La poste et le vélo, toute une histoire

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, On parle de vous

Partager

La poste et le vélo, toute une histoire

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir nos chers amis facteurs à vélo. Normal, entre La Poste et le vélo, l’histoire ne date pas d’hier. C’est dès 1893 que l’aventure commence. Une histoire qui, aujourd’hui, se poursuit de plus belle.

S’il y a une entreprise où le vélo a su s’implanter avec brio, c’est bien La Poste. En 1893, l’entreprise encourageait déjà ses facteurs à utiliser la petite reine. Ayant pris le virage des mobilités douces, notamment avec l’arrivée du vélo à assistance électrique (VAE), l’aventure se poursuit pour le groupe. C’est même toute l’entreprise qui est invitée à se mettre au vélo.

Les facteurs de La poste déjà à vélo en 1893

Mais pourquoi le vélo ?

Si les questions environnementales et de transition énergétique ont grandement motivé ce choix, il faut savoir que pour La Poste, les logiques urbaines, les conditions de travail et l’optimisation des services ont aussi guidé cette volonté de se tourner vers le vélo. Car c’est un moyen de transport rapide, simple, pratique, économique et peu encombrant. Autant de raisons qui ont poussé l’entreprise à se tourner vers cette solution.

Logo La posteAujourd’hui, l’objectif pour le groupe est de faire évoluer le parc vélo. Pour ce faire, une suppression progressive des solutions à moteur thermique est même envisagée. Avec le vélo, les bénéfices et les avantages ont effectivement été des plus concrets pour l’entreprise. Récemment encore, le groupe La Poste a remporté le Grand Prix Talent du Vélo 2016.

L’arrivée du VAE a offert à des facteurs qui souffraient de contre-indications médicales l’occasion de prolonger leur parcours professionnel. Le vélo, c’est aussi un excellent moyen d’accompagner comme il se doit les évolutions sociétales et urbaines actuelles. Pour La Poste, il n’y a plus à hésiter, les facteurs à vélo sont l’histoire et l’avenir.

Actuellement, « le postier qui n’est pas doté d’un vélo à assistance électrique a le sentiment d’être puni », déclare Virginie Rigoulot, déléguée développement durable du groupe La Poste. Cependant ceux qui n’ont pas encore eu la chance de recevoir leur vélo n’ont pas à s’inquiéter. « Il s’agit à terme d’équiper l’ensemble de la flotte en VAE« .

28.000 vélos, tel est l’objectif. Il s’agira de l’un des plus importants parcs d’Europe. Effectivement, « La Poste et le vélo, c’est toute une histoire« , précise Virginie Rigoulot.

>> A LIRE : Pour une vraie stratégie nationale en faveur de la mobilité active

Vers le 100% vélo ?

Ainsi, pour encourager tout le monde à se (re)mettre au vélo, de nombreuses actions sont effectuées. Des vestiaires avec douches ont été installés et 150 places de parking sécurisés et aménagés avec racks ont été construites. Des animations ont eu lieu, sans oublier les cours pour aider à la pratique de la bicyclette en milieu urbain.

« On veut faciliter la vie des cyclistes pour éliminer les contraintes. Ceux qui se déplacent à des réunions situées à moins de cinq kilomètre, je les incite à prendre un vélo« , déclare Pascal Moureaud, responsable de la maintenance industrielle à la Banque postale. Également en charge du développement durable et notamment de la question vélo.

A La poste, la signature d’une charte où l’on s’engage à venir 80% du temps à vélo est proposée aux employés contre un service d’entretien gratuit des vélos. Par ailleurs, « si quelqu’un a besoin d’un casque ou d’un anti-vol pour VAE, il lui est fourni. » Tout est ainsi fait pour promouvoir la pratique du vélo.  « On leur facilite la vie pour qu’ils puissent venir à vélo« , rajoute fièrement Pascal Moureaud.

Le VAE pour encore plus de motivation

La poste investit dans les VAEEnfin, à La poste, on mise également sur le VAE pour encourager davantage de salariés. Il s’agit de toucher ceux qui habitent à 10 ou 20 km de leur lieu de travail et tout particulièrement les femmes. Pour ce faire, la Banque Postale, qui consacre déjà un budget annuel de 10.000 euros par an au vélo (hors investissement exceptionnel), est prête à fournir encore plus d’efforts.

Lancée courant 2016, l’initiative VAE en a d’ailleurs déjà séduit plus d’un. Depuis le début de l’année, Nantes Métropole propose d’intervenir à hauteur de 25%, avec un maximum de 300 euros pour l’acquisition d’un VAE par les salariés des entreprises signataires d’un plan de mobilité.

Pour les salariés, il ne reste donc plus qu’à se décider. En bonus, la Banque Postale prévoit par ailleurs un blouson chaud, confortable et imperméable pour tous. A La poste en effet, l’hiver ne doit en aucun cas être un obstacle à la livraison du courrier.

>> A LIRE : Le vélo à assistance électrique plus fort que la voiture ?

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

45 Commentaires sur "La poste et le vélo, toute une histoire"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alain Chouzenoux
Invité

Article instructif.

Alain Chouzenoux
Invité

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo