« Le club vélo ? Une réelle opportunité de rouler en bonne compagnie »

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Actualités, Cyclotourisme
Partager
« Le club vélo ? Une réelle opportunité de rouler en bonne compagnie »

Le club vélo ? C’est une réelle opportunité de rouler en bonne compagnie, de se créer un cercle de copains, un lieu d’échange, fédéré par une passion commune. Retour sur cette cellule de base de toute fédération sportive avec Alain qui nous donne quelques astuces pour la création et l’administration d’un club de cyclistes.

La création d’un club

Trois personnes sont exigibles afin procéder à la naissance du club : le Président, le secrétaire, le trésorier. Des lors des statuts peuvent être rédigés. Ils préciseront notamment la composition du bureau, le nombre de membres, de ce bureau, le siège du club. Assortis d’une déclaration manuscrite, en deux exemplaires stipulant la création du club, les statuts sont à déposer en Préfecture, l’issue d’un délai de cinq jours sera délivré un récépissé de dépôt. Ultérieurement sera publié au journal officiel, la création du club.

A partir de là, un dossier doit être demandé auprès de la Fédération Française de Cyclisme ou la Fédération Française de Cyclotourisme pour affiliation. Toutefois dans le domaine cycliste, il est aussi loisible d’adhérer à titre individuel. Cette ultime formalité accomplie un compte en banque sera ouvert, il est dédié aux différents mouvements de fonds engendrés par la vie du club. Le choix de la fédération sera guidé par le but choisi : Compétition ou cyclotourisme.

Zoom sur l’administration

Rouler à vélo à plusieurs

Tout club, en vertu des statuts, élit un bureau lors de l’assemblée constitutive. Est créé, selon les clubs, plusieurs commissions notamment Revue et Parcours. Chaque commission accueille les adhérents volontaires. Le bureau peut également être appelé à statuer si un désaccord au sein d’une commission devient, on va écrire, inextricable.

Prévue par les statuts, l’assemblée générale est annuelle. Une façon statutaire et cordiale de faire le point sur l’année écoulée, de penser à la saison prochaine. Des récompenses sont offertes aux cyclistes assidus ou ayant œuvré à la bonne organisation des grandes sorties. Bien entendu, un vote a lieu pour reconduire le bureau ou acter un changement. Un repas s’ensuit, il n’est pas rare qu une soirée dansante y succède, convivialité oblige….

Tenir une revue

La Revue est généralement mensuelle ou trimestrielle. Le principe retenu ? L’auberge espagnole, chacun peut écrire un papier qui peut couvrir les sorties du week-end, ou encore les grands Brevets. A chaque parution, le président se fend d’un Editorial tandis que la commission des parcours traite des réjouissances cyclistes à venir sur un trimestre. Un blog papier ne saurait être exclu. La revue est un excellent reflet de l’activité du club et du bon esprit qui y règne. Progrès oblige, bon nombre de clubs optent pour une version électronique, ce qui évidement n’interdit pas la version papier.

Rouler dans la convivialité

La commission des Parcours propose le calendrier mensuel ou trimestriel, puisque lié au mode de parution de la revue. Généralement, sont proposées des sorties à vélo le samedi et le dimanche avec horaires et distances liées à la saison. Afin de contenter les anciens, une sortie plus courte peut être proposée. Si le calendrier propose un rallye, ou une concentration*, le club opte pour cette manifestation permettant de croiser des cyclistes venus parfois des quatre coins du département. Rallye ou concentration, une collation attend les participants, la convivialité en cyclotourisme n’est pas un vain mot. Enfin, il est peut être proposé une randonnée sur plusieurs jours dédiés aux cyclistes dûment entraînes. Cela peut être un Brevet Montagnard ou une randonnée permanente qui peut être effectuée à l’époque que l’on souhaite. Généralement, un classement interne récompense les plus assidus par une jolie médaille ou un élément de bonneterie.

*La concentration : point fixe où le club organisateur attend les participants. Aucune obligation de parcours. Chacun part de son domicile, rejoint le lieu indiqué, émarge un document validant son passage. Une collation accompagne ce moment de rencontre étalé sur la matinée.

Rouler à vélo en club

Différents clubs

Du Club des cents cols en passant par la Confrérie des demi-siècles, ils sont très nombreux. Par exemple dans les alentours de Marseille, on retrouve, pour ne citer qu’eux, le Grand Braquet de Marseille, Marseille VTT Passion, le Vélo Club Arlésien ou encore le VC Miramas…

A noter que la tenue aux armoiries du club peut aussi être proposée à de prix compétitifs. De quoi renforcer ce sentiment d’amitié.

Parce qu’en conclusion, le club constitue bien une motivation réelle pour cycler ensemble de façon amicale et animé par la passion du vélo

Alain Chouzenoux

Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air