La « Critical Mass » : la manifestation écologique à vélo

Publié par
,
le 
Accueil, On parle de vous
Partager
La « Critical Mass » : la manifestation écologique à vélo

Récemment dans les rues de Berlin, un énorme rassemblement de cyclistes a eu lieu : la Critical Mass. La nuit fut alors animée par les conversations et le bruit des sonnettes accompagnés par de l’électro à la berlinoise pour une ambiance des plus joviales. Mais quel est le but de cette Critical Mass ?

Cette grande manifestation, suivie d’une balade nocturne improvisée dans les rues de la capitale allemande, n’a pas manqué de fasciner les passants et d’énerver quelque peu les automobilistes…. Aux environs de 20 h, les premiers cyclistes se sont regroupés sur l’Heinrichplatz (Kreuzberg 36). Une fois le feu vert donné, le groupe a doucement commencé à se déplacer, en formant une masse compacte ayant occupé tout le côté droit de la rue à double sens sur laquelle ils s’étaient engagés.

Sur leur passage, les sonnettes résonnent, et la musique donne le rythme. Certains cyclistes avaient préparé leur vélo pour tracter avec eux de grosses enceintes afin diffuser de la bonne musique et animer l’évènement. Ils étaient plus d’un millier à arpenter les rues de la ville. Un tel nombre de cyclistes dans les rues n’a bien sûr pas manqué d’attiser la curiosité mais aussi le mécontentement des automobilistes. Ce long défilé s’est mêlé volontiers au trafic automobile au point de le paralyser, du moins le temps de leur passage qui a tout de même duré plusieurs minutes.

Ce rassemblement improvisé est connu sous le nom de « Critical Mass »

Il est né aux États-Unis, plus précisément à San Francisco, en Septembre 1992. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le mouvement s’étende à d’autres villes, non seulement aux USA mais un peu partout dans le monde.

La particularité de la « Critical Mass » réside dans le fait qu’il n’y a pas d’organisateurs. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’une organisation. Elle n’a pas de structure, pas de leader et pas de membres définis. Il s’agit simplement d’un rassemblement de cyclistes qui, lorsqu’il atteint une « masse critique », peut s’imposer dans la circulation comme ne peut le faire un cycliste isolé.

Le but d’une « Critical Mass » n’est cependant pas de paralyser totalement le trafic. La manifestation vise plus à créer un embouteillage non-polluant, pour mieux se faire entendre, et mettre les automobilistes dans la situation habituelle du cycliste : celle de passer au second plan et de subir les choix des autres …

c’est une action politique, c’est montrer qu’il y a beaucoup de cyclistes et que nous avons besoin d’une place convenable pour circuler.

La manifestation a donc surtout pour but de revendiquer certains droits des cyclistes notamment celui de circuler en sécurité dans la ville, au même titre que les automobilistes. A travers ces rassemblements qui s’accompagnent toujours d’une balade dans les rues de la ville, les participants veulent également promouvoir la pratique du vélo en tant que mode de déplacement efficace, convivial, pratique, ludique et surtout non polluant.

En général les rassemblements se font le dernier vendredi de chaque mois. Ils peuvent avoir lieu dans de nombreuses villes. Les personnes souhaitant participer se passent le mot. Le départ est le point de rassemblement. Pour la suite, tout se fait à l’improviste. La colonne se met en route, Il n’y a pas d’organisateurs, donc pas d’itinéraire précis ni de destination fixée à l’avance. Tout se fait au feeling. La masse suit ceux qui se trouvent en tête. Il s’agit donc d’une aventure dont personne ne sait d’avance ni où ni quand elle prendra fin.

Source :

Partager

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La « Critical Mass » : la manifestation écologique à vélo"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Kat OGAN
Invité

Excellent! A relayer sur Orléans…
Qui m’aime me suive 😀

wpDiscuz

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air