Les problèmes liés au vélo : l’échauffement du pied

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualités cyclisme, Environnement / Santé

Partager

Les problèmes liés au vélo : l’échauffement du pied

Lorsqu’il fait chaud (ce n’est pas le cas actuellement mais on y viendra), les cyclistes se voient régulièrement confrontés à des problèmes d’échauffement de la plante des pieds. Celle-ci est formée essentiellement de graisse et de nombreux vaisseaux; le sang du tissu sous-cutané de la voûte plantaire remonte grâce à des veines pour arriver au cœur pendant la marche.

A vélo, ce sang ne peut pas se mouvoir correctement à cause  du blocage du pied dans une chaussure à semelle rigide liée à la pédale. En été, le sang chaud va ainsi stagner en quantité importante au niveau de la plante et ainsi va entrainer un échauffement plantaire.

Lutter contre l’échauffement plantaire

Pour éviter cet échauffement, quelques moyens simples existent:

Tout d’abord, se faire examiner par un médecin peut aider à mieux comprendre ses pieds (pied creux, pied plat). Pour palier aux diverses anomalies possibles, l’usage de semelles correctrices est recommandée; elles apporteront une amélioration sensible.

On peut également utiliser des produits anti transpirent et des pommades rafraîchissantes ou anti échauffement qui s’avèrent efficaces pour une durée d’une à trois heures. Ces produits sont à appliquer avant le pédalage.

marcher aide à faire circuler le sang

En course ou en randonnée, arroser ses pieds régulièrement avec de l’eau est une autre méthode pour contre l’échauffement plantaire. Vos pieds se refroidissent immédiatement et vous aurez une agréable sensation de fraîcheur.

L’utilisation de spray cryogénique peut également être utile. Il suffit de pulvériser ce produit sur la voûte plantaire; le soulagement est immédiat et durable. On peut voir que ce genre de produit est utilisé dans le milieux sportif professionnel. Pour un bon usage, il est préférable de le faire au travers de la socquette tout en restant vigilant pour éviter les brûlures : dès qu’un givre apparaît, il faut stopper la pulvérisation.

Pour finir, un méthode simple : faire un peu de marche. La sensation de brûlure disparaitra et ces quelques pas compenseront le manque de mouvements du pieds dans la chaussure et la compression de la voûte.

 Comment limiter l’échauffement?

  • Privilégier les chaussures en cuir de couleur claire et à la bonne taille pour éviter un maximum de compression
  • Installer des semelles fines destinées à absorber la transpiration
  • Mettre des socquettes en coton
  • Ne pas trop serrer vos lacets, velcros, courroies, …

Source:

CycleSud

 

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Les problèmes liés au vélo : l’échauffement du pied"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lambert À Vélo
Invité

O_o ??

Mario Belley de Voyager à vélo
Invité

Combien de fois pouvons-nous entendre des gens qui ont ce problème et pourtant nous avons peu de réponse. Grâce à cet article, j’aurais une meilleur explication à donner et des recommandations à faire.

Petite question: quel est l’avantage d’utiliser des chaussures en cuir ?

Merci

Cédric Attali
Invité

Bonjour,

Les chaussures en cuir sont plus résistantes dans la durée. Par exemple, une chaussure classique pourra se perforer à cause de la pression exercée par le gros orteils; le cuir vous protégera de ce genre de désagrément.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

Citycle

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo