Unis par la passion du vélo : le tandem Handisport

Publié par 
,
le 
Accueil, On parle de vous
Partager
Unis par la passion du vélo : le tandem Handisport

Aucun obstacle n’est insurmontable. C’est ce que nous prouvent Pascal, non voyant et Dominique. Ces deux passionnés de vélo ont en effet décidé, il y a 4 ans de cela, de s’inscrire aux courses cyclotouristes en courant avec les valides. Ils ont ainsi participé à l’Ariégeoise, une course des plus difficiles, qu’ils ont tout de même pu finir. Ce fut pour eux une épreuve difficile mais qu’ils purent terminer grâce à une forte détermination et beaucoup de courage et de préparation.

Pascal, et Dominique forment un duo spécial. Pascal fait face à un handicap qui ne l’a pas empêché d’apprécier les plaisirs du vélo avec son ami Dominique. Tous deux, soutenus et encadrés par leur coach Christian Seguela et leur préparateur sportif Valentin Delmas, parviennent donc à réaliser des prouesses dont tous sont fiers.

Cela fait 14 ans que le duo partage une même passion: celle du vélo en tandem. Avec leur monture, ils ont déjà participé à plusieurs courses Handisport. Mais récemment les deux hommes sont parvenus à boucler l’une des courses les plus difficiles qu’ils aient eu à faire. Ils se sont attaqués à l’Ariégeoise qui les a fait pédaler durant 9h 15 sur un parcours qui leur a demandé des efforts considérables, surtout dans les montées. Pascal le sait : « Le tandem n’est pas fait pour la montée », « on a roulé à 4 km/h, pendant 4 heures. ». D’ailleurs Dominique lui aussi ne le nie pas « Le tandem n’est pas très adapté pour ce style de courses ». Malgré tout, ils se sont lancés à l’assaut du parcours et ont donc pu boucler l’épreuve dans les temps avec les 4 500 autres coureurs qui, en plus des spectateurs n’ont pas manqué de les encourager.

Voilà donc une histoire touchante où le vélo a pu réunir deux amis qui, à deux, parviennent à profiter des joies du vélo malgré leur différence, tout en réalisant ce que l’on pourrait considérer comme un exploit. Dominique parle avec fierté de son sport : « Le cyclisme en tandem est le seul sport où les déficients visuels et leurs guides sont classés ensemble, contrairement aux autres sports où le guide n’est pas classé. Nous devons parfaitement nous synchroniser en permanence : pour pédaler bien entendu, mais surtout en descente : le poids cumulé des deux coureurs nous fait rouler à des vitesses très importantes, parfois plus de 95 km/h ! Je dois donc permettre à Pascal d’anticiper sur les virages, tout en assurant le pilotage ! ».

Les deux hommes partagent ainsi la même passion tout en suivant une philosophie bien à eux : « Notre philosophie ne se résume pas à pédaler ; nous cherchons à faire comprendre que l’on peut bien vivre ensemble, avec nos différences ». Ils interviennent ainsi régulièrement dans des écoles afin de parler de leur parcours, et de transmettre aux enfants leur philosophie. Dominique n’hésite d’ailleurs pas à partager sa façon de percevoir les choses en faisant vivre aux enfants une courte expérience sur leur tandem. Il invite donc souvent des jeunes à monter avec lui en leur bandant les yeux. D’après lui « Cela change leur rapport au handicap ».

Source :

Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air