Territoires à vélo : cap sur 2030 !

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Actualités, Cyclotourisme

Partager

Territoires à vélo : cap sur 2030 !

Le 22  et 23 septembre dernier, c’est en Alsace que ce sont tenues les 20èmes Rencontres des Départements et Régions Cyclables (DRC). S’y sont rassemblés des institutionnels du tourisme, plusieurs associations de collectivités et des fédérations d’usagers de la bicyclette. Au programme, des débats et prises de décision pour dresser de nouveaux axes cyclables. Ce sont de nombreuses signatures qui ont été apposées sur la fameuse déclaration « Les territoires à vélo ».

Ils ont été nombreux à se rassembler autour de l’objectif d' »une vision partagée de la France à vélo en 2030″. On retrouve les associations de collectivité telles que Régions de France, Assemblée des départements de France. Mais aussi Association des maires de France ou encore Assemblée des communautés de France. Les institutionnels du tourisme ont, eux aussi, été au rendez-vous aux côtés des fédérations d’usagers de la bicyclette telles que la FUB ou l’AF3V.

Rencontres DRC en Alsace

Une vision partagée de la France à vélo en 2030

Lors des 20èmes rencontres des Départements et Régions Cyclables, tous se sont réunis pour débattre. Et fixer de nouveaux axes afin de mettre le cap sur le développement du vélo en France. Tous, en tant que signataires de la déclaration, se sont engagés à œuvrer sur les quatre grands axes définis pour la France à vélo.

DRC

  • Contribuer activement à l’équilibre des territoires par l’aménagement d’un maillage cyclable les reliant entre eux et d’une planification favorable à la réalisation du réseau national
  • Éduquer pour l’avenir et faire du vélo un outil de mobilité à part entière, une réponse au défi climatique, un outil au service d’une société inclusive et en bonne santé
  • Faire de la France la première destination mondiale pour le tourisme à vélo, vecteur de retombées économiques considérables
  • Fédérer les acteurs nationaux pour porter la France au rang des grandes nations cyclables et participer à une ambition européenne pour le vélo

Deux de ces priorités seront mises en avant dès cette année. Encourager les régions à inscrire les itinéraires cyclables dans leur schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII). Ainsi que dans leur schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité du territoire (SRADDET).

La seconde priorité sera d’inciter à inscrire le vélo dans les politiques, et ce à tous les niveaux des collectivités. Inscrire les schémas régionaux vélo-routes et voies vertes dans les documents stratégiques. C’est la solution pour garantir la continuité des politiques vélo aux niveaux régional et national. Les DRC souhaitent ainsi que la réalisation des 21 000 km du SN3V puisse se faire d’ici à l’horizon 2030. SN3V  pour Schéma National des Véloroutes et Voies Vertes .

Le nouveau Schéma National des VVV

Du travail reste cependant à faire pour espérer parvenir à tous les objectifs escomptés.

8.300 km à réaliser dans les 14 prochaines années

La FFCT est également signataire de la déclaration. Elle a expliqué que le vélo était un outil d’avenir. Et que le développement de sa pratique en France se devait d’être une affaire collective. Un argument pertinent  puisqu’outre les 12.700 km d’itinéraires cyclables actuels en France, 8.300 km devraient encore être à réaliser. Soit 600 km par an au cours des 14 prochaines années.

Pour ce faire, une actualisation du SN3V sera donc de mise. De plus, il faudra procéder à son inscription au rang des priorités nationales, comme le souligne l’association des DRC.

« Chaque collectivité est en mesure d’agir en faveur du développement de la pratique du vélo en France »

 les DRC Il ne tient donc qu’à chacun d’agir en conséquence pour atteindre ces objectifs fixés d’ici 2030. Par ailleurs, la déclaration « Les territoires à vélo » attend toujours de recevoir plus de signatures. Les intéressés, à savoir les élus des territoires, les parlementaires, les acteurs de l’activité économique, touristique ou encore de la mobilité durable, auront la possibilité de la signer jusqu’au 31 décembre prochain.

Tous ceux qui sont convaincus du potentiel du vélo pour l’avenir et qui souhaitent s’engager en sa faveur sont vivement invités à signer le document Les territoires à vélo.

Enfin, rappelons que la liste des signataires sera par la suite remise à tous des candidats à la prochaine élection présidentielle. L’objectif sera de les sensibiliser et de les inciter à prendre en compte l’enjeu important des politiques cyclables. Une solution d’avenir pour la mobilité durable, la qualité de vie et l’économie de la France.

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Territoires à vélo : cap sur 2030 !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christiane De Toro
Invité

l’on peut rêver

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo