Ils partent pour une aventure sans carbone en kayak et vélo

Publié par
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, On parle de vous
Partager
Ils partent pour une aventure sans carbone en kayak et vélo

Ils sont plusieurs kayakistes à se lancer dans un parcours autour des Ecrins un peu spécial : aucun véhicule à moteur accepté. Pendant 9 jours, ils vont donc devoir se déplacer uniquement à kayak et à vélo sur les routes des Hautes Alpes et de l’Isère. On vous en dit plus !

Moins dépendre de la voiture

C’est une aventure qui promet d’être riche en sport. Dès le 9 juillet, un petit groupe de kayakistes va partir à la conquête des Ecrins. Au programme, 9 jours pour naviguer sur 9 rivières différentes à travers les Hautes-Alpes et l’Isère, des endroits d’exception pour l’eau vive. « Des lieux sauvages et des sites remarquables ne sont parfois atteignables qu’en kayak » confie en effet Blaise Fontanilles, organisateur et guide de rivière dans le club de canoë kayak de Décines Meyzieu.

séjour kayak vélo

Le séjour sera un peu particulier puisque tous les déplacements sur la terre ferme se feront à deux-roues. Une idée originale venue d’un constat réalisé il y a un an et demi à la suite d’une aventure sportive similaire dans les Alpes du Sud : « Si l’image d’Épinal du kayakiste est celle d’un sportif qui se fond dans l’environnement, il reste très dépendant de la voiture pour accéder aux cours d’eau et faire la navette entre le point de départ et le point d’arrivée. C’est une des raisons qui nous ont poussés à remplacer la voiture par le vélo » explique Blaise Fontanilles.

L’occasion de franchir des cols mythiques

kayak velo sejour

Il poursuit : « Le kayak nécessite forcément l’utilisation de véhicules pour rallier le point d’arrivée au point de départ. Pourquoi alors ne pas utiliser un vélo pour ces déplacements ? ». Ce projet d’itinérance vélo et kayak est justement le moyen de « percevoir la montagne et ses activités d’un autre œil » pour ce passionné d’eau vive et d’activités de pleine nature.

« Certes, nous naviguons beaucoup moins qu’un stage de kayak classique, mais quel plaisir que de se déplacer sur notre terrain de jeu en vélo. On souffre dans les montées, mais quelle satisfaction pour nous d’atteindre la rivière, et on en profite d’autant plus ». Et le vélo, c’est aussi l’occasion de franchir tranquillement des cols mythiques comme le Lautaret, le col de Vars, le col de Manse, le col de Parquetout ou encore le col d’Ornon. Un moyen de profiter et d’apprécier le paysage.

Sacoches vélo et remorques Y Frame devraient être chargées avec tout l’équipement nécessaire quelques jours avant. En effet, un premier départ symbolique aura lieu avec deux membres depuis le club en banlieue lyonnaise. Le départ officiel est, quant à lui, prévu le 9 juillet à Bourg d’Oisans pour une boucle de 400 kilomètres.

 En photos, le premier séjour vélo-kayak du club qui s’est déroulé à l’été 2014.

??????????????????????

3

 

Capture65

 

aventure sans carbone à vélo

Partager

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ils partent pour une aventure sans carbone en kayak et vélo"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Elessar
Invité
Mmmh, pour une descente donnée en kayak, il y a à ma connaissance trois possibilités : 1. on part du point d’arrivée, en bas, et on monte de kayak au point de départ avec un vélo, puis on descend en kayak, et il faut quelque chose pour descendre le vélo si on ne veut pas l’abandonner là-haut ; 2. on part du point de départ, en haut, et on descend en kayak, après quoi on le remonte avec un vélo… à condition d’avoir d’abord descendu celui-ci ; 3. on part d’un endroit différent, on apporte le kayak au point de départ avec un… Read more »
Luigi Rink
Invité

So Lenn Père Castor c’est pour vous ça!

Valentin Minouche
Invité

est-ce que si on a du matériel en fibre de carbone on a le droit de partir pour une aventure sans carbone ? :p

LeCyclo.com
Invité

On peut tenter en tout cas 😉

Elessar
Invité

Ah, voilà ! Cela fait donc trois sports : vélo, kayak et randonnée pédestre !

wpDiscuz

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air