Le pneu gravel Touareg Hutchinson, un pneu entièrement made in France

Publié par 
Sara Galvez,
le 
Actualité, Interviews / portraits, Les grandes marques, On parle de vous

Partager

Le pneu gravel Touareg Hutchinson, un pneu entièrement made in France

En 2020, le pneu de vélo Touareg signé Hutchinson fait une très belle entrée dans le monde du gravel. Et ce, malgré les nombreuses difficultés liées à la crise sanitaire. Son succès réside dans sa fabrication made in France réalisée à Chalette-sur-Loing par une équipe dynamique qui a su anticiper les tendances du marché gravel. Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer deux personnes ayant joué un rôle important dans la conception du pneumatique Touareg. Joël Balez (Chef produit) et Alexandre Cuif (Responsable marketing produit et digital) nous en disent plus sur la fabrication made in France de ce pneu haut de gamme.

Le pneu Touareg occupe une place privilégiée dans l’univers du gravel

En quoi les technologies du pneu Touareg répondent-elles aux besoins du gravel ?

Pneu Touareg Hutchinson
Pneu Touareg ©Hutchinson

Joël : « Les pneus gravel ont été créés chez Hutchinson pour répondre au désir des routiers qui souhaitaient sortir un peu du bitume. Ils avaient besoin pour cela d’un pneu plus confortable et plus résistant aux crevaisons et aux déchirements sur les flancs. En 2018, les sections standards sur les vélos de route étaient de 25 mm. Hutchinson sort alors son premier pneu gravel, l’Overide, avec une section de 35 mm. Une largeur qui, pour l’époque, paraissait très conséquente. Son profil était fait de toutes petites pointes de diamant. Puis, le marché du gravel évolue avec l’augmentation des dégagements au niveau des fourches et des cadres. Les vététistes se montrent alors également intéressés par la pratique du gravel. C’est ainsi qu’Hutchinson conçoit le Touareg. Sur ce pneu haut de gamme, on a procédé à une augmentation des sections, de la hauteur et du nombre de pavés. Il est donc plus orienté vers les terrains meubles et gras. Finalement, c’est un pneu qui ressemble à ceux des VTT des années 2000. »

Alexandre : « Le Touareg c’est aujourd’hui une de nos meilleures ventes sur le gravel en section 700×40 avec notre technologie tubeless ready made in France. »

>> A LIRE AUSSI : Présentation des caractéristiques du Touareg Hutchinson

A quel type de pratique gravel se destine le Touareg ?

Alexandre : « Aujourd’hui on parle de gravel voyage, gravel longue distance, et même de la pratique course avec les championnats UCI. On voit que le Touareg et l’Overide conviennent bien à des utilisations vraiment voyage. En effet, ce sont des pneus sécurisants, renforcés, dotés de larges sections en 40 mm qui apportent un vrai confort. En plus, on a une technologie tubeless ready. »

>> A LIRE AUSSI : Retrouvez tous les événements gravel de 2022

Pourquoi avoir choisir le nom Touareg ?

Alexandre : « On voulait avoir une dimension voyage. L’idée c’était d’avoir un pneu passe-partout, ultra polyvalent, avec lequel on peut se permettre de tout faire. Le but était de couvrir 65% de la pratique gravel. Le Touareg représente le voyage, le sable, le sec et aussi les zones humides. On s’est dit que la référence avec les voyageurs touareg fonctionnait bien avec l’identité du pneu. »

pneu Touareg pour le voyage
pneu Touareg pour le voyage en gravel © Hutchinson

Le choix du made in France chez le célèbre fabricant de pneus Hutchinson

Pourquoi avoir choisi le made in France sur le Touareg ?

Alexandre : « Le savoir-faire, clairement, ainsi que la capacité de réponse. En effet, en travaillant avec l’Asie les temps de développement des produits peuvent être très longs. Tandis qu’en France, on développe un produit en moins d’un an. On peut même battre des records comme avec le Tundra développé en seulement 4 mois. De plus, en France on sait que, grâce à la qualité du travail en laboratoire et des tests terrains, on va viser juste. En Asie on peut avoir une déperdition et des problèmes laboratoires qu’il faudra justifier en interne et qui finalement feront perdre du temps. »

Joël : « Compte tenu des délais asiatiques, du coût des transports et du prix des matières premières qui a augmenté, aujourd’hui, le made in France apparait comme une chance. Avec une production locale, on a eu la possibilité d’avoir une réactivité bien meilleure. On pouvait distribuer des produits beaucoup plus rapidement sans avoir à passer par des conteneurs. Finalement, l’effet covid a eu un impact plutôt positif sur la production made in France. »

Alexandre : « D’autre part, on a la capacité de proposer des produits gravel made in France avec une construction technologique supérieure à un prix presque égal aux produits fabriqués en Asie. Nos pneus France, nous les valorisons globalement autour de 49€ et 54,90€ tandis que les pneus Asie vont être proposés aux alentours de 42€ et 44,90€. Un différentiel minime ! »

Quels pays achètent le plus le pneu Touareg made in France ? Pourquoi ?

Alexandre : « Environ 90% du chiffre d’affaire d’Hutchinson est réalisé en Europe. Fin 2021, dans la gamme gravel, 92% des produits vendus proviennent de France. Ceci s’explique grâce au savoir-faire de la fabrication made in France et à la bonne communication faite sur le produit. De plus, aujourd’hui on a des pratiquants qui font de plus en plus attention à ce qu’ils achètent. Pour les européens, c’est beaucoup plus sympathique d’acheter un pneu qui n’a fait que 1200 km plutôt qu’un pneu qui en a fait 9000 et a laissé derrière lui une forte empreinte carbone. »

La fabrication made in France, c’est combien de pneus par an ?

Alexandre : « Par an, on est aux alentours de 1 100 000 pneus vélo made in France. La moitié est dédiée aux private labels et pour Hutchinson nous sommes environ à 560 000 pneus produits par an. En France on produit uniquement des pneus haut de gamme pour le VTT, la route et le gravel. »

>> A LIRE AUSSI : Hutchinson, des pneus made in France depuis 130 ans

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

📬 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité
 

Catégories

Qualité de l'air