« En garder sous la pédale », « Pédaler avec ses oreilles », connaissez-vous le jargon cycliste ?

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Actualités, Insolite, Société
Partager
« En garder sous la pédale », « Pédaler avec ses oreilles », connaissez-vous le jargon cycliste ?

Vous avez surement déjà dû le remarquer, dans certains métiers ou certaines activités, les gens se mettent à utiliser un langage ou des expressions propres à eux. Et c’est le cas de nos chers amis cyclistes !

L’usage des jargons ne date pas d’hier. Du XIIIème au XVIIIème siècles, les jargons désignaient déjà des langages secrets et difficiles à comprendre utilisés par différents groupes de gens. Aujourd’hui en sciences du langage, ils sont toujours définis comme une manière de parler particulière et propre à des individus, représentants d’une profession ou d’une activité, impliquant toujours l’usage d’un lexique particulier. Mais alors de quoi est fait le jargon cycliste ?

« Pédaler carré », « faire un soleil », …

En sortie, les cyclistes emploient différentes expressions. Elles peuvent ramener à différents éléments du vélo ou bien d’autres facettes de la vie d’un cycliste. Peut-être incompréhensibles aux premiers abords, découvrons tout de suite quelques-unes de ces expressions pour mieux les cerner !

Avoir les chaussettes en titane se dità vos amis cyclistes pour leur faire comprendre qu’ils ont un bon coup de pédale.
Avoir un coup de pédale soyeux signifie pédaler avec aisance, signe d’un bon niveau d’énergie.
Bâcher veut dire « abandonner ».
Casse-pattes se dit d’un trajet exigeant qui ne laisse pas la chance au cycliste de récupérer.
Descendre comme une caisse à savon signifie descendre de façon malhabile et dangereuse.
En garder sous la pédale vous fait comprendre qu’il ne faut pas jeter toutes vos forces dans l’immédiat mais plutôt penser à se réserver pour la suite de la course.
Faire un soleil fait allusion à un cycliste qui est passé par-dessus son guidon à la suite d’une chute collective ou une maladresse.
Avoir de la giclette se dit pour qualifier celui qui, subitement, a trouvé les ressources nécessaires pour mener à bien un effort.
Mettre la plaque signifie passer du petit au grand plateau.
Pédaler avec ses oreilles est utilisé pour parler d’un coureur dont le style manque de fluidité, balançant la tête au rythme de son pédalage.
Pédaler carré : Être fatigué et ne pas faire preuve d’aisance dans le coup de pédale.

Et il en existe bien d’autres… N’hésitez pas à partager avec nous les expressions que vous utilisez dans les commentaires !

Sources :

Partager

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "« En garder sous la pédale », « Pédaler avec ses oreilles », connaissez-vous le jargon cycliste ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jean-Yves Laroche
Invité

 » Parler à sa roue d’en avant « . Survient après plusieurs heures en solo.

CHOUZENOUX
Invité

Je citerai : Passer par la fenêtre. Au vrai ,se faire éjecter d une échappée ou d une bordure ,suite généralement a une accélération plutôt brutale .

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air