Le label « Territoire Vélo » récompense les collectivités qui œuvrent en faveur du vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 

Partager

Le label « Territoire Vélo » récompense les collectivités qui œuvrent en faveur du vélo

Décerné par la Fédération française de cyclotourisme, le label « Territoire Vélo » a pour but de d’encourager les villes et les métropoles qui s’engagent dans le développement de la bicyclette en mettant en avant leurs actions en faveur du vélo. Récemment, trois nouvelles collectivités ont reçu ce précieux label. L’occasion de découvrir trois nouvelles idées de destinations pour voyager à vélo.

Le label « Territoire Vélo », une distinction pas si facile à obtenir

La FFvélo – anciennement FFCT – ne lésine pas sur les conditions d’attribution de son label d’excellence. Pour prétendre recevoir le graal de la haute autorité du cyclotourisme français, il faut répondre à un cahier des charges très strict. Il se base sur une vingtaine de critères bien précis sur différentes thématiques : accueil cyclo, infrastructures vélo, animations, services… Évidemment, le label récompense aussi toute action menée par les collectivités en faveur du développement du vélo.

Les récentes promotions de Domfront-en-Poiraie dans l’Orne, de la Métropole de Troyes et de Pertuis (Vaucluse) comme « Territoire Vélo » font grimper la liste des labellisés à 35 territoires à travers l’Hexagone. Le point commun de ces trois nouveaux lauréats ? Ils font tous les trois partie d’un Parc Naturel Régional, véritable terrain de jeu pour cyclotouristes et vététistes.

Au croisement des véloroutes françaises

Territoire vélo : Rue de Domfront
© ands78 – Flickr

Domfront-en-Poiraie est un petit village normand un peu particulier. Il n’existe en effet que depuis 2016, suite à la fusion de trois petites communes de l’Orne. Riche de son patrimoine architectural et religieux, ses atouts touristiques ne laissent pas indifférent. Les vestiges du château médiéval, ses églises et ses maisons normandes typiques en brique charmeront le cyclovoyageur. Les plus gourmands pourront se laisser séduire par les produits locaux. En goûtant au Poiré de Normandie ou à la teurgoule, sorte de riz au lait local.

Idéalement placé en plein cœur du Parc Naturel Régional Normandie Maine sur les bords de la Varenne, sa situation offre de nombreuses balades pour les cyclistes de tout niveau. Au croisement de la Véloscénie et de la Vélo Francette, élue itinéraire vélo 2018, les voyageurs à vélo pourront rejoindre Paris, la Bretagne ou même La Rochelle. Les amateurs de VTT trouveront également leur bonheur sur les chemins vallonnés du bocage ou de la forêt d’Andaine. De plus, il existe de nombreux hébergements et de lieux de restauration pour les cyclotouristes de passage.

Une Métropole engagée dans le développement du cyclotourisme

Le second label est décerné à Troyes Champagne Métropole, ville célèbre pour ses maisons à colombages et ses bâtiments art-déco. La « ville aux cent clochers » propose une offre de tourisme vert assez riche et assez dense. Et œuvre notamment dans le sens du tourisme à vélo.

Cyclotourisme à Troyes
© openroads.com – Flickr

Située à l’entrée du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient, les cyclotouristes pourront s’aventurer sur les voies vertes environnantes. Celle du canal de la Haute-Seine notamment et sur la Vélovoie des lacs de la forêt d’Orient. L’office de tourisme de la préfecture auboise a également mis au point une application qui propose notamment des circuits découverte à vélo mais aussi du GPS drawing et du Géocaching, une chasse au trésor à réaliser à l’aide de son smartphone et de son vélo.

>> A LIRE : Belfort obtient le label ville et territoire vélo-touristique

Le Sud de la France prend le virage du voyage à vélo

Rue avec vélo dans le Lubéron
© Salva Barbera – Flickr

Dernier lauréat labellisé « Territoire Vélo » : la ville de Pertuis dans le Vaucluse. Au pied des montagnes du Luberon à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence, elle jouit d’une situation géographique idéale pour les amateurs de bicyclette. Les senteurs de la Provence émanent de la vieille ville et de ses ruelles piétonnes, ses fontaines, ses petites places et son donjon qui domine la ville. Dans sa démarche de favorisation du vélo, la commune a d’ailleurs récemment remplacé certaines voitures de ces agents par 13 vélos à assistance électrique.

La « ville à la campagne » comme elle se revendique saura satisfaire aussi bien les voyageurs à vélo que les trekkeurs. En effet, un tronçon de l’EuroVelo 8 traversant le Parc Naturel Régional du Luberon devrait bientôt passer à proximité. Les plus sportifs trouveront aussi leur bonheur dans la vallée de la Durance et du côté de la Montagne Sainte-Victoire.

Partager

comparateur Antivol velo
Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le label « Territoire Vélo » récompense les collectivités qui œuvrent en faveur du vélo"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fizelier
Invité

Que du bonheur! Mille bravos, aux élus, associations et citoyens qui portent tous ces projets. Le vélo quel qu’en soit la pratique, c’est bon pour la santé et pour les rapports entre les citoyens.

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo