Guilhem, « amener mon fils à l’école à vélo, nos minutes de complicité »

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Interviews / portraits, On parle de vous

Partager

Guilhem, « amener mon fils à l’école à vélo, nos minutes de complicité »

Suite à notre appel à témoignage de parents amenant leurs enfants à l’école à vélo, nous avons recueilli le récit de Guilhem, père qui a pris pour habitude d’emmener son fils à l’école à vélo. Et qui ne le regrette surtout pas ! Ni son fils, d’ailleurs.

Un moment de partage entre mon fils et moi

Un jour, quelques mois après la naissance de mon fils, je suis monté sur la balance pour évaluer l’ampleur des dégâts. Le résultat fut sans appel, + 10kg par rapport à mon poids de forme. Je décidais donc de reprendre une activité sportive car impensable pour moi de suivre un régime !

Mais comment pratiquer une activité sportive régulière sans prendre de temps sur ma vie personnelle ? Après une mûre réflexion, la solution de cette équation était simple : utiliser mon temps de trajet maison-boulot pour faire du sport ! Je commençais donc à utiliser mon vélo pour aller au travail.

>> A LIRE AUSSI : le vélotaf, équivalent de 5 séances de sport par semaine

Très vite il fallut emmener mon fils chez sa nounou mais il était encore trop jeune pour pouvoir le mettre sur un siège bébé. Je commençais donc mon trajet par porter mon fils dans les bras tout en poussant mon vélo. Puis vint le temps où l’utilisation du siège bébé était possible ! Nous avons pris, lui et moi, l’habitude de ce court trajet pour partager un petit moment de détente ! Même les jours de pluie, il adorait enfiler le poncho jaune fluo que je lui avais acheté en taille adulte pour couvrir enfant + siège !

Il a grandi et nous avons continué d’utiliser notre vélo pour nos trajets matinaux pour aller à la maternelle. Avec le temps nous avons « tuné » son siège avec une sonnette pour qu’il puisse, lui aussi, faire entendre son courroux auprès des automobilistes dangereux !

Mon fils, un des premiers de sa classe à faire du vélo sans petites roues

Voilà ce que représente notre quotidien matinal :

8h10 : Moi : « dépêchons nous, on va être en retard à l’école »

8h15 : nous sommes fin prêts pour partir

8h16 : nous sortons et nous nous rendons compte qu’il pleuviote

Mon fils : « papa, on met le poncho ? »
Moi : « non, il ne pleut pas beaucoup »
Lui : « si, on met le poncho ! »

8h17 : je rentre dans la maison chercher le poncho

8h18 : je sors le vélo de la cabane

8h19 : mon fils est dans son siège, cartable sur le ventre, poncho mis… Ne manque plus que le casque.

Moi : « Il est où ton casque ? »
Lui : « je l’ai oublié à la maison »

8h22 : j’ai récupéré le casque à la maison

8h23 : on sort de la maison et on attaque le trajet par une petite côte

Mon fils : « plus vite papa ! »
Moi : «  je suis déjà au max ! »
Lui : « ah… » Je sens une pointe de déception dans sa voix…

8h25 : une dame nous double avec un vélo électrique

Mon fils : « pourquoi elle va plus vite, la dame ? »
Moi « parce qu’elle a un vélo électrique »
Lui « elle va plus vite que toi »
Moi « oui, je sais mais elle triche »
Lui « papa, je veux un vélo électrique… »
Moi « … »

8h26 : une voiture nous double un peu trop près à mon goût

Moi : « Hé, erjhkklkmotdfsf ! Tu peux pas faire attention ! »
Lui : « t’as dit un gros mot, papa… »
Moi : « oui, mais il ne faut pas le dire… »

8h27 : Nous arrivons à l’école. Ouf, le portail n’est pas fermé.

8h31 : je sors de l’école et je continue mon trajet pour aller au travail.

Aller à l’école à vélo ne nous fait probablement pas gagner beaucoup de temps mais je ne remplacerai pour rien au monde ces quelques minutes de complicité. Il a été l’un des premiers de sa classe à faire du vélo sans petites roues. Il adore aller à l’école avec son propre vélo quand je ne suis pas trop pressé. J’aime à croire que je lui ai donné l’envie d’aimer ce mode de déplacement. Maintenant il a un petit frère, je réfléchis à comment en transporter 2 sur mon vélo.

>> A LIRE AUSSI : les solutions de transport pour les enfants à vélo

Merci à Guilhem pour son témoignage. Si cela vous intéresse de partager, vous aussi, votre histoire de cycliste, n’hésitez pas à nous envoyer votre récit à media@citycle.com. Pour tout article publié, un bon d’achat de 40€ chez notre site partenaire Lecyclo.com.

 Appel à témoignages « J’emmène mes enfants à l’école à vélo »

Partager

comparateur Antivol velo

1 comment

  1. Merci Guilhem pour cet émouvant et fort sympathique témoignage.
    Vous êtes vraiment une vrai source d’inspiration.
    Merci à vous Demain je prends le vélo avec mon fils !

    Par contre les gros mots… hein bon ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air