Prêt pour un périple de 1000 kilomètres à vélo, direction Rotterdam !

Publié par Virginie, le  17 juin 2016
Prêt pour un périple de 1000 kilomètres à vélo, direction Rotterdam !

C’est parti pour 3 semaines de vacances ! Sur le départ, Alexis Baugas a prévu d’entamer une aventure à vélo en solitaire au départ de Strasbourg. 1000 kilomètres sont attendus au compteur pour rejoindre Rotterdam tout en suivant le Rhin. Interview avec ce cyclotouriste motivé !

Le vélo pour les vacances

Dites-en nous plus sur votre projet…

Samedi 18 juin, je débuterai un périple de 1 000 kilomètres à vélo, et en solitaire : je longerais le Rhin de Strasbourg jusqu’à Rotterdam. Après plusieurs jours de pénurie de carburant, c’est le moment de montrer au plus grand nombre que la voiture n’est pas indispensable et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une condition physique extraordinaire pour se déplacer à vélo au quotidien. La preuve : j’ai été dispensé de sport au Bac à cause de sérieux problèmes de genoux. Et pourtant, cela fait maintenant presque 2 ans que je me rends à mon travail en vélo (9 km par jour).

Je souhaite prouver à tous que le vélo est un moyen de locomotion doux, qui permet pourtant de réaliser la plupart des déplacements quotidien, et même de longues distances pour ses vacances. Le but ? Montrer à tous que si je suis capable d’avaler 1000 km, tout le monde est capable de faire la plupart de ses petits trajets quotidien à vélo, et cela sans une goutte d’essence.

Comment avez-vous établi votre itinéraire ? 

Je vais suivre l’EuroVelo 15 qui longe le Rhin. N’ayant que 3 semaines de vacances, je ne pouvais pas suivre le Rhin de sa source, en Suisse, jusqu’à son embouchure. J’ai donc choisi de partir d’une ville Française, Strasbourg, point de passage de l’EV15. Il s’agit d’une ville que je ne connais pas encore, facile d’accès en TGV et qui est réputée pour avoir une infrastructure exemplaire concernant le vélo.

Je vais donc traverser plusieurs grandes villes dans 3 pays : Strasbourg, Cologne, Rotterdam … toujours en suivant le cours du Rhin. Je pense faire un petit détour à Amsterdam : il serait dommage de ne pas aller rouler dans la capitale européenne du vélo !

plan

Un voyage fait de rencontres

J’ai choisi d’emporter ma tente afin d’alterner entre bivouac et camping, selon les opportunités qui s’offriront à moi. C’est un pan de mon voyage que je n’ai pas préparé, je laisse libre cours à l’aventure de ce côté-là. Je pense faire quelques warmshower, l’équivalent du couchsurfing pour les cyclistes. Ça me permettra de vraiment me reposer et de rencontrer des personnes intéressantes.

Pourquoi avoir fait le choix de vous lancer dans un voyage de 1000 kilomètres en solitaire ?

Souvent, quand je dis que je vais partir faire un périple à vélo, j’ai pour réponse un « ha ! » très enthousiaste. Quand on me demande avec qui je pars et que je réponds que je pars seul, le « ha… » semble cette fois-ci plus réticent. C’est bien dommage !

La plupart des récits de voyages que j’ai lu se passe en solitaire. C’est ainsi qu’on fait les plus belles rencontres, qu’on s’ouvre le plus à ce qui nous entoure et qu’on sort de sa zone de confort. C’est à la fois des vacances et un voyage à vélo : le but est de se dépayser ! De plus, le fait de voyager en solitaire permet de moduler son allure, ses journées de repos et ses visites.

Oublier le superflu

Qu’est-ce que vous emporterez dans vos sacoches ? 

Je suis assez méticuleux (uniquement pour certains domaines vous dirons ceux qui me connaissent) et j’adore faire des tableurs sur Excel. Afin de vite repérer ce qui pèse lourd et ce qui n’est pas indispensable, j’ai donc fait un tableau avec l’ensemble de ce que j’allais emmener, catégorie par catégorie. Une véritable liste de matériel pour un voyage à vélo : de quoi camper, réparer le vélo, des vêtements… Finalement, c’est plus lourd que ce que je pensais, et je n’emporte pas grand-chose de superflu.

Quel type de cycliste êtes-vous habituellement ?

Je suis le genre de cycliste qui n’a pas de voiture, et qui se déplace presque uniquement en vélo. Je fais du vélotaf tous les jours, qu’il vente qu’il pleuve ou qu’il neige, et c’est un véritable plaisir. Vous devriez essayer si ce n’est pas déjà le cas. J’aime aussi faire des sorties un peu plus sportives et avaler quelques kilomètres afin de me changer les idées après le travail ou le weekend.

Un message pour tous ceux qui souhaiteraient se lancer ?

Ne réfléchissez pas à ce qui vous empêche de le faire, mais pensez uniquement aux raisons de vous lancer ! Je vous conseille également de commencer les préparatifs de votre voyage assez tôt. Non pas qu’il faille un temps fou pour le préparer, mais cela vous permettra de voyager et de commencer à rêver…

L’aventure d’Alexis Baugas est à suivre sur son blog Vélo-Cyclisme.com 

logo

51 comments

Laisser un commentaire

Catégories

Archives