Le « breathing bike » : un vélo pour lutter contre la pollution à Pékin

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualité, Dans le monde, Ecologie, Le vélo en pratique, Pollution

Partager

Le « breathing bike » :  un vélo pour lutter contre la pollution à Pékin

L’air pollué à Pékin atteint un niveau dangereux.  Un plan d’urgence a donc été élaboré pour tenter de réduire les effets néfastes de cette pollution sur la population. Dans le cadre ces efforts de lutte contre la contamination de l’air au CO2, des personnes telles que Matt Hope ont proposé leur solution. Voici  l’une d’entre elles : le « breathing bike ».

Constat alarmant de l’air pollué à Pékin

La pollution de l’air est un problème qui touche de plus en plus de grandes villes du monde. En Chine cependant, la situation est des plus critiques. Les villes sont envahies par le CO2. La population, victime de cette impureté de l’air tente, tant bien que mal de se protéger. Hélas les masques de protection que ces derniers utilisent au quotidien ne sont guère efficaces.

Dans la capitale chinoise, l’air pollué affecte toute le monde. Pour les piétons, les cyclistes, et même les automobilistes, les conséquences sur la santé se font de plus en plus flagrantes. Maladies cardiovasculaires, maladies des bronches… ne sont que des exemples parmi tant d’autres. La population étouffe sous le nuage de CO2 qui surplombe la ville, une situation qui a conduit les autorités à prendre des mesures pour essayer de remédier au problème.

Dans cette lutte acharnée contre la pollution de l’air, les autorités essayent de régler le problème mais certains individus proposent également des solutions. C’est le cas de Matt Hope, un anglais résidant à Pékin. Celui-ci a donc imaginé et mis au point un moyen le « breathing bike » : le vélo qui respire.

A LIRE AUSSI : Le vélo qui dépollue l’air

Solution ingénieuse du breathing bike

Cette ingénieuse invention a été conçue dans but d’aider les cyclistes pékinois à respirer de l’air non pollué lorsqu’ils pédalent. Inventé en 2013, il s’agit d’un vélo muni d’un système de filtration d’air. Un générateur monté sur la roue arrière du vélo aspire l’air dans un système de filtration à chaque coup de pédale. Ce système de filtration sépare ensuite les particules de poussière de l’air pur qui sera envoyé au cycliste qui, grâce à son masque pourra rouler tout en respirant de l’air sain.

Le « breathing bike » est un prototype nécessitant encore quelques améliorations. Le système de purification de l’air fonctionne correctement. Cependant, il reste quelques soucis techniques à résoudre notamment au niveau du système électrique de l’engin. Au niveau esthétique, quelques retouches sont à faire… mais au final, on peut dire que le vélo qui respire pourrait en effet constituer un moyen efficace de se protéger contre les dangers de la pollution de l’air en attendant de trouver le moyen de purifier l’atmosphère ambiante.

Voici un autre type de vélo tout aussi innovant : le vélo à hydrogène Hy-Cycle

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo