3 moyens de transport, 3 traitements différents

Publié par 
Cédric Attali,
le 
Accueil, Actualité, Insolite

Partager

3 moyens de transport, 3 traitements différents

Nous publions aujourd’hui, la photo de notre premier participant au concours-photo « l’insolite dans le vélo« . Pascal nous a envoyé sa photo qui au premier regard ne semble pas si curieuse. Mais est-ce par lassitude de ce genre de paysage que l’évidence ne nous a pas sauté aux yeux?

La photographie met un point d’honneur à nous montrer les différences de traitements ente les véhicules motorisés d’un côté et le piétons et cyclistes de l’autre. L’auteur nous commente son cliché:

« Cette photographie a été réalisée vers 7h30 entre Vaucresson et Garches, Hauts de Seine, l’année dernière.

Comme vous pouvez le constater, le côté où roulent les voitures est parfaitement dégagé, aucun risque de glissade, la machine est passée dans la nuit; côté piste cyclable, qui a le mérite d’exister, c’est un peu plus « chargé ». Si cela glace, même avec de bons pneus de VTT, il y a risque de chute. Côté piétons… », l’image parle d’elle-même.
La photo montre l’insolite et la curiosité des politiques urbaines actuelles. Avec l’hiver qui approche, nous allons sûrement rencontrer ce genre de décors plus souvent qu’on ne le souhaiterait.

Pour voir la photo en grande taille, il vous suffit de cliquer.

Maintenant, c’est à vous de voter (en bas de l’article) et si vous aimez cette photo allez lui apporter votre soutien sur notre page Facebook Lecyclo.com.

Partager

comparateur Antivol velo

3 comments

  1. Certes la différence d’enneigement saute aux yeux, mais l’analyse qui en est faite est erronée.

    On voit bien sur la photo que l’ensemble de la chaussée a été salée. Une saleuse disperse et projette le sel un peu partout, mais ensuite ce qui va permettre au sel d’agir sur la neige pour la faire fondre, c’est le passage répété des véhicules sur la chaussée, par l’action mécanique du roulement et par la chaleur dégagée.
    La piste cyclable a clairement bénéficié du salage, vu la différence avec le trottoir. Mais trop peu de vélos sont passés, qui plus est avec un effet largement moindre que celui d’une voiture.
    La bande cyclable a certainement davantage profité de la circulation automobile adjacente pour que le sel y soit activé.
    Certains pays ont fait d’autres choix que le sel. Un coup de lame de temps en temps, et obligation d’équiper les véhicules correctement (pneumatiques) lors des périodes à risque. Pour les vélos, pneus à crampons et gomme tendre, voire à clous pour le verglas (tout ceci existe mais de façon encore trop marginale pour être très abordable, bien que toujours moins cher qu’un pneu de voiture)
    Cela limite l’usage de sel qui représente, en plus du coût, une source de pollution non négligeable et directe. De plus cela abîme les véhicules, voitures comme vélos. A chaque épisode neigeux, le vélo et sa transmission doit être soigneusement nettoyé et relubrifié, non à cause de la neige mais à cause du sel.

    Pour finir, la loi prévoit clairement que les trottoirs doivent être déneigés par les riverains. Par conséquent, la façon dont est traité le piéton est plus la façon dont les citoyens respectent les règles et font leur devoir envers la collectivité.
    Combien déneigent leur portion de trottoir ? C’est assez rare.
    En cas d’accident, un piéton se retournera certainement contre la commune, qui, je l’espère, ne se privera pas d’aller chercher le riverain négligent.

    Bref, cette photo n’inspire, si on réfléchit sans se laisser piéger par des pseudo-évidences trop simplistes, pas grand chose de ce qu’on voudrait bien faire croire.
    Mais plutôt :

    On utilise trop de sel en France
    Ça fait de la bouillasse dégeulasse sur les bandes cyclables qui bousillent les transmissions
    Les riverains des trottoirs sont des feignasses

  2. Bonjour et merci

    Il s’agit en revanche d’une bande cyclable (peinture) et non d’une piste cyclable (muret)
    En savoir +
    http://www.fubicy.org/spip.php?article64

  3. La France… Le pire c’est que ça ne nous étonne même plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo