Jean-Philippe fait ses courses à vélo

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Interviews / portraits, On parle de vous

Partager

Jean-Philippe fait ses courses à vélo

Le témoignage de Jean-Philippe. « Je ne suis pas spécialement sportif mais juste soucieux de pratiquer un effort physique en allant au travail. Utiliser ma bicyclette me fait prendre l’air et j’arrive mieux réveillé au travail. J’ai donc délaissé la voiture au profit du vélo et même quand il pleut. Je fais mes courses à vélo et prends mon cycle pour aller travailler. »

Aller au travail à vélo, facile !

« A mon travail, je pense être connu pour ne faire que du vélo! Quand il m’arrive de venir en voiture en cas de force majeure, il m’est déjà arrivé d’entendre : Mais je ne savais pas que tu avais le permis !

Oui, j’ai le permis et heureusement, car je respecte le code de la route à vélo ! Je profite de mes déplacements domicile travail pour faire les courses et toujours à vélo. J’utilise un VTT à sept vitesses et trois plateaux. J’ai installé un porte bagages sur lequel j’ai monté un coffre en plastique. J’ai mis sur le coté, des sacoches vélo surbaissées. J’ai été obligé de revoir les fixations car les celles en plastiques d’origine ont vite rendu l’âme avec les transports périodiques de kilos de pommes de terre et autres litres de lait.

>> A LIRE AUSSI : Trois moyens de faire ses courses à vélo

Faire ses courses à vélo, c’est possible

Avec cela, j’arrive à un volume d’une trentaine d’euros de courses. Je me suis dit que je pourrais faire mieux car je ne dépasse pas les 25 kgrs autorisés pour le porte bagage. Alors, sur le coffre en plastique, je sangle un carton de bananes avec son couvercle. C’est une très bonne solution car quand je rentre dans la supérette avec le caddie à provisions, je mets mes courses dans un carton. Après mon passage en caisse, je mets le carton dans le carton de bananes. Hormis pour les litres qui trouvent leur place dans les sacoches sous baissées. J’arrive à faire des tournées de courses d’une centaine d’euros en laissant la voiture au garage et en ne prenant plus de sacs plastiques. Bien chargé, j’apprécie le petit plateau pour passer les ponts de la ville la plus plane d’Europe : Grenoble.

Et vous, travailler et faire les courses à vélo, ça vous tente ? « 

Partager

comparateur Antivol velo
Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo