Un guide pour vous aider à mettre en place un local vélo dans votre immeuble

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Cyclisme urbain, Politique vélo, Stationnement

Partager

Un guide pour vous aider à mettre en place un local vélo dans votre immeuble

Où ranger son vélo lorsque l’on habite dans un immeuble ? C’est une des problématiques de nombreux cyclistes urbains. En ville en effet, les usagers de vélos sont souvent confrontés au manque de solution de stationnement sécurisé. Manque de place dans l’appartement ou insécurité de la rue, il n’est pas toujours facile de trouver l’endroit adapté. De plus, la plupart des immeubles ne sont pas équipés de local vélo et il est donc souvent difficile d’y stationner son vélo en sécurité. Suivez le guide pour mettre en place un local à vélo dans votre immeuble.

Local à vélo et syndic de copropriété : que dit la loi ?

Depuis 2012, la réalisation d’un espace de stationnement sécurisé longue durée pour les vélos est obligatoire dans immeubles collectifs neufs d’habitation et de bureau.

Texte de loi sur le local à vélo dans un syndic de copropriété
Article L111-5-2 et R111-14-4 du Code de la Construction et de l’Habitation. Arrêté du 20 février 2012.

L’espace réservé à cet effet doit être équipé d’une fermeture sécurisée et de dispositifs fixes pour attacher les bicyclettes.

>> A LIRE AUSSI : Des places de stationnement pour vélo proche des bâtiments

La réglementation ne s’applique pour l’instant qu’aux logements neufs. Toutefois, rien n’empêche les bailleurs ou les syndics de copropriété d’aménager un local à vélos dans un habitat déjà existant. Effectivement, il est possible de réaménager des locaux peu utilisés comme une loge de concierge, un studio, une cour ou même un local à poubelles.

Le guide pour mettre en place un local à vélo dans son immeuble

1. Saisir l’opportunité

Proposer de créer un local vélo dans son immeuble est un bon début. Cependant, la proposition a plus de chance d’être acceptée si la copropriété prévoit d’autres travaux d’aménagement dans le bâtiment. Astuce : profitez d’une réhabilitation, travaux ou mise en place du tri sélectif dans l’immeuble pour soumettre l’idée.

2. Convaincre le syndic de copropriété

Les travaux de création d’un local vélo sont soumis à un vote à majorité des 2/3 des copropriétaires. Autant dire qu’il faudra être convainquant.

3. Faire un état des lieux des besoins pertinents

Stationner son vélo sur son balconPour mettre toutes les chances de votre côté, arrivez avec une identification précise des besoins de l’immeuble. Et ce, avant même de proposer la création d’un local à vélo. Pour cela, vous pouvez réaliser une petite enquête ou un sondage auprès des habitants de l’immeuble. En distribuant un petit questionnaire dans chaque boite aux lettres ou en le laissant sur les vélos stationnés dans les parties communes. Cela permettra ainsi d’évaluer les besoins et la surface du local à créer. Astuce : rapprochez-vous de l’association d’usagers de la bicyclette de votre ville pour élaborer un questionnaire pertinent.

4. Défendre le projet : les arguments à mettre en avant

Il faut maintenant trouver des arguments pour convaincre le syndic. Astuce : les arguments financiers finissent souvent par convaincre les plus réticents.

Réduction des dégradations dans les parties communes dues au transport des vélos dans les étages. Plus-value immobilière sur l’ensemble de l’immeuble. Valorisation de chaque lot augmentant ainsi son prix potentiel de vente. Tout le monde est effectivement gagnant dans la création d’un local à vélo.

5. Choisir un système d’attache adapté

Une fois que la décision de créer un local à vélo a été prise, il est important de s’informer sur les systèmes d’attache. En effet, le local doit être avant tout un lieu sécurisé où chacun peut laisser sa monture sans crainte de se la faire voler. Le choix des points fixes qui vont y être installés est déterminant : mobilier urbain au sol, crochet mural, support au plafond…

Enfin, en fonction de l’espace disponible et de besoins, il faudra aussi réfléchir au type d’aménagement : rangement en bataille, en épi ou longitudinal. L’aménagement d’un local à vélo peut vite devenir un dépôt d’encombrant s’il n’est pas étudié avec anticipation.

>> A LIRE AUSSI : Les changements les plus palpables en matière de parkings vélo

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air