2015 sera-t-elle l’année du vélo ?

Publié par 
Natacha Bivel,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
2015 sera-t-elle l’année du vélo ?

Nombreux sont ceux qui pensent que le vélo pourrait être l’instrument indispensable à la réussite de la transition écologique. En effet les bienfaits liés à la pratique du vélo sont de plus en plus perceptibles tant au niveau économique qu’au niveau sanitaire ou écologique. Le Club des villes et territoires cyclables souhaite donc mener toutes les actions nécessaires pour que 2015 puisse devenir « l’année du vélo ».

Cette année peut être l’année du vélo !

Selon Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables, 2015 dispose de tous les atouts pour devenir l’année du vélo. Toutes les conditions semblent en effet favorables à cela. L’augmentation considérable du nombre de cyclistes stimulée par les différentes actions menées par les associations « pro-vélo », mais aussi par l’Etat depuis quelques  années confirme ces dires.

Il faut donc saisir toutes les opportunités » et se lancer dans la transition écologique en s’appuyant sur cet instrument puissant qu’est aujourd’hui devenu le vélo. Pierre Serne insiste alors sur le fait que le vélo peut et doit être mis au service de cette transition en exploitant au mieux tout son potentiel. Selon lui, nous avons à notre disposition « un outil de développement social, économique et environnemental » qui nous offre une multitude de possibilités pour parvenir, non seulement à une transition vers d’autres organisations énergétiques, mais aussi vers d’autres modèles économiques, voire même vers de nouvelles façons de consommer et de se déplacer, tout en privilégiant de nouvelles pratiques collaboratives.

Il faut donc agir au plus vite !

C’est donc sans hésitation que le Club des villes et territoires cyclables se mobilise. Les objectifs sont clairs. Le Club compte bien parvenir à placer le vélo au centre de toutes les actions à entreprendre tant au niveau local que national. Des actions sont donc déjà en cours, avec en ligne de mire la Conférence mondiale Paris Climat 2015 (COP21) prévue pour décembre au cours de laquelle le Club des villes et territoires cyclables souhaite ardemment intégrer le vélo au cœur des débats.

Plusieurs actions à l’ordre du jour

Parmi les actions envisagées, leClub des villes et territoires cyclables souhaiterait que déjà, les mesures relativesà l’agenda annoncées par le Plan national pour les mobilités actives (PAMA), lancé en mars 2014, soient toutes mises en œuvre cette année. Il en est également de même pour le nouveau décret du Code de la rue et l’ensemble des mesures réglementaires validées dans les travaux d’élaboration du PAMA, ainsi que l’application et la mise en œuvre des propositions validées en 2010 comprenant notamment l’application de la mesure sécurité routière n°23 et n°11 du PAMA, sont également au programme.

A l’instar de l’expérimentation de l’indemnité kilométrique vélo, des dispositions relatives à la promotion de la pratique du vélo sont également prévues dans la liste des actions prévues pour 2015. D’ailleurs, un programme baptisé « Innover pour le vélo » sera lancé en partenariat avec la FING  et aura pour objectif d’ « explorer le potentiel d’invention de nouveaux services, de développement économique et de création d’emplois pouvant être généré grâce à la montée en puissance de l’écosystème vélo ».

Les avantages, économiques, sociaux, environnementaux…  liés à l’usage massif du vélo ne sont plus à démontrer. Pour le Club des villes et territoires cyclables, la priorité est donc désormais d’agir. Le vélo peut et doit devenir le pilier central de la relance économique de la France qui d’ailleurs, selon les vœux du Présent de la République  devrait aussi être « exemplaire en matière d’écologie ».

Source : Communiqué de presse du 28/01/2015 – Villes-cyclables.org

Partager

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "2015 sera-t-elle l’année du vélo ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Henry Salamone
Invité

Bien sûr que oui !

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air