Où et comment implanter son parking à vélo efficacement ?

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Cyclisme urbain, Stationnement

Partager

Où et comment implanter son parking à vélo efficacement ?

Avant toute réalisation, les constructeurs devront s’assurer que l’espace de stationnement prévu dans leur projet est : bien identifiable et signalé, proche de l’entrée du bâtiment, accessible, éclairé, fonctionnel et équipé de systèmes de fixation performants.

  • Il s’agit de trouver un bon emplacement, ce qui sera à l’endroit le plus pratique pour le cycliste, c’est-à-dire à un emplacement le plus proche possible de l’entrée du lieu où l’on se rend. N’hésitez pas dans un centre commercial à disperser les garages à vélo à chaque entrée pour faciliter un accès rapide aux différents commerces. Le gain de temps devient alors significatif comparé au temps mis pour aller à revenir à sa voiture.

  • Pour attirer le maximum de clients ne lésinez pas sur la signalétique, elle doit être claire et visible. Elle doit être facilement repérable de la rue.

  • Pensez à accorder à votre parking vélo un espace suffisamment important afin que la bicyclette puisse être manœuvrée facilement lorsque le garage est plein et à l’éloigner des murs et autres obstacles.

  • Votre garage à vélo doit être aligné avec les autres équipements urbains pour conserver une voie d’accès pour les piétons. Un minimum de 3 m est nécessaire pour convenir à la fois au piéton et au garage à vélo. Séparez le garage à vélo du parking auto par une barrière physique afin de protéger les bicyclette garée des dommages que peuvent occasionner les véhicules à moteur.

  • Il est préférable que votre zone de parking soit suffisamment éclairée car une bonne lumière assure une meilleure sécurité personnelle, décourage les voleurs et préviens les accidents.

Il existe cinq types de parkings à vélo présentant chacun avantages et inconvénients. Pour être utilisables, ces systèmes peuvent être complétés par des abris pour la protection contre la pluie.

  • Le système accroche roue

Avec un antivol, il sécurise uniquement la roue arrière ou la roue avant. La chute du vélo peut entraîner la détérioration de la roue par torsion. Les jantes de faibles largeurs sont particulièrement mal maintenues.

Il sécurise le cadre et l’une des deux roues à condition d’avoir un antivol avec un câble de grande longueur. Sinon le système sécurise uniquement le cadre ou l’une des deux roues.

  • Le système avec un câble de grande longueur (deux mètres) fixé à une potence

Ce système permet de sécuriser les deux roues et le cadre. Le câble traînant généralement sur le sol est souvent sale et peu pratique pour « ficeler » son vélo. Il ne protège pas la selle, pièce pourtant essentielle.

  • Le système de consigne (boite fermée)

La consigne « container » protège totalement le vélo. Elle est à ce titre la plus efficace mais reste peu employée car totalement inesthétique, coûteuse, parfois interdite d’utilisation en fonction du niveau d’alerte terroriste, et le plus souvent payante pour l’utilisateur.

  • Le systèmes sophistiqués

Dans les sous-sol de parkings voitures, on trouve parfois des enclos pour plusieurs vélos avec vidéo surveillance et carte magnétique d’accès. Cependant la position géographique du parking n’est pas nécessairement proche de la destination et le cycliste se trouve alors soumis à autant de contraintes que si il était venu en voiture. Cet aménagement coûteux convient plus particulièrement à une intermodalité vélo/auto lorsque les cyclistes ont déjà une place de parking pour leur voiture.

Pour réaliser votre parking à vélo, vous pouvez faire appel à une société spécialisée dans ce domaine. Parking vélo et Parcvélo vous offriront un grand choix de modèles adaptés à vos besoins et vous aideront à concrétiser votre projet du début à la fin.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air