L’écomobilité: La France n’a rien à envier au reste du monde

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités, Environnement / Santé
Partager
L’écomobilité: La France n’a rien à envier au reste du monde

Le marché de la mobilité à bien changé en dix ans. A l’époque, deux univers distincts monopolisaient le monde du transport: la voiture individuelle et les transports publics. Dans l’idée, la voiture représentait la liberté et le transport public la contrainte. L’automobile dominait clairement tous les autres modes de déplacement.

Le marché évolue et on voit arriver depuis quelques années l’essor du marché de la mobilité privé collectif avec par exemple les véhicules partagés. A l’inverse, les transports publics s’individualisent de plus en plus en proposant par exemple des vélos en libres-services. Le marché privé collectif rejoint le marché public individuel.

Ces changements sont le reflet d’un monde en perpétuel évolution: avec une prévision de 50% de citoyens en plus dans les villes en 2050, les villes vont devoir s’adapter, avoir une politique tournée vers l’écologie et l’écomobilité pour faire face à l’individualisme grandissant chez les citadins.

Les villes ont commencé à se transformer pour ne pas passer à côté de cette nouvelle ère de la mobilité multimodale.

L’exemple de JC. Decaux et du vélo partagé est la parfaite image de cette nouvelle époque. Ce concept novateur, que désormais tout le monde connait (Vélib’ de Paris, Vélo’V à Lyon,…), a lancé l’usage individuel du transport public. Le principe marche tellement bien qu’il s’ouvre à de nouveaux modes de déplacement et on voit apparaitre actuellement l’Autolib’ dans les rues parisiennes.

De nombreuses entreprises ont compris cette nouvelle tendance et proposent des solutions écomobiles ingénieuses. Le covoiturage est du plus en plus populaire grâce au site covoiturage.fr, le « taxi partagé » avec la société Citizen Mobility à un futur prometteur et Carbox lance la voiture partagée pour les entreprises. Ces exemples démontrent que les esprits des français sont prêts à utiliser les transport et non pas à les posséder.

La France concentre un énorme pôle d’innovation dans ce domaine et cela pourrait la rendre leader de l’écomobilité.

Source: http://lecercle.lesechos.fr/entrepreneur/tendances-innovation/221152565/france-futur-pole-excellence-mondial-ecomobilite

Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air