Vélo pliant ou vélo électrique pliable, le transport facilité !

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Vélo pliant, Vélos de ville

Partager

Vélo pliant ou vélo électrique pliable, le transport facilité !

Entre voiture, métro, bus, train et avion, le vélo pliable est la solution qui optimise vos déplacements, qu’ils soient quotidiens ou occasionnels. Considéré comme un un vélo utilitaire, un vélo tendance ou un mini vélo de part sa petite taille et sa maniabilité, le vélo pliant cadre parfaitement dans la logique actuelle de transports multimodaux. La tendance écologique et l’engorgement des centres villes engendrent une forte croissance des transports en commun, et en particulier du train et du Tram. La parfaite complémentarité du vélo pliant ou vélo électrique pliable avec ces modes de transport lui permet de bénéficier de leurs essors.

Longtemps utilisé par les propriétaires de bateaux, de caravanes ou de camping-car, le vélo pliable redevient de plus en plus populaire avec le développement des transports collectifs. Art de vivre pour certain, le vélo pliant et le vélo électrique pliable sont surtout utiles au quotidien pour d’autres. Sa facilité de pliage le rend très pratique à transporter. Notamment dans les transports en commun. Il est également intéressant pour le stationner discrètement si vous manquez de place dans votre immeuble ou sur votre lieu de travail. Il se caractérise comme un vélo urbain.

>> A LIRE AUSSI : Comment ranger son vélo dans son appartement ?

Le vélo pliable pour les transports multi modaux

vélo pliant dans le tram

Le vélo pliable est un vélo minimaliste qui répond à un besoin supplémentaire. Celui de pouvoir être transporté facilement sans personne dessus. Ainsi le vélo pliant se justifie si vous faites une partie de votre trajet en train ou en voiture. Par exemple, vous pouvez garer votre auto à l’entrée d’une ville et finir en vélo. Il s’agit là de transport multimodal. Soit la combinaison de plusieurs moyens de transport sur un même trajet. Le vélo électrique pliable ou le vélo plié est un simple « bagage accompagné ». Dans les trains SNCF, les casiers à bagages font soit 60x60x85 cm, soit 60x90x120 cm.

>> A LIRE AUSSI : Comment transporter son vélo dans le train ?

Quelques différences avec les vélos classiques

Le vélo pliant possède quelques inconvénients par rapport à un vélo classique. Notamment au niveau du confort. Les vélos pliables sont plus compacts et ont des roues plus petites. Ce qui entraîne une gêne si, par exemple, vous roulez sur des pavés. Un assez bon compromis semble atteint avec des pneus de diamètre 16 pouces. Avec des pneus vélo 20 pouces, le vélo sera plus confortable sur terrain bosselé, mais évidemment moins compact.

La dimension des roues et la géométrie de la fourche déterminent la stabilité de la direction. Par rapport à un vélo classique, le vélo pliant sera en général plus maniable (rayon de braquage court) mais moins stable. La différence est a priori d’autant plus marquée que les roues sont petites. Avec un pliant compact, ne comptez pas conduire en lâchant le guidon. Ou faire la course avec des sportifs dans les descentes.

Pour le changement de vitesse, c’est comme pour un vélo classique. A ceci près que les petites roues (16 pouces ou moins) posent parfois des problèmes de compatibilité avec les moyeux ou dérailleurs « standards ».

>> A LIRE AUSSI : présentation de la housse de transport vélo

Comment choisir un vélo pliant ?

Choisissez un pliant avec des roues dont vous pourrez facilement trouver des pneus et des chambres à air. Évitez les dimensions trop exotiques ! Votre entretien n’en sera que plus facile. Si vous devez régulièrement porter un vélo pliant, faites attention au poids. Mais ne vous attendez pas à un miracle de légèreté si vous voulez un vélo solide (souvent dans la tranche 10-14 kg, voir 20 kg pour un vélo électrique pliable).

Si vous envisagez des trajets à vélo moins fréquents mais plus longs, accordez plus d’attention au confort de conduite et au rendement. Le rendement est lié à la rigidité du cadre et à la qualité de la transmission. Un cadre pliant sera toujours un peu moins rigide qu’un vélo classique. Mais la perte de rigidité peut être limitée. Il faut optimiser le design et la qualité des articulations. Pour tester, faites quelques tours de pédale en danseuse, ou en essayant d’accélérer puis, donner un bon coup de frein.

>> A LIRE AUSSI : randonnée à vélo électrique dans le Gers

Le bon rapport qualité/prix d’un vélo électrique pliable

Tout d’abord, il faut être conscient qu’un bon vélo pliable ne se trouve pas en dessous de 800 à 1000 euros. Bien entendu, il en existe certains “bon marché”, les premiers prix démarrent à 200 euros, mais les compromis qualitatifs et ergonomiques sont tels qu’ils ne constituent pas une bonne option. Un vélo pliable de mauvaise qualité va avoir une durée de vie limitée. Les charnières de pliage vont rapidement s’abîmer. Ensuite, seuls les vélos de bonne facture ont une facilité de pliage (un pliage pouvant s’effectuer en environ 10 secondes) suffisante pour ne pas être un moment pénible au quotidien. De plus la façon dont le pliage du vélo est pensée va faciliter ou non son transport. Les vélos pliants « entrée de gamme » sont conçus pour un usage occasionnel, typiquement en vacances pour aller chercher le pain sans déplacer le camping-car, ou pour visiter une ville à l’occasion d’une escale dans un port. Mais si vous envisagez un usage régulier, trajets domicile-travail à vélo, vous risquez d’être plus vite déçu que pour un vélo classique de même prix.

Le vélo pliable HP-36V Richard Virenque de Hilltecks est un vélo pliant qui a l’avantage de posséder une assistance électrique. Le système de pliage du guidon, du cadre et des pédales permet de transporter facilement le vélo électrique pliable. Et de le ranger sans encombre dans un coffre de voiture, un placard ou derrière le bureau. Intégré au moyeu arrière, un moteur 250 Watts d’une discrétion étonnante ne demande aucun entretien particulier. La batterie au Lithium-Ion 36 Volts avec son système de sécurité antivol dispose non seulement d’une grande puissance mais également d’une grande autonomie de plus de 40 km. La batterie est extractible. Elle se recharge sur n’importe quelle prise secteur 220 V en moins de 5 heures, soit un coût kwh de 0,05 € pour une recharge complète.

Sources :

Fubicy
Carfree
ABC vélo pliant

 

Partager

comparateur Antivol velo

1 comment

  1. Vos vélos sont -ils vendus au Québec? Si non, quels sont les prix de transport et de douane? Merci pour votre information!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air