Gratuité des transports alternatifs !

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
Gratuité des transports alternatifs !

transport gratuit aubagne

Depuis le 15 Mai 2009, Aubagne, la capitale des Santons dans la belle région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mérite également d’être réputée pour une toute autre spécialité : son réseau de bus entièrement gratuits.

C’est le résultat d’un choix politique, économique et social audacieux trouvant son origine dans une volonté affirmée de mettre en avant tous les avantages des transports en commun en milieu urbain.

Le maire communiste d’Aubagne , Daniel Fontaine, a su tirer expérience d’autres villes comme Le Mans, Clermont-Ferrand et Châteauroux pour révolutionner la place et le rôle des transports en commun dans son agglomération. Il souhaitait obtenir de nouveaux droits pour les jeunes et plus de solidarité entre les hommes.

L’année dernière, aux portes de Marseille, l’agglomération du pays d’Aubagne et de l’Étoile dénombrait 330 000 déplacements par jour dont 70 % en voiture ! C’est une réalité que Daniel Fontaine a voulu transformer, pour « créer une nouvelle dynamique de développement ». Selon lui, pour répondre aux besoins des populations et aux enjeux environnementaux, il faut « révolutionner la manière de se déplacer et donc faire preuve de volonté politique ». D’où la démarche, unanimement soutenue par les douze communes de l’agglomération, aux majorités politiques différentes, de mettre en place la gratuité totale des bus de l’agglo.

Tenant compte d’une tarification qui était déjà très modique, «l’une des plus faibles de France », la vente des billets ne rapportait que 693 000 euros par an soit 7 % des recettes contre environ 50 % pour une grande ville comme Marseille. L’opportunité s’est alors concrétisée lorsque l’agglomération a atteint la barre des 100 000 habitants, ce qui lui a permis de faire évoluer le taux de la « taxe transport » dont sont redevables les entreprises de plus de 9 salariés de 0,6 % à 1,05 %. Le passage à la gratuité du réseau autobus et donc le surcoût d’un tel investissement a été intégralement financé par l’augmentation des recettes liées au versement transport.

« Aujourd’hui l’objectif est largement dépassé », comme me l’expliquait ce matin Nathalie Castan, responsable du service transport à l’Agglomération d’Aubagne.
La mairie d’Aubagne avait prévu une augmentation de 50 % à horizon fin 2011, et un doublement, soit une augmentation de 100 %, à horizon fin 2017. Les chiffres sont au rendez-vous : de 7800 utilisateurs par jour en décembre 2008, la fréquentation est passée à 12 300 aujourd’hui. En décembre dernier la croissance moyenne journalière s’enregistrait à 57%, des données très prometteuses pour l’avenir ! Si bien que le taux de la taxe versement transport plafonné et imposé par la loi a désormais atteint les 1,8 %. Cela permet à la mairie de concrétiser son autre projet grande échelle de transport en commun en site propre : la création d’une ligne de tramway entre la zone économique des Paluds, le centre ville d’Aubagne et la Penne sur Huveaune et tout cela pour un tarif toujours unique : la gratuité. A terme, sera étudié la faisabilité d’une interconnection avec le tramway de Marseille, sur l’ancien site du tramway L40 qui reliait Marseille à Aubagne jusque dans les années 50.

Le transport gratuit, c’est possible et même nécessaire. En cette période de crise, il est souhaitable que l’exemple d’Aubagne se répande dans toutes les villes et agglomérations de France.

La raison du succès d’un tel projet tient sûrement dans son potentiel séduction. Les automobilistes ne peuvent qu’être conquis par la simplicité et la facilité d’utilisation d’un service de transport gratuit où les freins d’achat des titres de transport et de perte de temps occasionnée volent en éclat.
Essayer un bus Aubagnais, c’est l’adopter !

Sources :
L’Humanité
Agglomération pays d’Aubagne

Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air