Le vélo taxi commence à s’imposer à Toulouse

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
Le vélo taxi commence à s’imposer à Toulouse

Ils se sont construit une solide réputation dans des villes comme Paris, Marseille ou encore Lyon. Nous parlons bien sur des « vélos-taxis ». À Toulouse ils commencent également à se faire connaitre et surtout à se faire apprécier. Dans un futur proche ils pourraient bien devenir un moyen de transport incontournable dans la ville rose.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que les « vélos-taxis » se fasse une place à Toulouse. Que ce soit pour le transport de marchandises ou des personnes, leur utilisation est de plus en plus fréquente. On commence donc à le croiser de plus en plus souvent dans les rues de la ville.

Des spécialistes des triporteurs comme «Happy Moov», ou «Altern Mobil» sont bien conscients des avantages et du potentiel de ce mode de transport. A Toulouse les voitures commencent à perdre leur monopole et certaines personnes sont condamnées à rester chez elles, faute d’un handicap ou à cause de leur âge. C’est justement ces personnes qui, grâce aux vélos-taxis, retrouvent goût à la vie en se permettant des sorties et des promenades ou tout simplement en s’offrant la possibilité d’aller faire ses courses.

Anthony Walter, gérant de «Happy Moov» et spécialiste du déplacement en tricycle, satisfait les besoins d’une dizaine de personne par jour. «Nous avons entre deux et quatre vélos disponibles au quotidien. On organise également des visites touristiques». En effet les Toulousains ne sont pas les seuls à profiter des triporteurs. La ville accueille de nombreux touristes qui trouvent dans ces nouveaux moyens de transport une autre façon de découvrir la cité.

Les déplacements sont abordables et avec la formule 2 € +1, les clients ne payent qu’un ou deux euros pour profiter des services de ces vélos-taxis. Un euro en plus leur sera demandé pour chaque kilomètres de plus mais dans la plus part des cas, les coûts dépassent rarement les 4 euros par trajet.

Pour la modique somme de 23 €, les clients peuvent même profiter d’une balade au cœur des plus beaux quartiers de la ville, le tout avec un guide qui leur fera découvrir l’histoire ou encore les monuments de la ville rose.

Le vélo-taxi à Toulouse en est à ses débuts mais il suscite déjà de plus en plus d’intérêt. Les triporteurs se sont d’ores et déjà tournées vers un autre secteur d’activité tout aussi prometteur à savoir la récupération des enfants à la sortie des écoles. Le vélo-taxi à Toulouse a surement de fortes chances de rattraper Paris ou Marseille, des villes où ceux-ci sont devenus une véritable institution.

Partager

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Le vélo taxi commence à s’imposer à Toulouse"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bernadette Mengual
Invité

çà ne fait pas longtemps car a lyon je n’est pas vu et pourtant j’ai était de octobre 2011 A juin 2012 et j’ai beaucoup sortie et pas vu çà des vélos oui mais pas de vélos-taxis pas vu merci

LeCyclo.com
Invité

A Lyon vous pouvez par exemple vous déplacer avec la société Cyclopolitain http://lyon.cyclopolitain.com/

Bernadette Mengual
Invité

bonjour a oui mais a lyon j’ai étais hébergée mais je suis des pays de la loire mais çà peut servir a mes amis je vais leur dire car moi si je vais je prend le métro et le tram jamais de vélo merci pour ses renseignement passé une bonne semaine j’ai notée votre lien je vais maintenant dire a deux personnes de lyon pour leur faire savoir et je partage cet envoie a ses deux amis

Audrey
Invité

BONJOUR
JE SOUHAITE ACQUÉRIR UN VÉLO TAXI POUR UNE UTILISATION PERSO OÙ POURRAIS-JE EN TROUVER EN FRANCE? OU SI JAMAIS QUE DOIS JE FAIRE POUR EN AVOIR AVEC VOTRE ENTREPRISE…..
MERCI POUR VOTRE RÉPONSE

Virginie de Citycle
Admin

Bonjour Audrey,
Nous vous remercions pour votre commentaire mais malheureusement, nous ne faisons pas de vélo taxi. Nous ne saurons ainsi pas vraiment vous renseigner et pouvons seulement vous conseiller d’effectuer une recherche sur les moteurs de recherches. Merci pour votre compréhension.
Bien cordialement.

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air