En selle pour une randonnée à vélo : quelques conseils pour ne rien oublier

Publié par 
,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Services et conseils

Partager

En selle pour une randonnée à vélo : quelques conseils pour ne rien oublier

Afin de partir dans de bonnes dispositions, il est indispensable de préparer au mieux une randonnée à vélo de plusieurs jours. Il est toujours regrettable de se rendre compte une fois loin de la maison que l’on a oublié de prendre de l’eau ou quelque chose à grignoter. Voici quelques conseils pour vous aider à bien préparer vos excursions.

Pensez à l’équipement de votre vélo

Si vous prévoyez de partir plusieurs jours en randonnée, il vaut mieux privilégier un vélo tout chemin (VTC) qui s’adaptera plus facilement aux multiples voies que vous allez emprunter. Il est également souhaitable de bien l’équiper avec une selle confortable, un éclairage à l’avant et à l’arrière et un porte-bagage pour vos affaires (les sacoches sur porte bagage sont moins fatigantes qu’un sac à dos). Vous pouvez également choisir d’installer une sacoche de guidon pour avoir votre topo-guide et vos cartes toujours à portée de main.

Une fois votre vélo équipé, il faut se pencher sur sa révision soit tout seul si on en a les compétences, soit par un vélociste. Le cycliste doit bien régler la taille de son vélo (selle, guidon, …) pour ne pas provoquer de douleurs inutiles et également bien gonfler ses pneus ce qui améliorera sa conduite. Au cas où, munissez vous d’une petite trousse de réparation composée d’un kit de réparation en cas de crevaison, deux chambres à air par vélo, un outil multifonction et une pompe adaptée à vos valves. Un antivol peut également être utile pour tous les arrêts en ville ; il serait dommage de se faire voler son vélo en pleine balade.

Si les enfants sont de la partie, une remorque ou une barre de traction sont préférables, les enfants s’amusent plus et sont mieux installés que dans un siège.

Pensez à vous : les équipements du cyclistes

Même si l’on a regardé la météo, on est jamais à l’abri d’une averse ou d’un petit coup de froid, il est donc important de s’équiper en conséquence : des vêtements de pluie adaptées et une polaire pour le soir ne sont pas des équipements superflus.

Mais ne soyons pas pessimistes, en prévoyant bien l’excursion celle-ci se fera sous un soleil radieux donc ne pas oublier les lunettes de soleil et la crème solaire.

En tout cas qu’il pleuve ou qu’il fasse grand soleil, il est nécessaire de toujours penser à prendre de quoi boire et un petit encas pour éviter les coups de fatigue.

Il est important de bien préparer son parcours, se fixer un but, choisir la route que l’on va prendre, … Pour les débutants ou pour les cyclistes se remettant en selle à l’approche des beaux jours, il ne faut pas se fixer un objectif trop difficile ; allez-y par étapes progressives. Pour votre sécurité, le port d’un casque à votre taille est conseillé.

Dernière chose à ne pas oublier : le code de la route

Le Code de la route s’applique aux cyclistes et on ne doit pas l’oublier. En cas d’infraction, le conducteur du vélo est passible d’amende. Le cycliste doit donc faire attention à sa conduite et particulièrement aux endroits dangereux comme les intersections ou sur les ponts.

Les voies vertes sont à privilégier mais il est important de savoir que les piétons ont la priorité, afin de ne pas être une gêne sur la chaussée.

De nuit, vous devez être visibles et des accessoires sont conçus dans ce sens : le port d’un gilet fluo à bandes réfléchissantes est une des solutions envisageables. L’éclairage sur le vélo est obligatoire et celui-ci améliorera cette visibilité recherchée ; on rappelle que le cycle doit être muni d’un feu blanc à l’avant et rouge à l’arrière.

Ces quelques conseils sont utiles pour profiter un maximum des instants passés derrière le guidon de son vélo. La route se partage, il faut donc privilégier la convivialité même si parfois c’est compliqué vis-à-vis de certains automobilistes irrespectueux. Enfin bref, … profitez des premiers rayons de soleil et bonne balade !

Partager

comparateur Antivol velo

5 comments

  1. Bonjour,

    Merci d’avoir souligner cette erreur, nous l’avons corrigée.

    Celle-ci venait du fait que malgré un certain nombre de circulaire officielle disant de ne pas le faire, il est arrivé régulièrement que des agents retirent des points à des cyclistes ayant commis une infraction. Même si cela est illégal, cela peut malheureusement arriver et il faudrait alors que le cycliste fasse de nombreuses démarches administratives pour résoudre le problème.

    Donc même si ce n’est pas légal, il faut tout de même faire attention.

  2. « En cas d’infraction, le conducteur du vélo est passible d’amende et d’un retrait de points ou de permis. »
    Je ne savais pas qu’il fallait un permis pour « piloter » un vélo!!! Et encore moins un permis à point.
    Il faut respecter le code de la route, c’est clair, (vivement le code de la rue). On risque une amende en cas de non respect mais pas de retrait de point du permis A ou B (que je n’ai pas d’ailleurs).
    Bonne route à tous (à vélo, bien sûr!)

  3. Une petite erreur c’est glissée dans le code de la route, il est important de savoir qu’un cycliste doit respecter le code de la route, mais qu’on ne peut pas lui enlevé de point sur son permis, par contre il faudra payer l’amende.
    Bien cordialement.
    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air