Cook & Cycle : la cuisine française à vélo sur les routes d’Asie et d’Amérique du Sud

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, On parle de vous
Partager
Cook & Cycle : la cuisine française à vélo sur les routes d’Asie et d’Amérique du Sud

A travers leur association Cook&Cycle, Coline Dournes et Jonathan Auzou souhaitent mettre en avant les bienfaits du vélo que ce soit comme un loisir, une ressource de déplacement mais aussi comme un bon moyen d’agir sur sa santé et l’environnement. Pour cela, ces amateurs de deux-roues ont décidé de partir, dès 2017, pour un voyage savoureux d’un an à vélo à travers l’Asie et l’Amérique du Sud. Au programme, des rencontres uniques, une belle aventure et…de la cuisine !

Un voyage à vélo d’un an

Dites-nous en plus sur votre projet ?

Coline Dournes et Jonathan Auzou : Cook&Cycle, c’est un voyage gourmand et médicinal : 1 an à vélo sur les routes d’Asie du Sud Est et d’Amérique du Sud pour, d’une part, partager notre culture française avec des enfants qui n’ont pas notre chance d’évoluer dans un environnement multiculturel. Nous allons entre-autres leur faire découvrir…les crêpes ! D’autre part, nous partirons à la découverte des vertus santé des aliments avec les locaux qui continuent à se soigner par l’alimentation, en cuisinant avec eux des recettes aux vertus thérapeutiques que nous filmeront pour partager sous forme de web documentaires de 3min.

Pourquoi une telle démarche ?

cook and cycle à vélo (1)C.D et J.A. : Grands voyageurs et amoureux des cultures étrangères, nous avions en tête depuis quelques temps de faire un jour, un tour du monde. On a ensuite fait le tri entre toutes les choses que nous voulions faire et faire passer à travers ce voyage. Nous avons décidé de nous centrer sur l’alimentation (on est très gourmands!) au travers de 2 dimensions : le partage et la santé.

Quel va être votre parcours ?

C.D et J.A. : Nous partons pour 1 an en tout réparti à peu près à 50/50 sur 2 continents. Nous démarrons par l’Asie du Sud Est. Départ de Dehli pour ensuite remonter vers le Népal puis la Thaïlande, le Laos, le Vietnam, le Cambodge, la Malaisie et l’Indonésie. Puis, nous prenons un avion direction Buenos Aires pour la 2e partie…l’Amérique latine. Au programme, l’Uruguay, l’Argentine, le Chili, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur, la Colombie et le Mexique. Pour terminer, nous prenons un avion jusqu’à Barcelone pour finir en traversant la France (on n’allait pas l’oublier !) pour commencer à transmettre tout ce que l’on aura appris sur la route.

cook and cycle à vélo (1)

« Le moyen de transport le plus logique »

Le vélo, c’était une évidence ?

C.D et J.A. : Fans de vélo, il est vite apparu comme le moyen de transport le plus logique pour nous. Écologique (comme nous), il est source de liberté (on va où on veut, quand on veut !), nous permet de voyager à notre rythme (pas d’horaires…ce n’est pas tous les jours qu’on a cette possibilité !) et de profiter de chaque instant, chaque paysage. De plus, il efface en grande partie la différence de richesse entre nous et les locaux, nous arrivons en toute simplicité avec le moyen de transport le plus universel. C’est pour nous la plus belle façon de voyager et de faire des rencontres.

Quels types de cyclistes êtes-vous habituellement ?

C.D et J.A. : Le vélo est très présent dans notre vie, c’est le moyen de transport quotidien de Coline, Jonathan ne peut hélas pas être qu’en vélo mais est ravi de le retrouver dès que possible. C’est aussi notre moyen de locomotion de vacances, l’été nous partons pour 4/5 jours en vélo à travers la France…On est tellement heureux quand on est sur un vélo !

Quels équipements avez-vous prévu d’emporter sur et pour votre vélo ? (Sacoches, antivol, kit réparation …?)

C.D et J.A. : Nous partirons avec des sacoches vélo (on a pensé à la carriole au début mais c’est des contraintes supplémentaires) avec dedans tente, duvets, matelas et tout le matériel de camping, multimédia (appareil photo, GoPro, Pc, etc…), de quoi faire les crêpes et surtout de outils pour réparer le vélo en cas de casse (et des pièces de rechange). Question vêtements, on emmène le strict minimum (on lavera petit à petit). Il nous faut des vêtements pour affronter les différents climats : le chaud en Asie, le froid dans les montagnes d’Amérique du Sud, la pluie, etc…Et surtout, nous prenons le plus léger possible en termes de poids (il faut les transporter pendant 1 an après).

cook and cycle à vélo (2)

Pour conclure, à quoi peut-on s’attendre en lisant la carte de ce tour ?

C.D et J.A. : Au cours de cette année, nous avons comme envie principale de nous délecter de chaque instant de voyage que nous offre le vélo, avec un soupçon de petites galères mais des rencontres à profusion. Avec le partage comme ingrédient principal, nous souhaitons entrer au cœur des cultures culinaires des communautés que nous croiserons et leur présenter la nôtre. Cette aventure délicieuse sera parsemée de paysages, de découvertes et de culture, le tout accompagné de culture pour le plaisir de tous. Pour le dessert, rien de tel que le plaisir de transmettre tout ce que nous aurons appris à notre retour en France.

Partager

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cook & Cycle : la cuisine française à vélo sur les routes d’Asie et d’Amérique du Sud"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air