Le vélo en France : beaucoup pratiqué, peu acheté

Publié par 
Cédric Attali,
le 
Accueil, Actualité, Economie

Partager

Le vélo en France : beaucoup pratiqué, peu acheté

La pratique du vélo en France est en constante augmentation mais, même si il s’en vend plus que des voitures, le marché du vélo neuf accuse en 2012 un légère baisse de son chiffre d’affaires. L’industrie va bien mais les français se tournent de plus en plus vers le marché de l’occasion.

La France connait actuellement un réel engouement pour le vélo mais celui-ci ne se retrouve pas dans les ventes de cycles neufs.

L’industrie du vélo va bien, mais les chiffres ne sont pas en ligne avec ce qu’on voit dans la rue – Thierry Fournier, président du Conseil national des professions du cycle lors d’une rencontre à l’Assemblée nationale avec le club des parlementaires pour le vélo.

En 2012, le chiffre d’affaires a accusé une légère baisse : 1.275 milliard d’Euro pour l’année dernière contre 1.35 milliard pour 2011 (-5.5%). Cependant, les français achètent plus de cycles que de voitures ; le pays se classe ainsi au troisième rang européen après l’Allemagne et l’Angleterre. Avec 3 millions de vélos vendus chaque année, la filière représente 12 000 emplois voir 20 000 si on l’étend aux services et au tourisme utilisant le vélo.

le marché du vélo
Détails des ventes de vélo en France en 2012

Malgré ces ventes stagnantes,la pratique du vélo croît tous les ans et notamment l’usage utilitaire du cycle ; 14% des personnes interrogées lors d’un sondage déclarent pratiquer le vélo pour aller au travail ou faire les courses ( contre 10% il y a quelques années).

C’est une tendance observée depuis 5 à 10 ans, ce n’est pas une tendance avec une croissance forte mais c’est une tendance durable. – M. Ghestem, directeur général de Shimano France

L’arrivée des vélos en libre services dans l’Hexagone ne justifie pas, selon Thierry Fournier, la stagnation des ventes ; au contraire cela permet d’ouvrir le marché en incitant les utilisateurs réguliers à acheter leur propre vélo.

Le secteur du vélo mise sur le vélo électrique pour redynamiser le marché. Mais ces vélos sont chers et ont besoins d’être protégés contre le vol via des parkings sécurisés. On rappelle que plus de 400 000 vélos sont volés chaque année en France, des projets sont donc soutenus par le club parlementaires pour le vélo (qui représente 95 députés et sénateurs) notamment pour développés les infrastructures sécurisées près des gares.

Sources :

Partager

comparateur Antivol velo

4 comments

  1. Intéressant, dommage cependant d’avoir tronqué le passage sur le prix moyen du vélo acheté en France qui est très intéressant :

    « un cycle neuf (265 euros en moyenne) reste abordable en France par rapport aux Pays-Bas (700 à 800 euros en moyenne) ou en Allemagne (400 à 500 euros) »

    C’est très mal dit dans l’article d’ailleurs. Un vélo ne coûte pas moins cher en France, c’est le prix moyen des vélos achetés par les Français qui est très faible. Ils achètent juste des bouses qui n’incitent pas à faire du vélo, avec des vitesses qui deviennent rapidement inutilisables.

    En effet, on voit beaucoup de merde rouler en France, le parc existant est très faible qualitativement. Le pire étant surement le vélo de supermarché tout suspendu pour 150 euros. Beaucoup achètent aussi des VTT bas de gamme pour faire de la ville. L’idéal pour ces petits budget serait peut-être de se tourner vers des singlespeed, économiques, fiables et ne nécessitant pas ou très peu d’entretien.

    Les hollandais mettent 800 euros dans un vélo mais le gardent longtemps… Bref on a encore du chemin à faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo