Adepte du vélo à assistance éléctrique

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, On parle de vous

Partager

Adepte du vélo à assistance éléctrique

Le témoignage de Pierre grand adepte des VAE… « En ce qui me concerne, j’ai commencé à utiliser l’assistance électrique sur mon vélo à cause d’un problème de genoux, il s’agissait simplement de pouvoir continuer à pratiquer ma passion dans le cadre d’un loisir tout en ménageant mes articulations. Aujourd’hui les VAE à dépassé toutes mes espérances.

Pourtant les débuts en VAE conforme à la réglementation furent un peu décevants : Pas moyen de gravir la pente de 15 % pour rentrer chez moi sans forcer, encore moins en remontant une vingtaine de kilos de courses…

En regardant de plus près, les 250 Watts et 25 km/h imposés par la législation sont une hérésie qui tue dans l’œuf ce nouveau mode de transport : un mixeur de cuisine standard fait 180w, un cycliste normal dépasse allègrement 25 km/h sur le plat ! ceux qui l’ont votés sont vraiment à côté de la plaque…

Après avoir testés de nombreuses solutions je pense avoir trouvé ce qui me conviennent mais ce n’est plus possible d’être au normes, tant pis il faut savoir désobéir lorsque la loi n’est pas adaptée.

Ce qui coûte cher sur un VAE c’est la batterie, c’est aussi le seul élément consommable, j’ai donc 2 vélos qui utilisent les mêmes batteries mais ont deux fonctions différentes.

Le premier est un vélo utilitaire à moteur moyeu arrière alimenté en 48 V par un contrôleur de 20 A que j’utilise pour mes trajets routiers inférieurs à 100 km.

Parfaitement silençieux, il remplace ma voiture le plus souvent et c’est un vrai bonheur de l’utiliser. Avec sa vitesse de pointe de 55 km/h les trajets sont suffisamment rapides, la Vitesse moyenne est de 30 km/h ce qui comparé aux 55 km/h d’une voiture est très satisfaisant.

Le deuxième vélo est un VTT à moteur pédalier il me permet des randonnées tout terrain de trois jours en TOTALE autonomie et utilise les mêmes batteries que le premier.

Ce VTT passe des pentes de 30% et peut transporter tout mon matériel de bivouac sans bruit ni pollution locale.

La encore c’est du pur bonheur et je ne connais pas d’autre engin permettant de faire la même chose.

Le bilan est donc largement positif :
J‘ai créé un nouvelle activité outdoor avec mon VTT et je remplace ma voiture la plupart du temps. C’est un vrai plaisir de glisser sans effort et sans bruit avec la satisfaction morale de ne pas polluer, je fais de l’exercice avec l’intensité que je choisi…qu’y a t’il de plus sain et de plus agréable ?

Avec un législation adaptée le VAE pourrait être la solution pour préserver le climat dans le cadre du transport individuel, rien que ça…

Voter pour cet article :
[ratings]

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Adepte du vélo à assistance éléctrique"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Phil
Invité

bonjour,
Vraiment votre article que je partage entièrement et pour lequel j’aimerai avoir les coordonnées de l’auteur. Ce qui me permettrait de discuter plus avant avec lui.
Bon fêtes à tous les lecteurs et utilisateurs de vélos et vae.
23/12/14

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo