Nous avons testé la remorque vélo écologique Caméléon Frei Adventure

Publié par 
Fannie ,
le 
Divers, Innovations, Innovations / Prototypes, Matériel vélo, Vélos de ville

Partager

Nous avons testé la remorque vélo écologique Caméléon Frei Adventure

La jeune entreprise allemande Frei Adventure nous a prêté un prototype de sa remorque vélo Caméléon pour un test. Verdict ? La caméléon est une remorque vélo utilitaire écologique, bien pensée et pratique, qui a un bel avenir devant elle. Elle servira autant en voyage à vélo que pour faire ses courses, pour du vélo urbain. C’est dans ce contexte que nous l’avons testée.

Une remorque vélo légère, pratique et faite en Europe, pour vrai ?

La description de la remorque vélo de Frei Adventure est presque trop belle pour être vraie. Une remorque vélo urbaine monoroue, légère, pas trop chère et fabriquée en Europe. Avec un maximum de matériaux recyclables, réutilisables et des ressources locales bien gérées. Le bois de la plateforme est certifié PEFC. En plus, il pousse en Allemagne, là où la remorque est conçue et assemblée. Les pièces sont en acier, pas en plastique. La roue est solide et le pneu est un pneu Schwalbe Road Cruiser, plus écolo avec son « green compound » fait de matériaux recyclés. Bref, la remorque est tellement écologique qu’on a de la difficulté à y croire, non ? Mais elle existe et elle arrive bien à nos bureaux pour le test.

remorque frei caméléon à l'arrivée

La remorque est livrée dans un simple carton, déjà quasiment toute assemblée. En ouvrant le carton, on trouve un petit mot manuscrit de Frei. C’est sympa. Cela ne nous prend que quelques minutes pour installer son unique roue. Le bras de raccordement demeure fixé à la remorque. Bras rouge et rond, joli, qui complète bien le look semi-industriel de la remorque en bois. Et qui est fait par une PME du nord de la France. Immédiatement, on sort pour faire quelques tours avec le vélo, même si on n’a rien à mettre sur la remorque. Elle est très maniable et agréable à tracter.

>> A LIRE AUSSI : Choisir une remorque vélo utilitaire

Le test de la remorque Caméléon Frei en pratique

J’ai eu la remorque entre les mains pour environ une semaine. C’est un test rapide que j’ai pu faire en l’utilisant deux fois pour des courses en ville. J’ai apprécié la remorque pour sa maniabilité et surtout pour sa facilité de fixation au vélo.

bon chargement caisse sur remorque vélo caméléon freiPremier essai : aller chercher un volumineux chargement de caisses de rangement à la quincaillerie. La remorque s’est très bien comportée. Le chargement des caisses sur la plateforme est facile. Les sangles sont trop courtes, mais j’arrive à faire tenir le tout. En chemin, j’ai dû franchir l’une des nombreuses clôtures anti-scooter de Marseille. J’ai grandement apprécié la facilité avec laquelle j’ai réussi à détacher la remorque, même chargée. Et j’ai même réussi à re-fixer la remorque chargée au vélo, sans aide, une fois la barrière passée. Le premier test est passé haut la main.

test barrière anti vélo remorque caméléon frei
Passer une barrière avec une remorque vélo

Second essai : un chargement de sacs de litière pour chat. Au contraire du premier test, le second comportait beaucoup de poids et un chargement très instable. J’ai un peu forcé la dose, en chargeant 35 kg sur la remorque, qui n’est conçue que pour porter 20 kg. Malgré tout, le comportement de la remorque est très satisfaisant sur les 350 mètres entre l’épicerie et ma maison. Par contre, il a été désagréable d’installer les sacs sur la plateforme de la remorque monoroue. Peu stable, la remorque s’est penchée à plusieurs reprises avant que je n’arrive à attacher les sacs. Si j’avais à recommencer, je ne chargerais pas les sacs directement sur la plateforme. J’installerais d’abord un bac, comme une des caisses de rangement que j’étais allée chercher plus tôt !remorque et chargement sacs

Ce qu’on a vraiment aimé de la remorque vélo Caméléon Frei Adventure

Il y a beaucoup de choses que j’ai appréciées avec cette petite remorque. Comme toutes les remorques monoroue, elle suit parfaitement le vélo, et elle passe partout. La remorque est moins large que mon vélo avec ses sacoches. C’est un avantage pour les virages. Le système de fixation à la roue arrière est aussi très bien pensé. Une fois les fixations placées sur l’axe de la roue (et ça, c’est la partie moins amusante, voir plus bas), la remorque se clipse vraiment facilement avec deux ressorts. C’est tout. Et ça tient très bien. Même pour monter ou descendre d’un trottoir.

fixation simple et pratique

Deux autres aspects que j’ai vraiment aimés sont le poids et le volume de rangement. Ce sont deux avantages importants de la remorque Caméléon. Avec moins de 6 kg, on ne la sent pas à vide. Je suis même capable de la manier d’une seule main pour la ranger. Sans me démettre quoi que ce soit ni dans le bras, ni dans le dos. La légèreté de la remorque Caméléon Frei ne remet pas en question sa robustesse. Elle se range aussi plutôt facilement, quoique la roue ne s’enlève pas sans outil. Une simple clé à molette gardée près du lieu de rangement règle ce détail.

>>> A LIRE AUSSI : Découvrir les avantages des remorques monoroue en voyage vélo

Les petits couacs apparus au test de la remorque vélo Caméléon Frei

La remorque testée est un prototype. Ce n’est donc pas encore le produit fini. Malheureusement, c’est évident pour quelques détails. Premier couac : la pièce de connexion à glisser sur le serrage rapide n’était pas usinée tout  à fait à la bonne dimension. Résultat : on a galéré à deux pour installer la fixation, en ajoutant du liquide vaisselle pour faire lubrifiant (le WD-40 n’était pas disponible au travail), et on n’a pas pu pousser la fixation au bout. Ce qui m’a forcé à retirer mon feu arrière Reelight le temps du test. Rien de majeur, mais quand même un petit peu irritant.

En plus, la remorque est très basse. Ce qui est un avantage pour son centre de gravité, mais un réel souci pour la voir sur la route. Les automobilistes qui nous suivent risquent de ne pas la remarquer. L’absence d’emplacement pour un réflecteur, un feu ou un drapeau de signalisation m’a rendu un peu nerveuse sur les portions de trajet avec beaucoup de trafic.

J’ai aussi trouvé que les sangles fournies avec la remorque, quoique de très bonne qualité, sont franchement trop courtes pour la plupart des chargements. Cela m’a obligé à utiliser des noeuds plutôt que de me servir exclusivement du mécanisme de fermeture à ressort. Si je possédais cette remorque, je m’achèterais de plus longues sangles ou cordes élastiques. L’usinage des trous pour faire passer les sangles dans les parties métalliques de la remorque est aussi laissé brut. Ce sera probablement un peu trop abrasif dans la durée. Il semble il y avoir un risque pour les sangles. À la longue, le métal risque de les limer.

Conclusion ? La remorque vélo Caméléon Frei se démarque par sa légèreté et surtout par sa conception écologique. On aime. Et on aurait bien aimé garder le prototype pour le tester plus longtemps, par exemple pour un voyage en cyclotourisme. J’aurais bien aimé aussi voir dans la durée comment se comportera la structure en frêne, surtout avec l’humidité de l’hiver.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air