Intégrathlon : faire tomber les barrières du handicap grâce au vélo et au sport

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Associations, On parle de vous, Santé

Partager

Intégrathlon : faire tomber les barrières du handicap grâce au vélo et au sport

Rassembler des personnes en situation de handicap et valides autour de plusieurs disciplines sportives, c’est ce que propose l’Intégrathlon. Créée en 2010 en Seine-Saint-Denis, l’événement n’a de cesse de croître. Son succès se poursuit chaque année, au fil des éditions.

L’Intégrathlon, une manifestation gratuite et ludique

Pendant 5 jours, l’Intégrathlon permet aux personnes valides et handicapées de tous âges de pratiquer ensemble une activité sportive. Une manifestation qui mêle handisport, sport adapté et sport valide. Plus de 50 disciplines sportives, parmi lesquelles le vélo, ainsi que des activités de sensibilisation sont au programme dans les 8 villes séquano-dionysienes de l’événement. Les historiques Aunay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte mais aussi Drancy, Dugny et Le Bourget. La 10ème édition s’est déroulée du 2 au 7 avril 2019. Totalement gratuite, tout le monde peut participer, quel que soit son âge. Personnes valides, personnes en situation de handicap, familles, grand public et scolaires.

Affiche de l'Intégrathlon 2019
© Intégrathlon

L’objectif : sensibiliser au handicap, qu’il soit moteur, physique, sensoriel ou social. Mais aussi permettre à des personnes en situation de handicap ou des personnes valides de découvrir et d’avoir accès à des pratiques sportives nouvelles.

« C’est partager avec les jeunes, leur faire découvrir l’athlé handisport, le monde du handisport en général et leur véhiculer des valeurs saines et importantes »
(Nantenin Keita, médaille d’or du 400m aux Jeux Paralympiques de Rio 2016)

L’Intégrathlon est également un moyen de faire connaître et de valoriser les acteurs du milieu associatif et les établissements spécialisés qui sont impliqués tout au long de l’année. L’occasion aussi pour les acteurs de la mobilité et des transports d’Île de France de mieux comprendre les difficultés de leurs usagers.

Le sport, vecteur de partage et d’intégration

Au-delà de la pratique sportive, l’Intégrathlon permet aussi de partager des cultures, d’échanger et de créer des liens à travers la connaissance de l’autre et de ses différences.

« C’est une formidable opportunité de progrès pour faire évoluer le regard porté sur le handicap, la pratique handisport et le sport adapté »
(Pierre Deniziot, délégué spécial régional chargé du handicap)

L'intégrathlon permet de découvrir de nouvelles pratiques sportives
© Intégrathlon

Depuis ses débuts, l’événement a permis de rassembler plus de 100 associations et 25 000 personnes ! Plus de 15 000 scolaires ont aussi été sensibilisés au handicap, et une centaine d’athlètes olympiques et paralympiques sont intervenus sur la manifestation.

« Grâce à toutes ces éditions, différents clubs sur les villes d’accueils ont pu réussir à ouvrir leurs portes et mettre des créneaux horaires pour des personnes touchées par le handicap. De plus en plus, on arrive à trouver des éducateurs. »
Didier Sabinaud, directeur du service des sports de Villepinte

Le vélo pour faciliter l’intégration des personnes en situation de handicap

Après le BMX, le cyclotourisme ou le duathlon lors des précédentes éditions, triathlon et tricycle étaient les épreuves vélo au programme de cette édition 2019. On pouvait en effet difficilement imaginer une telle manifestation sans bicyclette.

>> A LIRE AUSSI : handicap, quand le vélo devient un moyen de réaliser ses rêves

Des vélos adaptés lors de l'Intégrathlon
© Intégrathlon

Car effectivement, au delà de son simple aspect pratique, le vélo peut-être un véritable vecteur d’intégration sociale. D’une part, il peut redonner accès à la mobilité et aux déplacements aux personnes qui ne possèdent pas le permis ou aux personnes à mobilité réduite. Il existe aujourd’hui, en effet, de nombreux modèles de vélos adaptés permettant de s’adapter au mieux aux différents handicaps. Ainsi que des équipements spécifiques pour adapter une bicyclette classique comme des roues stabilisatrices.

Mais le vélo permet également de reprendre en douceur une activité sportive. Le vélo à assistance électrique est notamment un moyen très efficace pour permettre aux personnes réduites physiquement, atteintes de maladie, sédentaires depuis de nombreuses années ou même retraitées de se remettre au sport progressivement et regagner de l’énergie, de la souplesse et de l’endurance grâce à une activité douce.

>> A LIRE AUSSI : le vélo électrique, une activité pour fainéant ou un véritable sport ?

[Article publié le 20 mars 2013 et remis à jour le 08 juillet 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air