La Passa Païs, la traversée du Haut-Languedoc à vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

La Passa Païs, la traversée du Haut-Languedoc à vélo

À la croisée des chemins entre Pays Cathare et garrigue méditerranéenne, la voie verte du Haut-Languedoc vous emmène à travers les paysages naturels et les villages du Tarn et de l’Hérault. Surnommée la Passa Païs – prononcer « Passo Païs », cette véloroute propose un voyage dépaysant qui sent bon les cigales et les vacances. L’itinéraire protégé peut se compléter avec la V84 jusqu’à la Méditerranée.

Une virée à vélo au cœur de l’Occitanie

La voie verte du Haut-Languedoc « Passa Païs » relie Mazamet à Bédarieux sur 76 km. La voie balisée V84 un peu plus difficile de 40 km permet ensuite de rejoindre Béziers et l’EuroVelo 8 . Issu de l’occitan, son surnom « Passa Païs » que l’on peut traduire par « Passe-Pays » indique le franchissement de la limite entre le midi cathare et le midi méditerranéen. Entre moyennes montagnes, forêts, bocages, landes et garrigues, vous découvrirez les paysages de pleine nature du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, ses curiosités géologiques, ses panoramas et ses charmants villages.

Passa Pais et V84 itinéraires
Itinéraire de la Passa Païs et de la V84 © Jean-Baptiste Lasserre

La Voie verte du Haut-Languedoc, un itinéraire familial

La Passa Païs est une véloroute idéale pour les sorties vélo en famille. La première partie de Mazamet au tunnel sous le col de la Fenille à Corniou monte légèrement en faux plat. Puis elle redescend ensuite jusqu’à Bédarieux. La dernière partie à ajouter à l’itinéraire, sur la V84, entre Bédarieux et Béziers est quant à elle assez vallonnée et il vous faudra franchir quelques montées, parfois assez raides, et des passages sur les crêtes – qui offrent par ailleurs de belles vues panoramiques. Cette portion est plus facile dans le sens Bédarieux-Béziers. Mais elle pourra être néanmoins trop exigeante, notamment si vous voyagez avec des enfants.

Une balade idéale au printemps ou à l’automne

Comme le reste du sud de la France, le midi et le Languedoc peuvent connaître des étés très chauds et secs. Le printemps et l’automne offrent des conditions plus douces pour pédaler sans souffrir de la chaleur tout en profitant du beau temps. Sur la voie reliant Bédarieux à Béziers, l’ombre se fait rare et les vents peuvent souffler assez fort sur les coteaux. Les plus courageux pourront également profiter de l’hiver pour parcourir cette véloroute. Attention toutefois, il peut faire très froid la nuit !

Une voie verte sur une ancienne ligne de train

L’itinéraire a été tracé sur l’ancienne voie de chemin de fer qui reliait autrefois Mazamet à Bédarieux, aujourd’hui transformée en voie verte au revêtement stabilisé, principalement constitué de sable compacté. Le parcours est en grande partie aménagé sur cette voie verte sécurisée à l’écart de la circulation motorisée, suivant une départementale dont il s’éloigne parfois. Quelques portions, avant d’atteindre Saint-Pons-de-Thomières notamment, se trouvent sur des routes partagées mais peu fréquentéed. L’ensemble du parcours est jalonné dans les deux sens.

Signalisation sur la Passa Pais
© Herault Tourisme

À la découverte de la nature et des paysages languedociens

Dans les montagnes du Tarn

Vue de Mazamet et de sa passerelle depuis Hautpoul
© Jamie – Flickr

Pour cette balade, départ de Mazamet, petite ville du Tarn au cœur de la Montagne Noire et porte du Pays Cathare. Profitez-en pour traverser sa vertigineuse passerelle suspendue à 70m au-dessus du sol, offrant une vue incontournable sur la vallée de l’Arnette et le très beau village médiéval d’Hautpoul. La voie verte débute dans le village de Bout-du-Pont-de-l’Arn à la sortie de Mazamet. Vous prendrez la direction de Saint-Amans-Soult, petite bastide construite au bord de la rive droite du Thoré. Toujours avec la Montagne Noire en tableau de fond, vous vous dirigerez ensuite vers Sauveterre puis Labastide-Rouairoux et son musée du textile, enchainant ponts et tunnels. La traversée du tunnel sous le col de la Fenille vous permettra de rejoindre le côté méditerranéen de la véloroute.

Le long des rivières de l’Hérault

Olargues, plus beau village de France sur la Passa Pais
© Fagairolles 34 – Wikimedia Commons

Après avoir franchi la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, la véloroute suit la rivière de La Salesse à travers d’accueillants villages languedociens. Au loin les monts du Somail qui dominent le paysage vous accompagneront sur plusieurs kilomètres. Vous traverserez notamment Courniou et sa Grotte de la Devèze appelé le « Palais de la fileuse de verre » avec ses concrétions qui raviront les amateurs de spéléologie. Après Saint-Pons-de-Thomières, vous quitterez La Salesse pour Le Jaur. La véloroute remonte ensuite vers le Massif du Caroux. Vous traverserez les villages de Riols, Prémian, Saint-Etienne-d’Albagnan et Olargues, un des « plus beaux villages de France » niché sur une butte rocheuse et verdoyante. À la sortie du village, la véloroute emprunte le pont Eiffel, un ancien pont ferroviaire en acier rouge qui enjambe Le Jaur et dominant la vallée.

Les Gorges d'Heric sur la V84
© TouN – Wikimedia Commons

Quelques coups de pédales plus loin, à Mons, Le Jaur se jette dans l’Orb. Profitez-en pour faire un petit détour par les Gorges d’Héric. 5km de plus à parcourir et vous pourrez vous rafraichir dans les piscines naturelles de ce magnifique site. La suite du parcours vous mènera à Saint-Martin-de-l’Arçon, puis à Colombières-sur-Orb, Le Poujol-sur-Orb et Hérépian et son Musée de la Cloche et de la Sonnaille. Vous arriverez alors à Bédarieux, une ville verte où la végétation contraste avec les tuiles rouges des bâtiments.

Direction la Méditerranée sur la V84

Pour les 40 derniers kilomètres de la balade, direction Béziers et la côte méditerranéenne. La route plonge plein sud le long de l’itinéraire départemental V84.  La V84 est sur routes partagées, avec moins de protection contre le vent et le soleil. Le balisage est assez bon dans les deux directions. Vous pédalerez à travers les collines viticoles de Faugères réputées pour leur vin AOC. Passé Caussiniojouls, la garrigue se fait de plus en plus présente. Au rythme du chant des cigales, les paysages annoncent la mer. Vous atteindrez Autignac, puis Puimission avant d’atteindre Béziers et son pont-canal, où vous pourrez rejoindre l’EV 8. Attention toutefois, en 2019, la V84 n’était pas encore balisée dans Béziers. Rejoindre la gare est donc plus difficile.

L'Orb traversant Béziers
© Sanchezn – Wikimedia Commons

Détails pratiques : accès et hébergements sur la Passa Païs et la V84

La Passa Païs est facilement accessible en train. La gare de Mazamet est un arrêt des lignes de TER en provenance de Castres et de Toulouse. La gare de Bédarieux quant à elle voit passer la TER depuis Béziers. Le TER Bédarieux-Béziers est d’ailleurs un excellent choix pour éviter la V84 et ses dénivelés.

Il est également possible de rejoindre la véloroute en bus. Soit en empruntant la ligne Castres-Mazamet-Saint-Pons-de-Thomières puis la ligne Saint-Pons-de-Thomières-Bédarieux-Montpellier. Depuis Béziers, une ligne de bus rejoint Saint-Pons-de-Thomières et une autre Bédarieux. Les bus de la ligne entre Bédarieux et Saint-Pons sont depuis l’été 2019 équipés de rack permettant de transporter jusqu’à 6 vélos. Attention toutefois, ces bus ne circulent que de juillet en septembre.

Côté hébergement, il existe de nombreux campings, chambres d’hôtes, auberges et hôtels tout au long de l’itinéraire, en particulier à Mazamet, Labastide Rouairoux, Bédarieux et Béziers.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air