La Confrérie des 650, l’association vélo indémodable

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Associations, On parle de vous

Partager

La Confrérie des 650, l’association vélo indémodable

La Confrérie des 650 rassemble les amateurs de randonneuses 650B depuis plusieurs années et le mouvement n’est pas prêt de faiblir. Interview avec son président, Patrick Jean…

« Parfaitement adapté à la pratique du cyclotourisme »

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la Confrérie des 650, pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Patrick Jean : La Confrérie des 650 a été fondée en 1995 pour, dans un premier temps, regrouper les utilisateurs de pneu 650. Ce diamètre était menacé de disparition par une mondialisation qui tendait à normaliser les choses au mépris d’une roue pourtant la plus utilisée chez les randonneurs jusqu’aux années 75. C’est Henri Bosc, aujourd’hui président d’honneur, accompagné de quatre cyclos Béarnais qui sont à l’origine de l’association.

Cévennes par la Confrérie des 650

Pourquoi avoir décider de fonder un tel mouvement ?

P.J. : Face à la menace de voir disparaître un matériel parfaitement adapté à la pratique d’un cyclo-tourisme bien compris, il est apparu nécessaire d’agir pour le préserver. En outre, la randonneuse 650 B est aussi un matériel de haut niveau, donc cher. Et il n’était pas question pour les sixcencinquantistes de voir se perdre un matériel de valeur. Enfin, le pneu 650 demeure un patrimoine qu’il n’était pas sain de laisser disparaître.

Combien de membres compte actuellement votre association ? Et comment êtes-vous parvenus à rassembler une si grande communauté ?

P.J. : Nous sommes aujourd’hui environ 450 membres, en France et à l’étranger. Nous sommes représentés en Belgique, Angleterre, Etats-Unis, Suède, Suisse, Allemagne, Luxembourg, Italie… Quant au rassemblement de cette communauté, elle est due à plusieurs facteurs. Premièrement, au regroupement des 650istes de longue date. Ensuite, parce que notre travail technique reste profondément motivé par la volonté de diffusion de valeurs éthiques : partage, solidarité, découverte, environnement et solidarité. De plus en plus de gens se sentent concernés. Mais que l’on comprenne bien, nous ne sommes pas des moines. C’est le plaisir du vélo qui préside à toutes nos rencontres.

velo-confrerie-des-650- (4)

Un pneu 650 synonyme de performance

Véritablement passionnés, vous avez même créé un pneu 650 spécial avec Hutchinson. Comment s’est passée la collaboration ?

pneu-velo-650b-slick-hutchinson-confrerie-des-650_full_4P.J. : Nous recherchions une certaine indépendance à un moment où les manufacturiers abandonnaient le secteur. Nous avons donc souhaité, comme ce fut le cas lors du lancement de la fabrication de nos randonneuses « Confrérie des 650 », prendre notre avenir en main. C’est donc moi-même qui ai contacté l’ensemble des fabricants et c’est Hutchinson qui a accepté la collaboration. Nous avons d’abord travaillé en commun sur le cahier des charges qui était le nôtre.

Nous avons ensuite acheté notre propre moule que nous avons mis en dépôt chez Hutchinson. Il y eut ensuite une fructueuse collaboration qui permis, après une succession de sept prototypes, la mise sur le marché du pneu « Confrérie des 650 – Hutchinson ». Les rapports sont toujours excellents entre le manufacturier et nous.

Quels sont les avantages d’un pneu 650 B ?

P.J. : Notre pneu est aujourd’hui l’un des plus performants sur le marché. Ceci en termes de souplesse, de longévité et de rendement, avec, à qualité égale, un prix inférieur de plus de la moitié à la concurrence. Le retour de notre 650 B, tellement moqué, par les Etats-Unis sous la nouvelle appellation 27,5’’ provoque chez nous beaucoup de sourires caustiques. Mais soit, n’allons pas nous plaindre que la mariée soit trop belle. Cependant, même s’il y a aujourd’hui pléthore de pneumatiques, notre pneu demeure un produit très haut de gamme, carcasse 127 tpi, 285 g. Il s’adresse à des gens en recherche d’un service précis. Nous sommes loin avec lui de l’équipement standard qui devra permettre au vététiste de rouler quelques kilomètres sur la route.

Vous arrive-t-il de modifier des vélos, les passer de 700 ou 26 pouces à 650 ? Si oui, quels sont les points à vérifier lors de la transformation ?

P.J. : Si la chose peut être réalisée, nous n’en sommes pas partisans. Une bonne randonneuse 650 B est pensée en tant que telle et le bidouillage ne peut conduire, à notre avis, qu’à la déception.

Partager

comparateur Antivol velo

46 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air