …), aux feuilles, aux flaques d’huile qui sont extrêmement glissantes. Il faut éviter de traverser les flaques dont le fond n’est pas visible ; celles-ci peuvent cacher des trous.

 

La pratique du vélo la nuit ou sous la pluie demande une certaine prudence et des équipements adaptés. Le cycliste doit faire preuve d’une grande vigilance et concentration pour appréhender les dangers de la route qui sont plus difficiles à remarquer dans ces conditions.

Source :

Partager

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Rouler sous la pluie ou dans l’obscurité à vélo"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
johann paquelier
Invité

Il me semblait pourtant que l’éclairage devait être fixe, et non clignotant.

Cédric Attali
Invité

Effectivement, l’éclairage doit être fixe. C’est une erreur de notre part on modifie ça de suite.

lhajjam
Invité

Ces conseils aident tout utilisateur de deux roues MERCI…!

trackback

[…] Roulez sous la pluie ou dans l’obscurité à vélo […]

FRANK
Invité
Bonjour, et ce qui est rassurant et très utile à la fois, et dont il n’est fait aucune mention dans l’article ci dessus, c’est la présence d’un rétroviseur ! Qui permet de prévoir l’arrivée d’un véhicule par l’arrière, et surtout d’évaluer la distance qui le sépare de vous (cela demande une certaine habitude et dépend du type de rétro, certains grand angle ayant plutôt tendance à éloigner l’objet qu’on observe…) Ancien usager de la moto, j’ai gardé cette habitude de survie indispensable au milieu des 4 roues (ou plus…). Pour ce qui est du type d’éclairage, pour moi, l’essentiel est… Read more »
wpDiscuz

Catégories

Qualité de l'air